Washington Football Team : nouveau nom, pour un nouvel horizon ?

Droits d’auteur : Sports Illustrated

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, Washington :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Washington a été coeur de l’actualité cet été. L’équipe a décidé d’abandonner son nom et son logo qui faisaient offense aux Amérindiens pour avancer vers un autre futur, plus respectueux. Sportivement, Washington a aussi récupéré un des meilleurs défenseurs que le football universaire ait jamais offert, Chase Young. L’ancien defensive end d’Ohio State a tout simplement terrorisé les équipes adverses à l’université et promet d’apporter tout son talent à la ligue.

La question brûlante pour Washington en 2020 : un nouveau départ sportif précède-t-il une nouvelle identité à Washington ?

Dwayne Haskins, le titulaire logique… et Alex Smith ?

Dwayne Haskins en 2019 :

1365 yards, 119 passes complétées sur 203 tentées (58,6 %) ; 7 touchdowns et 7 interceptions

Washington a placé tous ses espoirs sur Dwayne Haskins lors de la Draft 2019. Il sortait d’une carrière universitaire d’excellente facture, avec une saison record en 2018 à 50 touchdowns à la passe. Il a battu le record de yards à la passe d’Ohio State, un des programmes les plus prestigieux des États-Unis et de la toute la conférence Big Ten. Il a été sélectionné en quinzième position, et a réalisé une première saison moyenne.

Dwayne Haskins a eu un peu de mal à se lancer en NFL, ce qui est compréhensible, le poste de QB étant souvent sujet à une transition difficile. De plus, il n’avait qu’une année complète d’expérience en NCAA. En effe,t il n’a pas joué lors sa première année, et a été remplaçant de JT Barrett en 2017.

Il entrera en 2020 dans sa deuxième année dans la ligue. Et on peut penser que cela pourrait être la bonne pour Haskins, car il est monté en puissance en fin saison, et a formé un duo solide avec Terry McLaurin, un autre ancien pensionnaire des Buckeyes d’Ohio State.

Il faudra faire mieux pour Haskins que sept touchdowns et sept interceptions pour porter Washington. Il doit améliorer ses prises de décision. Et ne plus tenter des passes trop difficiles, voire impossibles.

Cette année, Haskins aura de la concurrence, en plus des conseils, d’Alex Smith. Revenu d’un parcours du combattant contre la maladie qui semblait impossible, Smith a repris l’entraînement. On ne sait si sa condition physique et ses réflexes seront toujours ceux avec lesquels on l’a connu. Son savoir n’en reste pas moins bénéfique. Il permettra, ça ne fait aucun doute, à Dwayne Haskins de progresser. C’est Alex Smith qui avait préparé Patrick Mahomes à la compétition quand il était chez les Chiefs. Son expérience sera très précieuse pour permettre à Haskins de franchir un cap, et de viser de nouveaux horizons, à la hauteur des performances desquels il avait été remarqué à l’université.

Une attaque qui manque de cibles

L’attaque de Washington en 2019 :

266 points marqués (16,6 en moyenne par match) ; trente-deuxième de la NFL

Terry McLaurin est un peu seul dans cette attaque de Washington. En effet, l’ancien Buckeye sélectionné à la 76ème position de la Draft 2019 a réalisé une saison très prometteuse. Il est devenu une superbe affaire pour un joueur choisi au troisième tour, comme c’est souvent le cas. Avec 919 yards pour 7 TD, on peut dire que sa saison de rookie a été réussie.

Trey Quinn et Steven Sims Jr. complètent le groupe des receveurs, mais on est loin du niveau de Terry McLaurin. Il faudra voir ce que pourra offrir le choix du quatrième tour Antonio Gandy-Golden ; il est un ancien gymnaste et jongleur, un passé sportif qui l’aide dans son jeu au football. À noter qu’il avait été testé positif à la COVID-19 en mars dernier mais s’est bien remis depuis.

Au niveau des running backs, Washington a subi un coup dur : le titulaire Derrius Guice a été arrêté avec des charges de violence domestique ; Washington l’a aussitôt licencié de l’équipe. C’est donc sur les épaules du vétéran Adrian Peterson qu’est supposée reposer la course. Il faudra que quelqu’un sorte du lot au niveau des RB pour permettre plus de variété dans le jeu de Washington. Il n’est pas impossible qu’Antonio Gibson, récupéré au troisième tour de la Draft, puisse se développer : c’est un RB à la fois bon à la course et capable de recevoir des passes.

Chase Young, le monstre de la défense

La défense de Washington en 2019 :

435 points concédés (27,2 en moyenne par match) ; vingt-septième de la NFL

Chase Young est un des joueurs les plus impressionnants en défense de ces dernières années. Il a été un élément central de la défense d’Ohio State l’an dernier lors de leur saison qui les a menés aux portes de la finale nationale.

Young a été choisi en deuxième position de la Draft au printemps, tout comme Nick Bosa pour les 49ers l’an dernier. Bosa a eu un impact immédiat à San Francisco, qui sort d’une participation au SuperBowl (20-31 contre Kansas City). Il est évident que le succès de la franchise californienne n’a pas uniquement reposé sur les épaules de Bosa mais il y a joué une part importante.

Chase Young est peut-être encore plus impressionnant que Bosa. Sa rapidité et son agressivité en font une arme de choix en défense. Les quarterbacks adverses vont trembler avant d’affronter Washington cette année. Pour rappel, Young a été finaliste du trophée Heisman l’an dernier, ce qui est très rare pour un défenseur.

Washington s’est aussi renforcé au niveau des cornerbacks, avec la signature de Kendall Fuller en provenance des Chiefs ainsi que de Ronald Darby des Eagles. À cela s’ajoute le free safety Sean Davis des Steelers. De quoi bien renforcer la défense de Washington.

Toutefois, on peut noter que Washington n’a pas vraiment amélioré sa position de line backer. Tout dépendra de la capacité de Reuben Foster à se remettre de sa blessure au genou. Mais c’est beaucoup miser sur une grande incertitude. De plus, avec le nouveau système de jeu apporté par le coordinateur défensif Jack Del Rio, il sera nécessaire d’avoir une variété de LB. C’est ce que nous allons développer sur la partie coaching de notre revue d’effectif.

Un coaching staff complètement nouveau

Washington est une franchise en plein remaniement à tous les niveaux. Tout d’abord, l’équipe de la capitale fédérale américaine a récupéré un nouvel entraîneur, Ron Rivera. Tout le monde connaît son nom, surtout les fans des Panthers où il a fait des merveilles. Il les a menés jusqu’au Super Bowl 50 contre les Broncos (10-24).

Malheureusement, Rivera a annoncé avoir été touché par un cancer de la peau. De ce fait, on ne sait pas comment il pourra continuer à entraîner en suivant son traitement et si cela aura un impact sur son rôle. Il avait tout de même précisé tout faire pour pouvoir continuer à entraîner malgré son traitement. Mais cela reste un coup dur pour commencer.

Avec lui sont arrivés deux nouveaux coordinateurs : Scott Turner en attaque et Jack Del Rio en défense. Del Rio vient avec une nouveau système défensif, en 4-3. Il devrait bien mettre en valeur Chase Young car les DE sont là pour mettre de la pression sur QB. Ce style assez classique avec quatre linemen defensifs – deux DE et deux DT, ainsi que 3 LB – permettra une certaine stabilité dans cette franchise en reconstruction qui va s’appuyer largement sur les talents de Chase Young.

Pour conclure c’est donc une franchise de Washington au nom, et à l’allure nouvelle mais pas seulement. Tout ou presque est nouveau, il y a là un changement de cap officiel. Un nouveau head coach connu et respecté, Ron Rivera, avec un nouveau schema défensif. Des grands talents de premiers tours à la fois en attaque avec Dwayne Haskins et en défense avec Chase Young.

Quel bilan pour 2020 ?

Washington en 2019 :

3 victoires pour 13 défaites ; derniers de la NFC East ; non-qualifiés pour les playoffs

Avec trois victoires au compteur l’an dernier, il ne sera pas bien difficile pour Washington d’espérer mieux en 2020. Même si l’équipe s’est bien renforcée tout dépendra de comment Dwayne Haskins réussira sa transition lors de sa saison d’après rookie. Et également de l’impact de Chase Young qui promet d’être terrifiant.

Summary
Washington Football Team : nouveau nom, pour un nouvel horizon ?
Article Name
Washington Football Team : nouveau nom, pour un nouvel horizon ?
Description
La franchise de Washington au nouveau nom pourra-elle mieux faire que son maigre bilan de 3 victoires pour 13 défaites de l'an passé ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.