Carter Hart écœure Montréal et entre dans l’histoire

Frank Gunn (The Canadian Press)

Le gardien des Flyers Carter Hart a blanchi les Canadiens dans le triomphe de son équipe (2-0) hier. Philadelphia mène désormais trois victoires à une face à Montréal, et a l’occasion d’accéder aux demi-finales de la Conférence Est de la Coupe Stanley avec un quatrième succès ce soir (2h).

Hart a repoussé 29 tirs hier. Il n’avait pas concédé le moindre but dans le troisième match de la série, remporté (1-0) par son équipe dimanche ; Hart avait alors effectué 23 arrêts.

En réalisant deux jeux blancs consécutifs en playoffs, Hart devient le cinquième gardien de l’histoire de la NHL à réaliser une telle performance avant l’âge de 23 ans depuis Félix Potvin, en 1994.

« Tout le monde est concentré sur la victoire », a sobrement commenté le gardien de Philly après la rencontre.

Hart avait délivré une belle performance lors de la victoire (2-1) des Flyers lors du premier match de la série, mercredi dernier ; lors de son tout premier match en playoffs, le n°79 avait repoussé 27 des 28 tentatives du CH.

Opposé à Carey Price, son idole de jeunesse, Hart avait sombré dans le deuxième match, encaissant quatre buts. Sa doublure Brian Elliott l’avait remplacé dans la deuxième période, et les Flyers s’étaient inclinés (0-5).

Carter Hart a su se servir de cette contre-performance à son avantage ; il n’a plus concédé le moindre but depuis 129 minutes et 25 secondes. Il s’agit déjà de la septième plus longue série d’invincibilité pour un gardien dans l’histoire des Flyers.

Depuis ses débuts avec Philadelphia en décembre 2018, Hart s’est révélé être le gage de sécurité dont les Flyers avaient désespérément besoin devant le filet. Au cours de cette saison 2018/2019, la franchise de Pennsylvanie avait utilisé huit gardien différents, un record dans la NHL.

Le nouvel entraîneur Alain Vigneault, arrivé au cours de la dernière intersaison, a fait le ménage devant le but. Il a confié à Hart le statut de gardien titulaire, et a fait d’Elliott sa doublure. Cette stabilité a permis aux Flyers de terminer à la quatrième place de la Conférence Est à l’issue de la saison régulière, avec 89 points.

Philly a également dominé ses trois adversaires dans le tour préliminaire de la « bulle » à Toronto : Boston (4-1), le 2 août, Washington (3-1), le 6 août, et Tampa Bay (4-1), le 8 août.

Depuis leur arrivée à Toronto, les Flyers ne dépendent étonnamment plus des mêmes joueurs en attaque : les cinq meilleurs buteurs de Philadelphia avant l’arrêt du jeu au mois de mars – Travis Konecny (24 buts), Kevin Hayes (23), Sean Couturier (22), Claude Giroux (21) et James van Riemsdyk (19) – sont toujours muets dans la « bulle ».

À la place, les jeunes Scott Laughton (trois buts), Joel Farabee (2), Philippe Myers (2) et Nicolas Aubé-Kubel (2), avec les vétérans Michael Raffl (2) et Jakub Voracek (2), ont pris la relève.

Il va sans dire que les Flyers auront grandement besoin d’une contribution plus solide de leur capitaine Giroux ainsi de Hayes et de Konecny pour remporter la troisième Coupe Stanley de leur histoire. Avec Hart devant le but, Philly a tout de même de nombreuses raisons d’être serein.

Summary
Carter Hart écœure Montréal et entre dans l'histoire
Article Name
Carter Hart écœure Montréal et entre dans l'histoire
Description
Le gardien des Flyers Carter Hart a blanchi les Canadiens dans le triomphe de son équipe (2-0) hier. Philadelphia mène désormais trois victoires à une face à Montréal, et a l'occasion d'accéder aux demi-finales de la Conférence Est de la Coupe Stanley avec un quatrième succès ce soir (2h).
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.