Les vainqueurs et les perdants de la date limite des transferts pour la saison 2020 en MLB

Thearon W. Henderson (Getty Images)

Les trente équipes de MLB avaient jusqu’à 22h hier pour ajuster leurs effectifs sur le chemin des World Series, en 2020… ou après !

Certains, à l’image des Padres, ont été extrêmement actifs ; d’autres, comme les Yankees, sont restés étonnamment muets.

« The Free Agent » vous propose de découvrir les cinq vainqueurs et les cinq perdants de la date limite des transferts pour cette saison 2020 de MLB, décidément pas comme les autres !

Les vainqueurs

1. San Diego Padres

Arrivées : Mike Clevinger (Indians), Greg Allen (Indians), Mitch Moreland (Red Sox), Jason Castro (Angels), Trevor Rosenthal (Royals), Austin Nola (Mariners), Taylor Williams (Mariners), Austin Adams (Mariners) et Dan Altavilla (Mariners)

Départs : Austin Hedges (Indians), Josh Naylor (Indians), Cal Quantrill (Indians), Owen Miller (Indians), Joey Cantillo (Indians), Gabriel Arias (Indians), Ty France (Mariners), Luis Torrens (Mariners), Taylor Trammell (Mariners), Andrés Muñoz (Mariners), Matt Brash (Mariners), Gerardo Reyes (Angels), Jeisson Rosario (Red Sox), Hudson Potts (Red Sox), Edward Olivares (Royals) et un joueur qui sera nommé plus tard (Royals)

San Diego a de loin été l’équipe qui a fait le plus de bruit sur le marché des transferts ces trois derniers jours. Les Padres ont renforcé leur équipe à tous les niveaux, à commencer par l’arrivée du lanceur partant Mike Clevinger, indésirable chez les Indians. Le droitier de 29 ans présente une moyenne de points concédés de 3.21 en quatre matches cette saison, et sera précieux dans une rotation qui manquait de profondeur derrière Dinelson Lamet, Zach Davies et Chris Paddack.

Les Friars ont également amélioré leur bullpen – privé de Kirby Yates jusqu’à la fin de la saison – avec Trevor Rosenthal, qui connaissait la saison de la renaissance chez les Royals. Rosenthal a effectué sept sauvetages en 2020 et a limité les frappeurs adversaires à une moyenne de 19.2% au bâton. Taylor Williams, Dan Altavilla et Austin Adams n’étaient pas les meilleurs lanceurs de relève disponibles sur le marché, mais ils n’ont pas coûté cher à San Diego et apporteront des solutions supplémentaires en fin de match.

Le départ d’Austin Hedges est une perte difficile à encaisser, mais Francisco Mejía représente l’avenir au poste de receveur chez les Padres. Austin Nola et Jason Castro se battront pour le rôle de doublure, en sachant que Nola peut évoluer à d’autres positions en défense.

Mitch Moreland (31% de moyenne à la batte, huit home runs et 21 points produits en 2020) sera un autre frappeur puissant dans un alignement offensif déjà très efficace (67 home runs cette saison, deuxième meilleur total de la Ligue Nationale).

Les Padres ont peut-être laissé filer quelques espoirs comme Edward Olivares, Josh Naylor et Cal Quantrill, mais l’équipe compte de nombreuses ressources pour les années à venir. Avec 22 victoires et 15 défaites, San Diego pourrait participer aux playoffs pour la première fois depuis 2006.

2. Toronto Blue Jays

Arrivées : Ross Stripling (Dodgers), Taijuan Walker (Mariners), Robbie Ray (Diamondbacks) et Jonathan Villar (Marlins)

Départs : Griffin Conine (Marlins), Travis Berger (Diamondbacks), deux joueurs qui seront nommés plus tard (Dodgers) et un joueur qui sera nommé plus tard (Mariners)

Les Blue Jays savaient qu’ils avaient besoin d’améliorer une rotation sur les jantes ; Matt Shoemaker, Nate Pearson et Trent Thornton figurent tous les trois sur la liste des blessés.

Toronto n’est pas passé à côté de son objectif, avec l’arrivée de trois lanceurs partants : si Taijuan Walker (3.27 points concédés en moyenne cette saison) effectue une saison 2020 plus que correcte, Ross Stripling (5.61) et Robbie Ray (7.84) devront élever leur niveau de jeu pour permettre aux Canadiens de retourner en playoffs, quatre ans après leur dernière participation.

Le recrutement de Jonathan Villar en provenance de Miami offrira une solution supplémentaire à Toronto, toujours privé de Bo Bichette, blessé au genou.

3. Miami Marlins

Arrivées : Starling Marte (Diamondbacks) et Griffin Conine (Blue Jays)

Départs : Caleb Smith (Diamondbacks), Humberto Mejía (Diamondbacks) et Jonathan Villar (Blue Jays)

Miami avait clairement un problème au poste de champ centre cette saison, où les jeunes Jon Berti, Lewis Brinson et Monte Harrison n’ont jamais donné pleinement satisfaction. En ce sens, l’arrivée du vétéran Starling Marte représente une bonne opération pour Miami. Marte pose ses valises en Floride une moyenne de 31.1% au bâton, deux home runs et quatorze points produits cette saison. Il devrait apporter une contribution plus que nécessaire dans le haut de l’alignement offensif des Fish.

Pour l’acquérir, les Marlins, ont dû abandonner deux jeunes lanceurs partants, Caleb Smith et Humberto Mejía. Ces pertes sont dommageables, mais Miami disposera tout de même d’une rotation solide pour les années à venir avec Pablo López, Elieser Hernández, Sandy Alcántara, Sixto Sánchez, Daniel Castano et Trevor Rogers.

Du renfort chez les lanceurs de relève aurait tout de même fait du bien à Miami, deuxièmes ex-æquo avec les Phillies dans la Division Est de la Ligue Nationale.

4. Cleveland Indians

Arrivées : Austin Hedges (Padres), Josh Naylor (Padres), Cal Quantrill (Padres), Joey Cantillo (Padres), Gabriel Arias (Padres) et Owen Miller (Padres)

Départs : Mike Clevinger (Padres), Greg Allen (Padres) et un joueur qui sera nommé plus tard

Les Indians ont déjà prouvé par le passé qu’ils ne toléreraient pas les écarts de conduite ; après Trevor Bauer l’année dernière, c’est donc un autre lanceur partant précieux de la rotation de Cleveland, Mike Clevinger, qui est échangé pour des raisons disciplinaires. Clevinger a en effet violé les protocoles sanitaires liés au coronavirus lors d’une virée à Chicago avec son désormais ex-coéquipier Zach Plesac il y a quelques semaines. Clevinger n’était plus le bienvenu dans le vestiaire de Cleveland depuis cette sortie nocturne, et cet échange est là pour le prouver.

Malgré les bonnes performances de Clevinger depuis ses débuts en MLB en 2016, les Indians ne devraient pas trop souffrir de son départ : Plesac et Aaron Civale sont des options plus que fiables dans la rotation de Cleveland, autour du jeune as Shane Bieber. Arrivé des Padres dans l’échange de Clevinger, Cal Quantrill pourrait très vite obtenir sa chance en tant que lanceur partant.

Le receveur Austin Hedges ne réalise pas la meilleure saison de sa carrière (15.8 de moyenne à la batte, avec trois home runs et huit points produits) mais il représentera une amélioration par rapport à Sandy León.

Le jeune joueur de champ extérieur Josh Naylor (27% de moyenne au bâton, un home run et quatre points produits en 2020) apportera également une plus-value par rapport à Jordan Luplow et Mike Freeman.

5. Arizona Diamondbacks

Arrivées : Caleb Smith (Marlins), Humberto Mejía (Marlins), Julio Frias (Marlins), Josh VanMeter (Reds), Stuart Fairchild (Reds), Travis Bergen (Blue Jays) et un joueur qui sera nommé plus tard (Cubs)

Départs : Starling Marte (Marlins), Robbie Ray (Blue Jays), Archie Bradley (Reds) et Andrew Chafin (Cubs)

Les Diamondbacks ne participeront aux playoffs cette saison, et ont intelligemment décidé de se séparer de joueurs expérimentés pour récupérer du sang neuf. Présents dans l’équipe depuis de nombreuses saisons, les lanceurs de relève Archie Bradley et Andrew Chafin et le lanceur partant Robbie Ray quittent donc Arizona, tout comme le champ extérieur Starling Marte, arrivé de Pittsburgh cet hiver.

Zac Gallen a été le seul point fort d’une rotation à la dérive cette saison ; Ray – avant son départ – et Luke Weaver enchaînent les contre-performances alors que Merrill Kelly figure sur la liste des blessés. Les arrivées de deux jeunes titulaires et ex-coéquipiers de Gallen à Miami, Caleb Smith et Humberto Mejía, seront donc les bienvenues dans le désert.

Les perdants

1. New York Yankees

Arrivées : aucune

Départs : aucun

Les Yankees n’ont effectué aucune addition majeure au cours de ces dernières heures, alors que leur effectif est ravagé par les blessures : Aaron Judge, Giancarlo Stanton, Gleyber Torres, James Paxton et Luis Severino font partie des nombreux joueurs sur le flanc actuellement à New York.

De manière assez surprenante, New York n’a donc rien fait pour améliorer un alignement offensif de moins en moins efficace, ni pour renforcer un bullpen à qui il manque deux bras précieux en Zack Britton et Tommy Kahnle. La rotation aurait elle aussi bénéficié d’une recrue.

Tom Fox

2. Texas Rangers

Arrivées : Marcus Smith (Athletics), Dustin Harris (Athletics) et deux joueurs qui seront nommés plus tard

Départs : Mike Minor (Athletics), Todd Frazier (Mets) et Robinson Chirinos (Mets)

Les Rangers sont bien loin des playoffs ; ils avaient donc une occasion en or d’échanger leur lanceur partant Lance Lynn, qui réalise la meilleure saison de sa carrière (quatre victoires, une défaite et 1.93 points encaissés en moyenne en huit matches cette saison). Texas n’a pas su en profiter, et passe à côté d’une belle occasion de garnir son réservoir d’espoirs.

Le frappeur Joey Gallo aurait lui aussi pu être cédé moyennant de jeunes joueurs en devenir, mais il restera lui aussi chez les Rangers en 2020.

3. Houston Astros

Arrivées : aucune

Départs : aucun

À l’image des Yankees, les Astros n’ont pas été épargnés par les blessures, avec les absences conjuguées d’Alex Bregman, d’Yordan Álvarez, de Justin Verlander, de Roberto Osuna, de Chris Devenski et de Brad Peacock. Ce sont donc l’attaque, la rotation et le bullpen de Houston qui auraient bien bénéficié de renforts avant le début des playoffs le mois prochain.

Cette passivité pourrait coûter cher à Houston en octobre face à des équipes très en forme comme Chicago, Oakland, Cleveland et Tampa Bay.

4. New York Mets

Arrivées : Todd Frazier (Rangers), Robinson Chirinos (Rangers) et Miguel Castro (Orioles)

Départs : Kevin Smith (Orioles), un joueur qui sera nommé plus tard ou une somme d’argent (Orioles) et deux joueurs qui seront nommés plus tard (Rangers)

Avec Noah Syndergaard, Marcus Stroman, Steven Matz et David Peterson sur le flanc, ce sont quatre lanceurs partants qui font actuellement défaut à la rotation des Mets. Il paraissait donc évident que l’équipe du Queens irait chercher un titulaire sur le marché des transferts ; au final, New York a ramené un joueur de champ intérieur (Todd Frazier), un receveur (Robinson Chirinos) et un lanceur de relève (Miguel Castro).

Les Mets sont passés à côté de leur plus grand besoin, et avec 15 victoires pour 20 défaites et des playoffs s’éloignant un peu plus chaque jour (trois défaites de rang), recruter n’était peut-être pas la meilleure stratégie hier soir.

5. Washington Nationals

Arrivées : aucune

Départs : aucun

Derniers de la Division Est de la Ligue Nationale, les champions en titre devraient manquer les playoffs en 2020. Se séparer de vétérans comme Josh Harrison, Howie Kendrick, Kurt Suzuki et Asdrúbal Cabrera aurait peut-être été une bonne idée pour Washington pour préparer la saison prochaine. Au final, Washington n’a pas conclu le moindre échange.

À déterminer…

Boston Red Sox

Arrivées : Nick Pivetta (Phillies), Connor Seabold (Phillies), Hudson Potts (Padres), Jeisson Rosario (Padres), un joueur qui sera nommé plus tard (Cubs), un joueur qui sera nommé plus tard (Rockies) et une somme d’argent réservée au marché des joueurs internationaux (Rockies)

Départs : Kevin Pillar (Rockies), Mitch Moreland (Padres), Josh Osich (Cubs), Brandon Workman (Phillies) et Heath Hembree (Red Sox)

Les Red Sox ont réussi là où les Nationals ont échoué : dégraisser leur effectif à quelques semaines de la fin d’une saison médiocre.

Chicago Cubs

Arrivées : Cameron Maybin (Tigers), José Martínez (Rays), Andrew Chafin (Diamondbacks) et Josh Osich (Red Sox)

Départs : Zack Short (Tigers), un joueur qui sera nommé plus tard (Red Sox), un joueur qui sera nommé plus tard (Diamondbacks) et deux joueurs qui seront nommés plus tard ou une somme d’argent (Rays)

Premiers de la Division Ouest de la Ligue Centrale, les Cubs ont recruté quatre joueurs totalement dispensables qui apporteront plus de quantité que de qualité.

Cincinnati Reds

Arrivées : Archie Bradley (Diamondbacks) et Brian Goodwin (Angels)

Départs : Josh VanMeter (Diamondbacks), Stuart Fairchild (Diamondbacks) et Packy Naughton (Angels)

Tout comme les Mets – avec lesquels ils partagent le même bilan (15-20) -, les Reds ont décidé d’investir sur des joueurs moyens alors qu’une participation en playoffs est tout sauf assurée.

Colorado Rockies

Arrivées : Mychal Givens (Orioles) et Kevin Pillar (Red Sox)

Départs : Tyler Nevin (Orioles), Terrin Vavra (Orioles), un joueur qui sera nommé plus tard (Orioles), un joueur qui sera nommé plus tard (Red Sox) et une somme d’argent réservée au marché des joueurs internationaux (Red Sox)

Mychal Givens est un ajout intéressant pour le bullpen des Rockies, mais si les qualités défensives de Kevin Pillar ne font l’objet d’aucune contestation, il est clair que Colorado est déjà bien pourvu au poste de champ extérieur avec Charlie Blackmon, David Dahl, Garrett Hampson, Raimel Tapia, Sam Hilliard et Matt Kemp.

Oakland Athletics

Arrivées : Mike Minor (Rangers) et Tommy La Stella (Angels)

Départs : Franklin Barreto (Angels), Marcus Smith (Rangers), Dustin Harris (Rangers) et une somme d’argent réservée au marché des joueurs internationaux (Rangers)

Les statistiques de Mike Minor en 2019 (14 victoires, 10 défaites et 3.59 points encaissés en moyenne en 32 titularisations) auraient fait de lui une excellente acquisition l’année dernière ; celles de 2020 (aucune victoire, cinq défaites et 5.60 points concédés en moyenne après sept matches) laissent présager le contraire.

Philadelphia Phillies

Arrivées : David Phelps (Brewers), Brandon Workman (Red Sox) et Heath Hembree (Red Sox)

Départs : Nick Pivetta (Red Sox), Connor Seabold (Red Sox), Brandon Ramey (Brewers), Juan Geraldo (Brewers) et Israel Puello (Brewers)

L’arrivée du lanceur de relève gaucher David Phelps (2.77 points concédés en moyenne et 15.6% de réussite pour les frappeurs adverses) ne fera pas de mal à un bullpen à l’agonie ; celles de Heath Hembree et de Brandon Workman risquent d’être beaucoup plus douloureuses.

Seattle Mariners

Arrivées : Ty France (Padres), Luis Torrens (Padres), Taylor Trammell (Padres), Andrés Muñoz (Padres) et Matt Brash (Padres)

Départs : Austin Nola (Mariners), Taylor Williams (Mariners), Austin Adams (Mariners) et Dan Altavilla (Mariners)

L’arrivée de l’espoir des Padres au poste de champ extérieur, Taylor Trammell, est la principale information à retenir pour les Mariners, qui enregistreront en 2020 leur vingtième saison consécutive sans qualification pour les playoffs.

Summary
Les vainqueurs et les perdants de la date limite des transferts pour la saison 2020 en MLB
Article Name
Les vainqueurs et les perdants de la date limite des transferts pour la saison 2020 en MLB
Description
"The Free Agent" vous propose de découvrir les cinq vainqueurs et les cinq perdants de la date limite des transferts pour cette saison 2020 de MLB, décidément pas comme les autres !
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.