Les Steelers retourneront-ils en playoffs en 2020 ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Américaine. Aujourd’hui, les Steelers :

Bills / Dolphins / Patriots / Jets

Ravens / Bengals / Browns / Steelers

Texans / Colts / Jaguars / Titans

Broncos / Chiefs / Raiders / Chargers

Pittsburgh sort d’une saison mitigée. Tant mitigée par la non-qualification en playoffs, que par le manque d’exploit individuel. Malgré une équipe bien armée, l’équipe n’a pas vraiment brillé en 2019. Le groupe défensif, bien que performant, n’a pas pu porter la non-efficacité de son attaque. Les joueurs de Mike Tomlin ont fini la saison sur un ratio de huit victoires pour huit défaites.

Lors la Draft 2020, les Steelers se sont renforcés de trois joueurs offensifs et trois joueurs défensifs. L’effectif en lui-même a subi énormément de modifications.

La question brûlante pour les Steelers en 2020 : Pittsburgh se réinvitera-t-ils à la table des playoffs en 2020 ?

Le grand retour de Big Ben ?

Ben Roethlisberger, 38 ans, vétéran et légende de la ligue, n’a pas dit son dernier mot. En effet, en avril 2019, Roethlisberger a signé avec les Steelers une prolongation de contrat de 68 millions de dollars, assorti d’une prime à la signature de 37,5 millions de dollars, le maintenant sous contrat pour toute la saison 2021. Un sacré pactole pour le natif de l’Ohio.

Sa saison 2019 s’est écourtée brutalement. Au cours de la deuxième semaine, contre Seattle, Roethlisberger se blesse au coude droit et ne peut pas jouer en deuxième mi-temps. On apprendra le lendemain que Roethlisberger manquera le reste de la saison après avoir subi une intervention chirurgicale. C’est un énorme manque à gagner pour la franchise de la Pennsylvanie.

Après sa blessure et durant la saison, des vidéos montrant celui que l’on surnomme « Big Ben » en méforme sont apparues sur Internet. On le voit surchargé de quelques kilos, barbe non taillée. Il n’apparaît pas comme un joueur affûté jouant pour une franchise de NFL. En juin dernier, il s’est confié au micro d’une conférence virtuelle sur les problèmes d’alcoolémie avec lesquels il s’est battu durant sa carrière. Il relativise aujourd’hui sur son passé et est fier d’être sorti de cette mauvaise passe :

« Je suis tellement reconnaissant que cette blessure soit survenue durant cette période où je suis dans le coup. Je ne sais pas si j’aurais été capable de la gérer il y a quelques années, il y a cinq, six, sept, dix ans. Je sais que ma foi n’aurait pas été aussi forte. Maintenant que je sais de quoi il s’agit, il est facile de dire : « Eh, Dieu, c’est entre tes mains. Je vais aller m’entraîner pour retourner là-bas, et quoi que vous ayez pour moi, je suis prêt. »

Conférence virtuelle Pittsburgh manup

Après sa blessure, il a été suppléé par son homologue Mason Rudolph, quarterback de deuxième année. Il a été l’auteur d’une mauvaise saison en meneur de l’attaque des Steelers, avec seulement 1765 yards à la passe, treize touchdowns et huit interceptions.

Au cours de la onzième journée de saison régulière, Rudolph est impliqué dans une bagarre avec le defensive end des Browns, Myles Garrett. Les deux joueurs essaye de s’enlever leur casque jusqu’à ce que Garrett enlève celui de Rudolph et lui assène un coup de casque sur la tête. Après cette altercation, le quarterback fut condamné à verser une amende de 50000 dollars. Garrett est quant à lui suspendu pour la saison.

Le poste de QB1 semble être destiné au vétéran Roethlisberger. Il aura à cœur de montrer qu’il est toujours le quaterback performant qui a remporté deux bagues de champion de la NFL. Aura t-il encore le niveau nécessaire ? Sera t-il le titulaire de la saison ? Ou alors évincé par Mason Rudolph qui doit obtenir la confiance de ses dirigeants ?

Une attaque en manque de statistiques

L’attaque des Steelers en 2019 :

4428 yards, 289 points marqués (18,1 en moyenne par match) ; vingt-septième de la NFL

Dans une division dominée par les statistiques offensives des Ravens, les Steelers ont peiné à obtenir des résultats en termes de yards parcourus à la course. En témoignent les statistiques de son running back, James Conner. Auteur d’une saison satisfaisante en 2018, il a déçu la sphère de la NFL en 2019. Avec seulement 464 yards à la course, il n’a pas réussi à confirmer. Benny Snell Jr., son coéquipier, possède des statistiques équivalentes à celle de Conner. Cela montre inefficacité de l’équipe dans son jeu de course.

À la passe, le groupe de receveurs a lui aussi déçu. En effet, aucun d’entre eux n’a réussi à dépasser les 800 yards à la réception. Pour illustrer cela, la saison de JuJu Smith-Schuster. Après une saison 2018 envoûtante (1426 yards et sept touchdowns), le troisième année diplômé de l’Université de South Carolina n’a pas brillé en 2019. Seulement 552 yards pour trois touchdowns.

Les statistiques à la réception de passe reflètent les statistiques des quaterbacks. L’attaque des Steelers est à revoir et le coordinateur offensif, Randy Fichtner, aura beaucoup à faire pour redorer le blason de sa franchise. Pour cela, les Steelers ont fait en sorte d’amener de la concurrence dans l’effectif. Le receveur Chase Claypool a été drafté en 2020 (deuxième tour, 49ème choix). Ils ont aussi enrôlé au quatrième tour le running back de l’Université du Maryland, Anthony McFarland Jr. Les hautes instances des Steelers doivent porter beaucoup d’importance à ces joueurs qui seront là pour apporter de la pression sur ses joueurs titulaires.

La défense, élément salvateur de la franchise

La défense des Steelers en 2019 :

4866 yards, 303 points concédés (18,9 en moyenne par match) ; cinquième de la NFL

L’an dernier, la défense des Steelers ont été les sauveurs du naufrage de leur attaque. La défense des Steelers a mené la NFL en sacks et en changement de possession pendant la saison 2019.

Oui, les Steelers devront compenser le départ de Javon Hargrave à Philadelphia. Cela ne devrait pas passer inaperçu et affectera sans aucun doute la ligne défensive. Le retour de Stephon Tuitt est une bonne nouvelle, lui qui était sur la bonne voie pour sa meilleure saison avant de se blesser en début de saison. Il sera accompagné du Pro Bowler Cameron Heyward.

Le duo Bud DupreeTJ Watt a rassemblé 26 sacks en 2019. Il est l’un des duo défensifs le plus efficaces de la ligue. Les Steelers ont également ajouté l’offensive linebacker Alex Highsmith au repêchage de la Draft 2020, mais il est probable qu’il soit en rotation de Dupree et Watt.

Le troisième rideau défensif des Steelers est un élément clé de la défense. La saison de Joe Haden en est la parfaite illustration. Avec cinq interceptions et un fumble recouvert, il est un élément clé de la défense du coordinateur défensif Keith Butler. Il faut ajouter à ça, l’excellent Minkah Fitzpatrick ; arrivé l’an dernier en provenance des Dolphins, Fitzpatrick avait beaucoup à prouver la saison dernière. Avec cinq interceptions et neuf passes défendues, il est devenu un sérieux prétendant au titre de joueur défensif de l’année.

C’est une évidence : la défense des Steelers sera cette année encore, redoutable dans tous les domaines. En particulier dans la pression des quaterbacks adverses et dans le jeu aérien.

Une saison 2019 à oublier pour Mike Tomlin

À la tête des Steelers depuis maintenant 13 ans, Mike Tomlin est un coach incontournable de la ligue. C’est en 2009 qu’il remporte son premier Superbowl et devient le coach le plus jeune à le remporter. Tomlin est sur un bilan de 131 victoires pour 71 défaites avec les Steelers.

Avec une saison en demi teinte, Tomlin est conscient du manque d’efficacité de son équipe, surtout en attaque. Cependant, il a toujours la confiance de ses dirigeants. Ceci lui a valu une prolongation de contrat jusqu’en 2021. C’est significatif de l’enjeu de la saison à venir. Tomlin doit amener son équipe le plus loin possible si il veut rester à la tête de la franchise vainqueur du Superbowl à six reprises.

Qu’attendre des Steelers en 2020 ?

Les Steelers en 2019 :

8 victoires-8 défaites ; deuxièmes de l’AFC North ; non-qualifiés pour les playoffs

La chance pour PIttsburgh peut résider dans le fait que les playoffs 2020 vont être étendus à sept équipes (au lieu de six) ; avec leur bilan de 2019, ils auraient été la septième équipe qualifiée pour ces playoffs new look. Mais dans une division où les Ravens apparaissent comme le vainqueur logique, Pittsburgh devra batailler pour une place en wild card.

L’année passée, ils ont pu finir seconds car les Browns n’ont pas tenu leur promesse. Pittsburgh va pouvoir cette année s’appuyer sur une valeur sûre : sa défense. Et on sait que ce sont les défense qui font gagner des matchs. Mais si l’attaque ne suit pas…

La place en wild card paraît trop difficile à aller chercher cette année pour Pittsburgh tant les manque en attaque sont criants et l’incertitude plane encore sur Ben Roethlisberger.

Summary
Les Steelers retourneront-ils en playoffs en 2020 ?
Article Name
Les Steelers retourneront-ils en playoffs en 2020 ?
Description
Pittsburgh retrouvera-t-il le chemin des playoffs en 2020 ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.