Les Cowboys passeront-ils un cap en 2020 ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Cowboys :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Depuis l’arrivée du duo Dak PrescottEzekiel Elliott à Dallas et leur fantastique saison 2016, c’est toute la « Cowboys Nation » qui s’est remise à croire au SuperBowl. Mais les saisons passent et les résultats sont à chaque fois plus décevants pour les Cowboys. Ainsi, l’entraîneur Jason Garrett et les joueurs majeurs sont de plus en plus critiqués. Après la saison 2019 conclue sans qualification pour les playoffs, le propriétaire Jerry Jones a finalement décidé de se séparer du très contesté Garrett et de s’attacher les services de l’ancien coach des PackersMike McCarthy

La question brûlante pour les Cowboys en 2020 : Mike McCarthy parviendra-t-il à faire franchir un pallier à cette équipe et enfin exploiter l’indéniable talent de Dallas ?

Dak Prescott face à sa saison la plus importante

Dak Prescott en 2019 :

4902 yards, 388 passes complétées sur 596 tentées (65,1 %) ; 30 touchdowns et 11 interceptions

Une des clés pour ouvrir la porte de tout les espoirs aux Cowboys est le quarterback Dak Prescott. Il fait la pluie et le beau temps pour son équipe depuis quatre saisons et peine à trouver de la stabilité dans ses performances. Certes, sur le papier, son niveau paraît être plus que satisfaisant : il a réalisé en 2019 sa meilleure saison statistique, avec 4902 yards et 30 touchdowns à la passe. Mais c’est son incapacité à réaliser certains lancers « faciles » qui pourraient inverser ou sceller le cours d’un match qui lui est reproché.

C’est probablement pour cela que les dirigeants de la franchise texane ont décidé de ne pas offrir de nouveau contrat à Prescott mais plutôt de le placer sous le « franchise tag » – une option qui permet de renouveler d’un an le contrat d’un joueur – pour la saison à venir.

Cette année est donc décisive pour Dak s’il veut continuer l’aventure avec Dallas. L’arrivée d’un coach de renom ne lui laissera aucune excuse. Avec les armes offensives (que nous verrons juste après) et les coachs autour de lui, il a toutes les cartes en main pour montrer qu’il est l’homme qu’il faut à cette équipe. De plus, il sera, pour la première fois depuis Tony Romo en 2016, accompagné par un QB vétéran en la personne d’Andy Dalton. L’expérience de ce dernier pourra aider Prescott, mais Dalton sera également là pour le concurrencer, une première dans la carrière de Dak.

Une attaque bourrée de talent

L’attaque des Cowboys en 2019 :

434 points marqués (27.1 en moyenne par match) ; sixième de la NFL

Tout le monde s’accorde à dire que l’attaque des Cowboys est l’une des plus talentueuse de la ligue. Et pour cause : ils disposent de joueurs dominants à chaque poste de cette attaque.

Le premier nom auquel on pense est bien évidement l’image de cette franchise : Ezekiel Elliott. Malgré une saison moins prolifique après sa revalorisation salariale en 2019, il reste une valeur sûre et un des meilleurs running back de la NFL. En 2019, il a couru pour 1357 yards et 12 touchdowns. Zeke est également capable de réceptionner des passes, comme le montrent ses 420 yards et deux touchdowns à la réception. Même en petite forme, Elliott « se nourrit » sans arrêt de yards et avec le danger que va apporter le jeu de passe il pourrait bien avoir plus d’espace que les années précédentes.

Dans le backfield offensif, il faudra également compter sur Tony Pollard, qui s’est montré à son avantage lorsque Zeke n’était pas sur le terrain, avec 455 yards et deux touchdowns l’an dernier.

Prescott bénéficiera également de cibles de choix en les personnes d’Amari Cooper, Michael Gallup et du rookie CeeDee Lamb. Coop s’est montré performant la saison passée avec 1181 yards et huit touchdowns. Il était le receveur numéro 1 qu’attendait Dallas pour remplacer Dez Bryant et ses prestations lui ont permis de signer un nouveau contrat de cinq ans pour 100 millions de dollars potentiels cet été.

À ses côtés, Michael Gallup a été la révélation de la saison pour les Cowboys. Il apparaît comme une seconde option de grand luxe puisqu’il a cumulé 1107 yards et six touchdowns. À ce duo de receveur à plus de 1000 yards chacun vient s’ajouter un jeune receveur du nom de Lamb, considéré, avec Jerry Jeudy, comme le joueur le plus talentueux de la cuvée 2019 de la Draft à son poste. Les Cowboys ont annoncé qu’ils voulaient voir ces trois receveurs atteindre la barre des 1000 yards chacun l’année prochaine et il faut dire qu’individuellement, ils en ont les moyens.

Du côté des tight ends, le départ de Jason Witten devrait être comblé avec succès par Blake Jarwin qui a été assez prometteur la saison dernière.

Enfin, la ligne offensive sera très compétitive comme tous les ans depuis longtemps à Dallas. Cependant, les hommes qui faisaient de la O-Line de Dallas la meilleure de la ligue régressent, et partent même à la retraire pour certains, à l’instar du centre Travis Frederick. Les Cowboys auront de nombreuses options pour assurer du mieux possible son remplacement avec Joe Looney, Connor Williams, Connor McGovern ou même le quatrième tour de la Draft Tyler Biadasz.

Deux de ces joueurs pourront prétendre à une place de centre ou de left guard sur cette ligne. Les autres spots de cette ligne sont sécurisés par les top joueurs que sont Zack Martin et Tyron Smith, tous deux élus dans l’équipe de la décennie 2010 de la NFL, et La’el Collins

Une défense à ne pas sous estimer

La défense des Cowboys en 2019 :

321 points concédés (20.1 en moyenne par match) ; onzième de la NFL

La défense est, certes, moins impressionnante que l’attaque mais est clairement capable de gagner des matchs, à une condition : que les titulaires ne soient pas blessés. 

Commençons par la ligne la plus proche du ballon : la ligne défensive. Cette D-Line a été très décevante pour les Cowboys l’an passé. La star DeMarcus Lawrence n’a effectué que cinq sacks. Robert Quinn a, quant à lui, réussi à être dangereux avec 11,5 sacks mais n’a pas été prolongé par la franchise du Texas.

Pour compenser ce départ et soutenir Lawrence, Dallas a signé le defensive end sélectionné à quatre reprises au Pro Bowl, Everson Griffen. Avec le retour de Tyrone Crawford et les arrivées de Dontarie Poe et Neville Gallimore, la ligne gagne en profondeur et pourra donc combler la perte sur blessure de Gerald McCoy. La ligne semble meilleure que la saison dernière et Lawrence devra retrouver le niveau auquel on l’attend, chose à laquelle le nouveau coordinateur défensif Mike Nolan pourrait remédier.

C’est derrière ce premier rideau que l’on trouve les piliers et les meilleurs joueurs de cette défense. Les linebackers de cette équipe sont très dominants… s’ils sont tous en bonne santé. Jaylon Smith n’a plus réellement de problèmes de blessures depuis son année rookie et Sean Lee semble être un peu plus tranquille de ce côté-là. Mais c’est surtout Leighton Vander Esch qui a inquiété l’année dernière puisqu’une blessure au cou l’a éloigné des terrains durant sept matchs. Souvenez-vous tout de même de la domination exercée par Sean Lee il y a quelques années et celle de Vande Esch et de Smith il y a deux saisons ; si ces trois joueurs reviennent à leur niveau digne du Pro Bowl, ils seront très difficiles à dépasser.

Ce qui pose réellement question à Dallas est le backfield défensif, surtout depuis la perte de leur meilleur cornerback Byron Jones, parti à Miami. C’est Chidobe Awuzie qui aura la tâche de le remplacer en tant que meilleur corner et de forts doutes persistent quant à sa capacité à atteindre le niveau d’un cornerback numéro 1.

Pour évoluer aux côtés d’Awuzie, la franchise a choisi deux cornerbacks à la Draft, Trevon Diggs au deuxième tour et Reggie Robinson II au troisième tour. Les deux sont décrits comme dotés d’un certain potentiel mais très probablement trop justes pour débuter en NFL dès leur saison rookie. Ce poste est de loin le plus inquiétant pour cette équipe.

Par ailleurs, Xavier Woods sera titulaire au poste de safety et sera accompagné par Ha Ha Clinton-Dix, recruté pour compenser le départ de Jeff Heath à l’intersaison. Ce duo semble meilleur que celui de la saison passée. De plus, l’expérience de Clinton-Dix pourrait être très utile afin de former les jeunes defensive backs et apporter de la sérénité sur le terrain.

La refonte du coaching staff pour passer un cap

Le coaching staff est le changement majeur de l’été dans cette équipe. Le nouveau coach principal est donc Mike McCarthy, qui avait connu de très bonnes saisons à Green Bay où l’équipe était très souvent compétitive, principalement en 2011 ou il remporte le SuperBowl XLV (31-25 face à Pittsburgh). C’est également lui qui a aidé Aaron Rodgers à devenir la star qu’il est aujourd’hui. Le parallèle est tout trouvé avec la situation de Dak Prescott et le potentiel dont dispose l’équipe. L’objectif pour McCarthy est simple : aller au SuperBowl.

Pour ce faire, il a amené avec lui un autre coach de renom, Mike Nolan. Ce dernier occupera le poste de coordinateur défensif au sein de ce staff. Par le passé, ses défenses ont fini dix fois dans le top 10 en termes de pertes de balles créées et six fois fois dans les yards concédés et les points encaissés. S’il parvient à réitérer ceci avec cette équipe, les Cowboys deviendraient un sérieux prétendant dans la NFC.

Quel bilan pour 2020 ?

Les Cowboys en 2019 :

8 victoires pour 8 défaites ; deuxièmes de la NFC East ; non-qualifiés pour les playoffs

Les Cowboys ont conclu la saison 2019 avec un bilan neutre de huit victoires et huit défaites qui ne leur a pas permis de participer aux playoffs.

Sur le plan statistique, l’équipe a tout de même bien fonctionné et l’apport des nouveaux coachs pourrait concrétiser les espoirs suscités par une défense performance et une attaque impressionnante.

Dallas devrait donc pouvoir dominer la division NFC East composée de Washington, de New York et de Philadelphia pour accéder aux playoffs en tant que champion de division.

Summary
Les Cowboys passeront-ils un cap en 2020
Article Name
Les Cowboys passeront-ils un cap en 2020
Description
Mike McCarthy parviendra-t-il à faire franchir un pallier à cette équipe et enfin exploiter l’indéniable talent des Cowboys ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.