Joe Burrow sera-t-il le catalyseur des Bengals ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Américaine. Aujourd’hui, les Bengals :

Bills / Dolphins / Patriots / Jets

Ravens / Bengals / Browns / Steelers

Texans / Colts / Jaguars / Titans

Broncos / Chiefs / Raiders / Chargers

Les Bengals ont terminé avec le pire bilan de la ligue l’an dernier, avec seulement deux victoires contre les Jets (22-6) et contre les Browns dans la bataille de l’Ohio lors de la dernière journée (33-23). Même si les Bengals ont terminé avec le pire bilan de la ligue, ce qu’ils ont produit n’a pas vraiment reflété ce résultat. Il y a des éléments dans cette équipe des Bengals qui permettent d’avoir un certain optimisme pour le futur.

Et quel futur ! Les Bengals avec le premier choix de la Draft NFL ont accueilli Joe Burrow. Champion en titre universitaire avec les Tigers de LSU, Burrow a été fantastique lors de la saison de football universitaire. Il a été le porte étendard d’une saison de football universitaire tout bonnement exceptionnelle. Il débarque donc à Cincinnati avec tout son talent, son leadership, sa précision et sa maturité. La question brûlante pour les Bengals en 2020 : Joe Burrow sera-t-il le catalyseur de Cincinnati ?

Joe Burrow, un joueur unique

Joe Burrow en 2019 (avec LSU) :

5671 yards, 402 passes complétées sur 527 tentées (76,3%) ; 60 touchdowns et 6 interceptions

2019 a été une année exceptionnelle pour Joe Burrow. Il a terminé la saison avec 5671 yards à la passe, et 60 touchdowns, un record. Personne n’avait scoré autant de TD dans la longue histoire du football universitaire. Burrow a brillé seul car il a remporté le trophée Heisman, celui qui célèbre le meilleur joueur de la saison universitaire. Mais aussi en équipe, car il a été champion avec ses Tigers de LSU.

Joe Burrow sort de NCAA avec tous les honneurs. Les spécialistes s’accordent sur un point : sa saison 2019 a été unique. Il est vu comme un des meilleurs QB de l’histoire de la NCAA. Et pour cause : en dehors des chiffres, Burrow a montré une maturité rare. On peut presque le dire, c’était un QB de NFL en NCAA. Il n’y a pas de raison pour lui de manquer le grand saut. Il est prêt. Les dernières déclarations de son coach vont d’ailleurs dans ce sens. Burrow s’est très rapidement imposé comme un leader chez les Bengals et est prêt à les porter vers l’avant.

Burrow avait pourtant mal commencé sa carrière universitaire. Si on peut dire. Il avait été choisi par Ohio State, un des meilleurs, sinon le meilleur programme universitaire du pays. En plus, il sortait d’une carrière magnifique au lycée de The Plains en Ohio. Mais Burrow n’a jamais vraiment eu sa chance chez les Buckeyes. Tous leurs yeux étaient tournés vers JT Barrett, et surtout vers Dwayne Haskins, l’actuel QB de Washington.

Burrow s’est donc dirigé vers la Louisiane où il a réalisé une bonne première saison. Avant de tout simplement exploser en 2019. On peut imaginer la frustration de Burrow chez les Buckeyes ; avoir sa chance dans un programme pareil est gage de talent et de réussite. Qui plus est, il sortait du lycée en Ohio également. Mais cela en dit long sur la mentalité de Joe Burrow. Il ne s’est pas laissé écraser, il ne s’est pas laissé emporter par sa chance ratée à OSU.

Il a su rebondir, le tout sans perdre trop de temps. Ce sont des qualités qui seront décisives pour son intégration en NFL. Souvent, les QB ont du mal à faire le grand bond chez les pros. C’est le cas notamment de Dwayne Haskins qui a eu beaucoup de mal à Washington pour sa saison de rookie. Pour Burrow il n’y a pas de doute, il saura rebondir, il saura se préparer. Connaître ses chances, connaître ses capacités et ce qu’il doit faire pour avancer. D’ailleurs, Burrow n’a pas perdu une seconde et avait déjà commencé à étudier l’attaque des Bengals avant même d’être choisi.

Une attaque reconstruite

Les Bengals en 2019 :

279 points marqués (17,3 en moyenne par match) ; trentième de la NFL

Joe Burrow ne sera pas seul en attaque. Il ne pourra pas non plus compter sur une attaque du niveau de son équipe à LSU lors de leur saison de tous les succès. Mais les Bengals ont fait ce qu’il fallait pour lui donner des cibles.

AJ Green revient avec un « franchise tag », pour une année. Il aura donc à cœur de prouver de quoi il est capable pour être conservé par les Bengals. Il n’a plus vraiment été au niveau depuis 2017. L’an dernier a été une catastrophe pour lui car il a été blessé toute la saison. Il faut espérer pour les Bengals qu’il ait pu se remettre pendant la longue pause causée par sa blessure.

Tyler Boyd fera également son retour. Il devrait sans aucun doute enregistrer une troisième saison consécutive à plus de 1000 yards. Les Bengals pourront également compter sur Tee Higgins, un receveur massif de 1,93 m et 98 kg arrivé des Tigers de Clemson et qui devrait avoir sa chance.

Au niveau des running backs, Joe Mixon sera un atout majeur de l’attaque des Bengals cette année aussi. Il devrait permettre à Joe Burrow de ne pas porter tout le poids de l’attaque des Bengals sur ses larges épaules. L’an dernier, il a couru pour 1137 yards, soit le neuvième meilleur total de la ligue. Il va permettre une belle versatilité avec Burrow. Il sera encore associé à Giovani Bernard, son acolyte pour la troisième saison consécutive.

Les Bengals pourront cette saison profiter de leur choix de Draft de l’an passé, Jonah Williams, qui a été blessé en 2019. Il sera là pour protéger Joe Burrow comme il se doit. En dehors de cela, la ligne offensive n’a pas évolué à un excellent niveau en 2019. Mais il y a là un progrès notable.

Une défense reconstruite

La défense des Bengals en 2019 :

420 points concédés (26,3 en moyenne par match ; vingt-cinquième de la NFL

Les Bengals ont essayé de renouveler leur défense. Et pour cause : en 2019 ils ont terminé avec le quatrième pire bilan de ligue en yards encaissés. Il faudra donc mieux faire en 2020.

Le defensive end Carlos Dunlap fera son retour pour une onzième saison consécutive. Le defensive tackle Geno Atkins, avec ses six sélections consécutives au Pro Bowl, est un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste.

Les Bengals ont signé l’agent libre DJ Reader, qui arrive à Cincinnati après trois saisons chez les Texans. Il vient remplacer Andrew Billings, qui s’en est allé chez le rival, Cleveland. Les Bengals comptent beaucoup sur Reader et son gros contrat. Il est là pour faire table rase de ce qui ne marchait pas en 2019 et repartir du bon pied.

La franchise de Cincinnati a dépensé ses choix de Draft sur les linebackers. Arrivent donc Logan Wilson qui sort d’un beau parcours du côté de Wyoming ; il a terminé sa carrière universitaire avec pas moins de 421 tackles ! Un chiffre impressionnant.

Les Bengals ont aussi sélectionné Akeem Davis-Gaither d’Appalachian State. Les deux joueurs auront la lourde tâche d’améliorer la défense de Cincinnati. Et d’amener une meilleure capacité à plaquer.

Même histoire pour le secondary. Trae Waynes et Mackensie Alexander, deux anciens Vikings, une franchise référence pour la défense, font leur arrivée. Ils devront faire aussi bien que William Jackson III, qui avait réalisé une saison de rookie de très haut niveau. Il a été blessé à l’épaule l’an dernier, mais il sera de retour en 2020.

Vonn Bell sera également une nouvelle tête dans la défense des Bengals. Il arrive en provenance des Saints où il a excellé au poste de safety.

Zac Taylor devra tirer le meilleur de Burrow

Parfois, on n’envie pas du tout les coordinateurs offensifs, qui doivent faire face à des situations difficiles avec des joueurs qui ne sont pas au niveau. Mais là, Zac Taylor va se faire une joie d’utiliser un des meilleurs joueurs sortis de la NCAA. Un QB qui se promet d’être excellent et qui est déjà prêt. Pour sa seconde année avec les Bengals, Taylor aura donc du pain sur la planche. Et la lourde mais plaisante tâche d’exploiter le potentiel de Burrow.

Quel bilan pour les Bengals en 2020 ?

Les Bengals en 2019 :

2 victoires pour 14 défaites ; derniers de l’AFC North ; non-qualifiés pour les playoffs

Les Bengals ne pourront pas faire pire en 2020. Avec Burrow, cela paraît totalement impossible. De plus, la défense a été totalement refaite dans le but d’améliorer ce secteur du jeu qui leur a fait défaut en 2019.

Mais il faut dire que ce n’est pas la meilleure saison pour tout recommencer ; à cause de la pandémie, les camp d’entraînement ne sont plus ceux qu’ils étaient. Il n’y a pas eu de pré-saison. L’intégration est donc forcément différente. Tout dépendra pour les Bengals de voir comment tous ces nouveaux éléments pourront s’aligner.

Une chose est certaine : les Bengals seront une menace de plus en plus difficile à gérer dans la AFC North. Et puis, on ne peut qu’avoir hâte de voir arriver Burrow en NFL.

Summary
Joe Burrow sera-t-il le catalyseur des Bengals ?
Article Name
Joe Burrow sera-t-il le catalyseur des Bengals ?
Description
Une reconstruction amorcée avec du talent à Cincinnati. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire des Bengals une menace crédible dans l'AFC North ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.