Les Eagles pourront-ils encore survivre aux blessures ?

Brad Penner

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Eagles :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Au terme d’une incroyable « finale » lors de la seizième et avant-dernière semaine de compétition, les Eagles étaient parvenus à dominer les Cowboys (17-9) pour s’offrir la NFC East. Philadelphia sera de nouveau à la lutte avec Dallas pour s’offrir la tête de la division cette saison, mais la franchise de Pennsylvanie doit prier pour que les blessures ne ravagent pas son effectif une nouvelle fois.

La question brûlante pour les Eagles en 2020 : Philadelphia pourra-t-il enfin tenir le coup physiquement pour retourner au SuperBowl ?

Carson Wentz candidat déclaré au titre de MVP

Carson Wentz en 2019 :

4039 yards, 388 passes complétées sur 607 tentées (63.9 %) ; 27 touchdowns et 7 interceptions

Qu’aurait fait Philadelphia sans Carson Wentz la saison dernière ? Le quarterback a porté son équipe à bout de bras la saison dernière, malgré une attaque ravagée par les blessures : les wide receivers DeSean Jackson et Alshon Jeffery et les running backs Darren Sproles et Corey Clement ont tous passé une période de temps significative sur la liste des blessés.

En conséquence, Wentz a dû travailler avec des joueurs inconnus au bataillon, comme les receveurs JJ Arcega Whiteside et Greg Ward et le porteur de balle Boston Scott.

Malgré tous ces inconvénients, Wentz a réalisé la meilleure saison de sa carrière sur le plan statistique, avec 388 passes réussies et 4039 yards obtenus. Plus important encore, le n°11 a pu jouer sa première saison complète depuis 2016, sa première année en NFL. En 2017, il était sur le point d’être élu MVP lorsqu’une blessure au genou lors de la quatorzième semaine de compétition face aux Rams (43-35) avait mis fin à sa saison. Il avait également raté quelques matches en 2018.

Depuis que Wentz a été sélectionné en seconde position de la Draft en 2016, les Eagles n’ont manqué les playoffs qu’une seule fois ; c’était lors de sa première saison dans la ligue, la même année.

Dans cet avant-dernier match de la saison face à Dallas l’an passé, c’est justement Wentz qui a délivré une performance héroïque pour amener son équipe vers le titre de division. Le natif de Raleigh a complété 31 de ses 40 passes, avec 319 yards et un touchdown à la clé. Philly a ensuite facilement disposé de New York (34-17) lors de la dernière semaine de la saison régulière pour valider son quatrième ticket consécutif pour les playoffs.

Blessé à la tête lors du Wild Card Round face aux Seahawks, Carson Wentz a dû sortir dès le premier quart-temps. Vaillant, le vétéran de 37 ans Josh McCown s’est démené pour remplacer Wentz contre Seattle, mais n’a pu empêcher l’élimination de son équipe (9-17).

En 2020, Wentz pourrait enfin compter sur des renforts aux postes de wide receivers et de running backs. Il devra prouver qu’il est capable de résister aux chocs pour porter Philly vers le SuperBowl, lui qui avait assisté depuis le banc au sacre des Eagles en 2018 (41-33), le premier dans l’histoire de l’équipe.

Une attaque à la fois jeune et expérimentée

L’attaque des Eagles en 2019 :

385 points marqués (24,1 en moyenne par match) ; douzième de la NFL

Bien évidemment, l’attaque de Philadelphia tournera principalement autour de Carson Wentz ; cela n’empêchera pas d’autres joueurs de briller sur le plan offensif.

Les wide receivers vétérans DeSean Jackson et Alshon Jeffery seront de retour : Jeffery a raté le sprint final des Eagles après une blessure au pied alors que Jackson n’a pris part qu’à trois matches après avoir été opéré des muscles abdominaux. Leur présence ne pourra faire que du bien à l’attaque de Philly.

Les Eagles ont également sélectionnés trois wide receivers lors de la dernière Draft, dont Jalen Reagor au premier tour. Reagor devrait jouer un rôle clé dès cette saison, lui qui a enregistré 22 touchdowns, 148 réceptions et 2248 yards en trois saisons à TCU. Les deux autres rookies, John Hightower et Quez Watkins, apporteront de la profondeur au groupe de receveurs.

Au poste de running back, Philadelphia pourra s’appuyer sur Miles Sanders – auteur d’une très belle première saison dans la NFL l’an dernier – et sur Boston Scott, qui a su saisir sa chance quand Corey Clement et Darren Sproles étaient sur le flanc. Clement a été prolongé d’un an, tandis que Sproles a pris sa retraite.

Très utilisés dans les systèmes des Eagles, les tight ends Zach Ertz et Dallas Goedert seront eux aussi très précieux dans la réussite offensive de Philadelphia. Ertz et Goedert ont été les armes principales de Wentz lorsque les blessures s’empilaient la saison dernière, et leur fiabilité ne peut être niée.

La ligne offensive, très efficace depuis maintenant plusieurs années, n’a pas subi beaucoup de changements. En fin de contrat, le vétéran Jason Peters a été ramené pour la saison 2020. L’offensive tackle Halapoulivaati Vaitai s’est engagé avec les Lions pour cinq ans et 50 millions de dollars.

Il sera intéressant de voir quel rôle jouera le quarterback Jalen Hurts ; sélectionné au deuxième tour de la Draft, l’ancien QB d’Oklahoma pourrait être utilisé en tant que wide receiver dans certains systèmes, à l’image du versatile Taysom Hill chez les Saints.

Une défense remodelée

La défense des Eagles en 2019 :

354 points concédés (22,1 en moyenne par match) ; quinzième de la NFL

Philadelphia comptera de nouveaux arrivants dans sa défense en 2020. Javon Hargrave est arrivé en mars en provenance de Pittsburgh pour trois ans et 39 millions de dollars. Il jouera aux côtés du quintuple Pro Bowler Fletcher Cox ainsi qu’à Malik Jackson.

Récupéré au troisième tour de la Draft, Davion Taylor aura une carte à jouer chez les linebackers.

Jalen Mills et Rodney McLeod seront les titulaires au poste de safety ; ils seront accompagnés par Will Parks, venu des Broncos, et la sélection du quatrième tour de la Draft, K’Von Wallace. Libéré de son contrat par les Eagles, le safety Malcolm Jenkins est retourné chez les Saints.

Darius Slay, acquis dans un échange avec Detroit au mois de mars, sera le cornerback dont Philly avait tant besoin. Considéré comme l’un des meilleurs CB de la ligue, Slay a été prolongé pour trois ans et 50 millions de dollars dès son arrivée en Pennsylvanie. Il sera associé à Nickey Robey-Coleman, l’ancien des Rams qui s’est engagé pour un an et 1.3 millions de dollars avec les Eagles, et à Avonte Maddox. Ronald Darby a pris le chemin de Washington.

Une quatrième qualification pour les playoffs en cinq ans pour Doug Pederson ?

Ancien coordinateur offensif d’Andy Reid à Kansas City, Doug Pederson a connu beaucoup de succès depuis sa nomination à la tête de Philadelphia en 2016. Pederson a offert le premier titre de leur histoire aux Eagles dès sa deuxième année en Pennsylvanie, et Philly reste sur trois participations consécutives aux playoffs. Pederson est aussi celui qui appelle les jeux en attaque.

Son coordinateur défensif, Jim Schwartz, est arrivé à Philadelphia en même temps que Pederson. L’ancien entraîneur de Detroit a très vite transformé l’une des pires défenses de la ligue en un rideau de fer. Schwartz n’a pu que se réjouir de l’arrivée chez les Eagles de Darius Slay, qu’il a entraîné durant sa dernière année avec les Lions, en 2013.

Quel bilan pour 2020 ?

Les Eagles en 2019 :

9 victoires pour 7 défaites ; premiers de la NFC East ; éliminés au Wild Card Round par les Seahawks (7-19)

Philadelphia devra faire attention à Washington et à New York, deux jeunes équipes en progression, et à Dallas, qui comptera un nouvel entraîneur en la personne de Mike McCarthy. Il faudra sûrement plus que neuf victoires pour remporter la NFC East cette saison.

Avec une défense solide et une attaque redoutable, les Eagles joueront à nouveau les premiers rôles dans la Conférence Nationale en 2020. Les blessures demeureront une source d’inquiétude majeure à Philadelphia, mais l’équipe de Carson Wentz sera une menace plus que crédible pour le SuperBowl.

Summary
Les Eagles pourront-ils encore survivre aux blessures ?
Article Name
Les Eagles pourront-ils encore survivre aux blessures ?
Description
Philadelphia sera de nouveau à la lutte avec Dallas pour s'offrir la tête de la division cette saison, mais la franchise de Pennsylvanie doit prier pour que les blessures ne ravagent pas son effectif une nouvelle fois. Les Eagles pourront-ils enfin tenir le coup physiquement pour retourner au SuperBowl ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.