Les Pelicans renvoient Alvin Gentry

Harry How (Getty Images)

Les Pelicans ont décidé de se séparer de leur entraîneur, Alvin Gentry. Il restait une année au contrat de Gentry.

Âgé de 65 ans, Gentry est arrivé à New Orleans en 2015. Il venait alors de remporter le titre de champion NBA avec les Warriors, en tant qu’entraîneur adjoint de Steve Kerr.

En cinq ans avec Gentry, les Pelicans se sont qualifiés pour les playoffs à une seule et unique reprise, en 2018 ; New Orleans avait éliminé Portland (4-0) au premier tour, avant de s’incliner face à Golden State (1-4), futur champion, lors des demi-finales de la Conférence Ouest.

New Orleans était l’une des équipes les plus attendues de toute la ligue cette saison : le départ d’Anthony Davis et les débuts du premier choix de la Draft Zion Williamson marquaient le début d’une nouvelle ère en Louisiane.

Williamson a fini par manquer la première partie de la saison à cause d’une blessure au genou ; à son retour en janvier, son temps de jeu avait été réduit de manière drastique. Il n’aura joué que 24 matches cette saison.

Dans la « bulle » à Orlando, les Pelicans faisaient partie des équipes qui espéraient rattraper les Grizzlies pour accéder aux playoffs dans la Conférence Ouest. Au final, New Orleans perdu six de ses huit matches à Disney, terminant à quatre victoires du huitième, Portland.

New Orleans a bouclé la saison avec 30 victoires, 42 défaites et une treizième place assez décevante dans la Conférence Ouest.

« Je suis reconnaissant vis-à-vis de l’engagement d’Alvin pour l’équipe, et, plus important encore, pour la communauté locale », a commenté David Griffin, le directeur général des Pelicans.

Ancien entraîneur du Heat, des Pistons, des Clippers et des Suns, Gentry aura remporté 175 matches – pour 225 défaites – à la tête des Pelicans. Il s’en va en tant que deuxième entraîneur le plus victorieux de l’histoire de New Orleans, derrière Byron Scott (203).

Griffin a également expliqué que le piètre bilan des Pelicans à Disney n’avait pas joué un grand rôle dans le renvoi de Gentry : « Honnêtement, même si on avait eu plus de succès dans la « bulle », cette décision aurait tout de même pu être prise. »

D’après Adrian Wojnarowski et Andrew Lopez (ESPN), l’entraîneur adjoint des Lakers Jason Kidd, l’ancien entraîneur des Nets Kenny Atkinson, l’entraîneur adjoint des Clippers Tyronn Lue et l’entraîneur intérimaire des Nets Jacque Vaughn sont tous des candidats potentiels pour récupérer le poste de Gentry.

« Ce n’est pas une course », a tenu à nuancer Griffin à propos de la recherche du futur entraîneur. « Nous avons un travail qui est, selon nous, le plus attirant dans toute la NBA aujourd’hui, pour être honnête. La plupart de nos candidats sont encore dans la « bulle ». Le virus va jouer un rôle dans notre processus. Ce n’est pas quelque chose qu’on fera seulement avec Zoom. »

La nomination d’un nouvel entraîneur ne sera pas la seule mission de Griffin durant l’intersaison ; Brandon Ingram, Frank Jackson, E’Twaun Moore, Derrick Favors et Jahlil Okafor se retrouvent tous les cinq en fin de contrat, alors qu’il ne reste plus qu’un an de contrat à JJ Redick, Jrue Holiday et Lonzo Ball.

Summary
Les Pelicans renvoient Alvin Gentry
Article Name
Les Pelicans renvoient Alvin Gentry
Description
Les Pelicans ont décidé de se séparer de leur entraîneur, Alvin Gentry. Il restait une année au contrat de Gentry.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.