Les Vikings remporteront-ils la NFC North ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Vikings :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Les Vikings ont réalisé une très belle saison 2019. Ils se sont qualifiés lors de la dernière semaine de jeu pour le Wild Card Round. Ils ont éliminé les Saints (26-20) en prolongation dans un match magnifique. Les espoirs sont élevés pour la franchise du Minnesota en 2020. Ils se sont renforcés lors de la Draft. Et ils sont su également profiter du marché des transferts.

Les Vikings reviennent donc solides et pleins de confiance pour cette saison 2020. Ils devront tout de même faire face à de nombreux départs en défense. Et une équipe globalement rajeunie et pleine de potentiel.

La question brûlante pour les Vikings en 2020 : Minnesota remportera-t-il la division NFC North ?

Kirk Cousins pour porter la franchise

Kirk Cousins en 2019 :

3603 yards, 307 passes complétées sur 444 tentées (69,1%) ; 26 touchdowns et 6 interceptions

Kirk Cousins s’est amélioré grandement l’an dernier, après son match désastreux contre le rival de Green Bay. Lors de cette défaite (21-16), Cousins a complété seulement 14 passes sur 32 tentées. Le tout pour seulement 230 yards et deux interceptions. Mais après cette déroute, il n’a plus été le même. Cousins a vraiment su se reprendre et a affiché une précision quasiment parfaite. On oubliera pas ses 88,5% de réussite lors de la victoire 19-9 contre Washington. Et surtout ses 4 TD, à la fois contre Detroit (42-30) et Philadelphia (38-20).

Ces belles performances lui ont valu une sélection amplement méritée pour le Pro Bowl. Cousins semble s’être bien trouvé dans cette attaque des Vikings. Le jeu qui alterne des courses efficaces et des big-plays est bien huilé. Le QB âgé de 32 ans remplit parfaitement son rôle dans le cadre des play-actions. Ses passes ont un gros impact et sont souvent très efficaces. C’est ce mélange qui avait permis aux Vikings d’arrêter les Saints, qui semblaient pourtant bien partis pour tout écraser lors du Wild Card Round. Il est désormais beaucoup plus efficace et son pourcentage de réussite continue d’augmenter.

En 2020, on peut attendre de belles choses pour Kirk Cousins. Il est sur une voie positive, il a trouvé sa place dans l’attaque des Vikings. Il a un très grand impact qui devrait continuer d’être décisif. Les Vikings ont confiance en lui, et il leur rend bien cette confiance. Mais tout dépendra également du casting offensif.

Dalvin Cook la menace

L’attaque des Vikings en 2019 :

407 points marqués (25,4 en moyenne par match) ; huitième de la NFL

Dalvin Cook restera en 2020 la pierre angulaire de l’attaque des Vikings. Sa rapidité, son explosivité ainsi que sa vision du jeu en font une menace majeure. Toute l’attaque des Vikings est construite autour de la dualité entre ses courses incisives et des play actions efficaces. Cela permet une vraie versatilité dans l’attaque en ouvrant la voie aux play actions. De plus, cela permet également aux Vikings d’avoir la maîtrise du temps lorsqu’ils en ont besoin.

L’an dernier, Dalvin Cook a couru pour 1135 yards et 13 TD en saison régulière. Lorsqu’il arrive à être en bonne santé, il peut faire des ravages. Cook sera accompagné par Alexander Mattison, choisi lors de la Draft en 2019 en provenance de Boise State, et Mike Boone. Ce trio est un des meilleurs de la ligue au poste de running back. C’est clairement la force des Vikings.

Au niveau des receveurs, Stefon Diggs est parti. Il était un joueur important dans l’attaque des Vikings. Toutefois, son départ en direction des Bills n’est pas un véritable problème pour les Vikings, mais plutôt une solution. Sa frustration au sein de l’équipe n’était un secret pour personne. De telle sorte que pour Cousins ce départ n’était pas une surprise. Son attitude sur la ligne de touche et sur les réseaux sociaux et ses manquements à l’entraînement étaient de trop.

Grâce à son départ, les Vikings ont pu récupérer un talent de haut vol. Minnesota a sélectionné une référence au poste de wide receiver au sortir de la saison universitaire, Justin Jefferson. Ce dernier sort d’une saison parfaite avec les Tigers de LSU : en 2019, il a reçu pour 1540 yards en 111 réceptions ! Des chiffres tout simplement énormes. Le tout pour 18 touchdowns.

Jefferson est une très bonne addition dans l’attaque des Vikings. Son impact devrait être immédiat. Il sera aligné à côté du receveur star Adam Thielen ; même s’il a manqué une partie de la saison à cause de blessures, ce dernier reste une valeur sûre à son poste. À ces deux noms viennent s’ajouter Tajae Sharpe, arrivé des Titans, ainsi que le full back CJ Ham, souvent utilisé par les Vikings.

Les Vikings pourront également compter sur Kyle Rudolph et Irv Smith Jr. au poste de tight end. Le potentiel de ce dernier ne demande qu’à éclore.

Pas beaucoup de changement pour la ligne offensive, qui a fait son travail l’an dernier. Cinq des six titulaires reviennent. La protection assurée par Riley Reiff et Brian O’Neil et leurs blocs pour les courses sont un aspect important de l’attaque des Vikings. Garrett Bradbury revient au poste de center où il s’est bien imposé. Il est le center le plus haut drafté de l’histoire des Vikings. C’est dire la confiance qui lui a été accordé.

Une défense qui change mais qui reste solide

La défense des Vikings en 2019 :

303 points encaissés (18,9 en moyenne par match) ; cinquième de la NFL

Les Vikings ont perdu un nombre significatif de joueurs dans de nombreux domaines de la défense. Mais ils ont réussi à colmater ces départs. Tout d’abord, ils ont perdu Linval Joseph et Everson Griffen. C’est Danielle Hunter qui devrait prendre la place de Griffen.

Les Vikings ont récupéré Michael Pierce des Ravens. Pierce est un bon défenseur des courses. Minnesota a également sélectionné James Lynch de Baylor University lors de la Draft 2020.

Jusque-là, les choix des Vikings sur la ligne défensive n’ont pas vraiment été à la hauteur. Il sera intéressant de voir l’impact des joueurs choisis cette année. Les Vikings ont aussi récupéré DJ Wonnum de South Carolina au poste de defensive end.

Il est capital de mentionner l’arrivée de Yannick Ngakoue à cette position. Il avait demandé aux Jaguars d’être transféré. L’an derniern il a enregistré huit sacks, 28 tackles et a atteint le QB 33 fois. C’est donc un ajout d’une grande qualité pour la défense des Vikings.

Eric Kendricks revient en 2020 après une saison où il aurait pu être élu meilleur joueur défensif. Kendricks a été terrible niveau pression sur les QB adverses. Il a été un véritable cauchemar à affronter et un atout majeur pour la défense des Vikings.

Les cornerbacks ont également été bien remaniés. Trois de leurs CB majeurs ont quitté l’équipe. Il reste donc Mike Hughes et Holton Hill. Ces deux joueurs seront en concurrence avec les choix de Draft : les Vikings ont sélectionné au premier tour Jeff Gladney de TCU. Gladney est un joueur très rapide. Son jeu de jambe est très bon et il est capable de défendre les mouvements des WR adverses.

Avant de définitivement passer au poste de CB, Gladney a joué comme WR et a fourni de bonnes prestations. Ils ont également choisi au troisième tour Cameron Danzler de Mississippi State, ainsi que Harrisson Hand au 5ème tour. Tout cela pour dire que les Vikings ont investi massivement dans ce compartiment du jeu pour renouveler l’équipe.

Au niveau des safety, les Vikings disposent d’un duo efficace avec Harrison Smith et Anthony Harry.

Un changement de coordinateur défensif sans importance

Les Vikings se sont séparés de George Edwards, qui a été le coordinateur défensif des Vikings pendant six ans. Mais pas de panique, Mike Zimmer contrôle parfaitement la défense. Il ne devrait pas y avoir d’ajustements majeurs à faire, d’autant que c’est son fils, Adam Zimmer, qui va prendre la suite. Auparavant entraîneur des linebackers, il sera associé à Andre Patterson. Les deux seront co-coordinateurs défensifs. Les trois ont des visions similaires à propos des stratégies défensives à adopter.

Quel bilan pour les Vikings en 2020 ?

Les Vikings en 2019 :

10 victoires pour 6 défaites ; deuxièmes de la NFC North ; éliminés au Divisional Round par les 49ers (10-27)

Les Vikings ont perdu des éléments, à la fois en attaque et en défense. Mais ils ont su se renforcer de façon intelligente là où ils ont en avaient le plus besoin. Globalement, les départs pourraient être vus comme une transition naturelle vers un rajeunissement de l’équipe. L’arrivée de Justin Jefferson en attaque est très positive. Minnesota récupère là un WR de grand talent.

Il est difficile de voir une limite pour cette équipe des Vikings qui est très bien armée pour gagner la division NFC North et faire un parcours intéressant en playoffs. Évidemment, il faudra pour cela que Kirk Cousins soit encore à la hauteur, voire qu’il soit capable de faire la différence lorsqu’ils en auront besoin. Pour arriver à faire une bonne saison, Minnesota aura également besoin que Dalvin Cook reste en bonne forme et ne se blesse pas. Mais il y a de quoi être optimiste pour les Vikings.

Summary
Les Vikings remporteront-ils la NFC North ?
Article Name
Les Vikings remporteront-ils la NFC North ?
Description
Avec de nombreux départs et une équipe rajeunie, les Vikings arriveront-ils à remporter la NFC North ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.