Le football universitaire est en ébullition, un mot d’ordre : jouer !

Nous vous avons longuement parlé du mouvement d’une ampleur rare lancé par PAC 12. Avec ce mouvement une liste de demandes à la conférence parmi lesquelles plus de sécurité dans le cadre de la pandémie, plus d’actions pour la justice sociale et surtout une meilleur redistribution des revenus liés au sport dans les universités. Ce mouvement compte pas moins de 400 élèves de PAC 12. C’est sous le #WeAreUnited que ces derniers se sont réunis pour faire entendre leur voix.

#WeWantToPlay

Voilà maintenant un autre hashtag lancé en grande partie par Trevor Lawrence le QB Star de Clemson. Ce dernier a fait entendre sa voix sur Twitter ces derniers jours en expliquant qu’il voulait jouer. Ce message a été suivi par d’autres joueurs que l’on attend tout en haut des tableaux de Draft NFL en 2021. Parmi ces joueurs, Justin Fields le QB d’Ohio State.

Trevor Lawrence s’est donc largement exprimé sur son envie de jouer voici ce qu’il a dit sur Twitter :

« Les gens sont autant à risque, sinon plus, si nous ne jouons pas. Les joueurs seront renvoyés chez eux dans leurs communautés respectives où la distanciation sociale n’est pas sûrement pas respectée et où les dépenses médicales devront être supportées par les familles si jamais ils contractent la COVID-19 »

« Sans parler des joueurs pour lesquels revenir chez eux pourrait les mettre en danger ainsi que leur futur. Le football est un havre de paix pour beaucoup de gens. Nous avons plus de chance d’attraper le virus dans notre vie quotidienne qu’en jouant au football. Jouer cette saison poussera aussi les joueurs à rester en sécurité et prendre les bonnes décisions afin de ne pas contracter le virus. Car la saison sera en jeu, tout comme la santé et la sécurité de leurs coéquipiers. S’il n’y a pas de saison, comme nous l’avons déjà vu, les gens ne respecteront pas la distanciation physique, ne porteront pas de masque et ne prendront pas les précautions nécessaires. »

En engagement qui compte

Le futur très probable premier choix de la Draft NFL 2021 compte donc sur le football pour pousser ses coéquipiers et les fans en général à être plus respectueux des règles. Il est clair que si ces règles viennent dans un cadre où l’on établit clairement que pour venir supporter son équipe il faut les respecter, cela poussera les gens à le faire. De plus, le sport a manqué, énormément manqué, durant les premiers mois de la pandémie. Personne n’a envie de vivre une année sans sport, sauf si bien évidemment nous n’en avons pas le choix.

Enfin les universités proposent une structure. Un accompagnement quotidien auquel on ne pense pas forcément. Les familles de certains joueurs vivent souvent très loin de là où ils vont à l’université. Comme Trevor Lawrence l’a mentionné ils ont parfois des situations familiales difficiles. Et ont réussi grâce à une bourse sportive à se sortir de cette situation compliquée. D’autre part les grandes universités comme Ohio State par exemple disposent de leur propre complexe médical. De quoi permettre de mieux gérer les problèmes liés au coronavirus. Dans un pays en plus, où les frais médicaux peuvent rapidement exploser, avoir le virus peut donc être une double peine terrible pour ces jeunes joueurs et leurs familles.

Alors que si la saison reprend, le programme sportif prendra en charge les frais médicaux, les coûts des tests, des masques. Des détails qui semblent bénins mais qui représentent pour l’unique possibilité pour eux d’avoir un suivi médical de qualité.

Une association unique

C’est peut-être l’information la plus incroyable du jour. Ces deux hashtags sont en train de devenir bien plus que quelques lignes sur les réseaux sociaux. En effet ces derniers se sont associés entre hashtags et entre conférences. Afin de défendre d’une manière plus large les droits des joueurs et la possibilité d’avoir une saison.

Voici ce qu’un grand nombre de joueurs ont relayé sur Twitter.

-Nous voulons tous jouer au football cette saison

-Mettre en place de façon universelle et obligatoire des protocoles et des procédures pour protéger la santé et la sécurité des athlètes universitaires contre la COVID-19. Dans toutes les conférences au sein de la NCAA.

-Donner aux joueurs la possibilité de déclarer forfait et respecter leur décision

-Garantir l’éligibilité qu’un joueur décide de jouer ou non cette saison

-Utiliser nos voix afin d’établir une communication ouverte et de la confiance entre les joueurs et les officiels. Dans le but de créer une College Football Players Association

Signé : les représentants des joueurs des Universités du Power 5.

College Football Players Association

C’est sûrement la ligne de la charte la plus intéressante. La pandémie a véritablement poussé les joueurs à se dépasser pour tirer le meilleur de leurs initiatives. Ces derniers envisagent donc de créer un syndicat de joueurs similaire à celui de la NFL. Ce serait une avancée énorme pour ces joueurs universitaires dont le sort est depuis très longtemps oublié.

Ils sont au centre d’une discussion très animée. Notamment au sujet de savoir si oui ou non ils doivent être payés. Certains considèrent qu’ils ne doivent pas être payés car ils ont déjà la chance d’avoir un diplôme de qualité en échange de leurs services en tant que joueurs. D’autres pensent que l’université abuse des profits qu’ils font grâce aux droits TV et aux partenariats énormes qu’ils rapportent. Et que, de fait, les joueurs devraient avoir une part du gâteau. Autant de problèmes très difficiles à résoudre. Qui, avec l’aide d’un syndicat de joueurs, pourront avancer dans la bonne direction.

Cela prépare également mieux les jeunes joueurs à l’expérience professionnelle qui les attend au sortir de l’université. Car s’ils ont déjà cultivé cette culture de l’entraide via un syndicat et de la lutte pour la défense de leurs droits, ils seront mieux à même de prendre part à tout cela une fois professionnels.

Enfin, il est bon de le préciser, Trevor Lawrence et autres Justin Fields montrent un engagement exemplaire. Voire même très courageux. Il est certain qu’ils posent des bases intéressantes sur lesquelles les prochains joueurs pourront s’appuyer pour défendre leurs droits.

Summary
Le football universitaire est en ébullition, un mot d'ordre : jouer !
Article Name
Le football universitaire est en ébullition, un mot d'ordre : jouer !
Description
Trevor Lawrence et d'autres grands noms comme Justin Fields sont à l'initiative d'un projet large pour le maintien de la saison universitaire. Et la création d'un syndicat de joueurs.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.