Les Lakers et les Bucks battus d’entrée en playoffs.

Cette année, la saison de NBA a grandement été bouleversée par les divers événements qui ont eu lieu dernièrement. Tout d’abord à cause du COVID-19, ensuite à cause des violences policières et racistes qui sévissent aux États-Unis. Ainsi, l’atmosphère de ces playoffs est très différente et les joueurs ont du mal à s’acclimater à ce nouvel environnement provisoire.

Des surprises dès les premières rencontres

Et ce premier tour de playoffs a eu son lot de surprises parmi les différentes séries. On peut noter la défaite des Bucks (face aux Magic 110-122) pourtant meilleur bilan de la saison, mais aussi celui de Lakers qui possèdent pourtant le duo d’attaque le plus menaçant (face à Portland 93-100). Qu’est ce qui peut expliquer ces défaites pourtant évitables et qui témoignent d’une toute nouvelle vision de jeu de la part des équipes ? Comment peut-on y changer quelque chose ? Nous allons essayer de répondre à ces interrogations.

Tout d’abord, il y a l’aspect humain des joueurs, qui font face à des problèmes extérieurs, qui n’ont pas joué durant plus de 4 mois, et qui sont loin de leur famille et de leurs proches, qui n’ont donc aucun soutien extérieur. Il est donc difficile de faire monter la chaleur et de se surpasser , et devenir un autre joueur lors des playoffs sans un certain encouragement que seule une foule en délire peut procurer. On parle de « playoff mode » et ce qui est certain, c’est que Lebron James a la certitude que son équipe ne l’a pas activé, et lui non plus. Pire encore, il doute de leur aptitude à se mettre vraiment dans le bain.

C’est une situation qui est similaire à celle des Bucks, deux équipes qui ont roulé sur la NBA pré-COVID et qui, depuis le retour de la compétition, ont démarré timidement. Assurés depuis belle lurette de faire leur place en playoffs, leurs rencontres ne leurs servaient qu’à se remettre dans le bain et n’avaient pas de grande incidence sur le reste du classement. Ce qui est l’inverse de la plupart des équipes restantes dans la course. Portland a dû redoubler d’efforts pour se hisser jusqu’aux playoffs et sont donc bouillants, déjà impliqués et craints, à l’image des paroles de Lebron concernant Dame : « Il est l’un des joueurs les plus sous-côtés de la Ligue ».

Ces problèmes peuvent aussi cacher un sentiment de supériorité, glané tout au long de la saison et qui refait surface désormais. On a vu un joueur comme Giannis, pourtant très calme et serein, perdre pied durant un match plutôt anecdotique. Cela peut donc s’apparenter à de la légèreté, une espèce d’arrogance qui se paie au prix fort dans des rencontres aussi importantes. Certes, le Greek Freak s’est bien réveillé depuis et a d’ailleurs survolé ses coéquipiers face à Orlando, mais l’équipe ne parvient pas à se motiver et à s’adapter au niveau du MVP en titre.

Des manques dans le jeu

Côté jeu, l’efficacité est un réel problème pour ces franchises là. Les Lakers ont raté la plupart de ce qu’ils entreprenaient, avec un vrai problème au shoot. Pourtant, des joueurs comme Kyle Kuzma affirment que les Lakers savent shooter… mais c’est ce qu’on attend de voir car ces derniers temps, ce n’est pas digne du niveau associé à celle équipe. Les équipes favorites se reposent généralement sur un ou deux joueurs phares de la franchise et l’équipe autour d’eux s’efface, et crée un déséquilibre collectif qui donne des résultats décevants tels qu’on a pu le voir.

En conclusion, les grosses équipes jouissent d’un standing hors-pair, qui leur confère généralement un excès de confiance. Mais l’hygiène de vie différente, le gros gouffre de 3 mois et demi sans jouer et l’intensité diverse des matchs rétablissent peu à peu l’équilibre au sein des équipes de la NBA qui ont toutes leur mot à dire. Cependant, les meilleures façons de remédier à ces résultats en dents de scie seraient de ne pas laisser le franchise player s’occuper de tout, de s’appuyer sur ses qualités et surtout de garder les pieds sur terre car personne n’est là pour faire de la figuration, et c’est exactement ce qu’on a vu sur ces premières rencontres de playoffs.

Summary
Les Lakers et les Bucks battus d'entrée en playoffs.
Article Name
Les Lakers et les Bucks battus d'entrée en playoffs.
Description
Hier soir, les deux favoris au titre final, les Bucks de Milwaukee et les Lakers de Los angeles ont tous les deux laissés échaper le premier match de leur série.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.