NHL: Les résultats des matchs du 7 août 2020

Source: The Free Agent

Comme à l’habitude, la rédaction de The Free Agent vous offre son analyse des rencontres de la soirée et de la nuit dans la NHL. C’est fini pour les Panthers, les Penguins, les Oilers, les Preds et le Wild. Les deux invités de dernière minute créent la surprise et les Maple Leafs refusent d’abdiquer. Voici les résumés et résultats des matchs NHL du 6 août 2020.

Florida Panthers 1 – 5 New York Islanders

Les New York Islanders remportent la série 3 à 1.

Nous vous avions désigné deux joueurs à surveiller lors de ce match 4: Mike Hoffman et Anthony Beauvillier, et ils ne nous ont pas déçu. Ce dernier a été un grand artisan de la victoire des Isles avec deux buts en début de partie qui ont mis les Panthers au tapis. Le premier a tout tenté pour les faire se relever avec un but qui réduisait l’écart en fin de première période. Insuffisant malheureusement.

Sergei Bobrovsky a connu un match plus qu’ordinaire à l’image du premeir but accordé où il a été complétement surpris par le tir faible du québécois même s’il a réussi deux ou trois arrêts à la hauteur de son talent. Son compatriote Semyon Varlamov, bien aidé par une brigade défensive plus stable, a stoppé les quelques tentatives dangereuses des floridiens sans flancher.

Coach Q demandera a n’en pas douter des changements et l’ajout de joueurs défensifs d’impact.

Source: NHL / Youtube

Au rang des performances:

  • Anthony Beauvillier (NYI) : 2 buts – 1 passe.
  • Matthew Barzal (NYI): 1 but – 1 passe.
  • Brock Nelson (NYI): 1 but – 1 passe.
  • Semyon Varlamov (NYI) : 24 arrêts sur 25 tirs – 96,0% d’arrêts.
  • Sergei Bobrovsky: 33 arrêts sur 37 tirs – 89,2% d’arrêts.

Arizona Coyotes 4 – 3 Nashville Predators

Les Arizona Coyotes remportent la série 3 à 1.

Dominer n’est pas gagner. Cet adage va rester gravé dans la mémoire des Predators qui ont tiré 40 fois plus souvent au but que leur adversaire mais sont éliminés par la vaillante troupe de Rick Tocchet.

Ils pensaient avoir fait le plus dur sur le but de Filip Forsberg avec seulement 32 secondes au chronomètre. Ils avaient montré cette même détermination à ne pas mourir durant toute la rencontre en matraquant le but d’un Darcy Kuemper stratosphérique.

C’était sans compter sur la surprenante équipe des Coyotes et son lot de marqueurs décisifs associés à des joueurs de soutien animés d’un esprit de conquête. Ils ont rapidement pris les devants 2 à 0 avant de connaître un passage à vide laissant Nashville revenir au score en l’espace de cinq minutes.

Kuemper multiplie les miracles et donne la chance à ses coéquipiers de reprendre l’avantage, perdu à 32 secondes du terme. Pourtant, l’équipe qui a commencé ce tournoi qualificatif dans la tourmente va faire preuve d’un esprit de corps et va repartir avec la victoire sur un but peu gracieux mais rempli de bravoure et de ténacité.

Source: NHL / Youtube

Au rang des performances:

  • Oliver Ekman-Larsson (AZ): 0 but – 2 passes.
  • Brad Richardson (AZ): 1 but – but vainqueur en prolongation.
  • Filip Forsberg (NSH): 1 but – 1 passe.
  • Darcy Kuemper (AZ): 49 arrêts sur 52 tirs – 94,2% d’arrêts.
  • Juuse Saros (NSH): 30 arrêts sur 34 tirs – 88,2% d’arrêts.

Montreal Canadiens 2 – 0 Pittsburgh Penguins

La différence au hockey est une question de centrimètres. Ces centimètres trop à droite qui ont empêché Patrick Hornqvist, Paul Byron ou Evgeni Malkin de briser l’égalité. Ces centimètres qui ont souvent joué de mauvais tours à Artturri Lehkonen. Combien de fois les suiveurs du Canadien ont vu l’attaquant finlandais lever les yeux au ciel après avoir manqué une chance en or ou avoir frappé le poteau ? Ce n’a pas été le cas hier et ce n’est que justice pour ce travailleur de l’ombre.

Il a suffi de quelques centimètres pour que Paul Byron lui remette la rondelle profitant d’un espace entre Tristan Jarry, d’office à la place de Matt Murray, et son poteau afin qu’il puisse faire soulever tous les fans du Tricolore. Même ceux qui préféraient une chance d’accueillir Alexis Lafrenière plutôt qu’une chance toute aussi hypothétique de gagner la coupe n’ont pas pu se retenir.

Une défaite positive ?

Les Penguins,eux, seront du derby Lafrenière mais Sidney Crosby et consorts s’en seraient bien passé. Pour cela, ils auraient fallu montrer plus d’enthousiasme et de volonté pour venir à bout d’un Carey Price impeccable, qui a même osé voler le Sid, le jour de son anniversaire, en deuxième période.

Claude Julien a trouvé un trio qui va donner du fil à retordre aux meilleurs attaquants adversaire en Byron, Danault et Lehkonen qui réunit la vitesse, la vision du jeu, et trois gros coeurs de battants.

Qui du Lightning ou des Flyers aura à affronter ce petit poucet qui a pris le temps de cette série l’allure d’épouvantail ?

Source: NHL / Youtube

Au rang des performances:

  • Artturi Lehkonen (MTL): 1 but – but vainqueur.
  • Paul Byron (MTL): 1 passe.
  • Carey Price (MTL): 22 arrêts sur 22 tirs – 100% d’arrêts.
  • Tristan Jarry (PIT): 20 arrêts sur 21 tirs – 95,2% d’arrêts.

Chicago Blackhawks 3 – 2 Edmonton Oilers

Les Chicago Blackhawks remportent la série 3 à 1.

La Ligue Nationale aurait-elle pu prévoir tel scénario ? Les deux dernières équipes repêchées créent la surprise et éliminent ses deux meilleurs joueurs et leurs formations !

La soirée avait pourtant très bien commencée pour les « locaux » après l’ouverture du score par Josh Archibald tôt dans la rencontre servi magnifiquement par Connor McDavid. Mais si cette série nous a appris quelque chose, c’est bien que les Hawks ne lâchent rien et que tout le talent offensif du monde ne peut pas arrêter les rondelles ou les empêcher d’arriver au filet.

Les chicagoans ont pleinement profité de cette faiblesse des Oilers pour égaliser puis reprendre l’avantage en moins de deux minutes par Saad et Highmore.

Une leçon bien apprise

L’avantage numérique avait été un atout indéniable pour les edmontoniens, la leçon a été retenue et les rouges ne leur ont rien laissé lors de ces situations notamment 7 minutes quasi-consécutives en deuxième période. Ils n’ont cédé que lors des quelques secondes séparant les deux pénalités dont la majeure infligée à Alex DeBricat pour une mise en échec dangereuse sur Ethan Bear.

Les héros des deux premières victoires se sont une nouvelle fois révélés les héros de ce match 4 sur le but gagnant. Captain Clutch bataille derrière le filet, récupère le disque et remet la rondelle à Kubalik qui inscrit son troisième but de la série. Il faut associer à ces deux-là, un Corey Crawford digne du double gagnant de la Coupe Stanley et du trophée Jennings récompensant le portier de l’équipe ayant concédé le moins de buts lors d’une saison.

Une nouvelle déception pour les Oilers que cette élimination, vite oubliée par un nouveau premier choix ? Réponse lundi soir.

Source: NHL / Youtube

Au rang des performances:

  • Dominik Kubalik (CHI): 1 but – but vainqueur
  • Jonathan Toews (CHI): 2 passes.
  • Connor McDavid (EDM): 2 passes.
  • Corey Crawford (CHI): 43 arrêts sur 45 tirs – 95,6% d’arrêts.
  • Miko Koskinen (EDM): 26 arrêts sur 29 tirs – 89,7% d’arrêts.

Columbus Blue Jackets 3 – 4 Toronto Maple Leafs

La série est à égalité 2 à 2.

On aura le droit à un troisième « Thrilla at the Scotia » !!! Après le phénoménal match 3 et le retour canon de Pierre-Luc Dubois et ses partenaires, le match d’hier soir a encore une fois tenu les téléspectateurs en haleine et les Maple Leafs ont fait goûter à Torts et les siens leur propre médecine.

Le désespoir était grand quand avec moins de 6 minutes à faire les Jackets prirent les devants 3 à 0 sur un cadeau de Morgan Reilly. Les Maple Leafs étaient pourtant les mieux placés pour savoir que rien n’est fini tant que ce n’est pas fini. Ils ont connu cette situation dans leur histoire plus ou moins éloignée.

« C’est pas fini tant que c’est pas fini ! »

Sheldon Keefe n’avait pas été tendre avec ses attaquants, trop souvent dans l’improvisation et sans autre réel objectif que celui de marquer. L’objectif a été clairement défini lors de cette fin de match complétement folle où leur puissance offensive s’est réveillée et ne s’est plus jamais endormie. Nylander, Tavares, Matthews, Marner et Hyman tous se sont soulevés et ont porté les blancs vers une victoire inespérée et qui sera un instant fondateur pour la construction de ce groupe.

Le dernier rendez-vous de cette série à suspens dimanche 2h00. En espérant que cet épisode final ne déçoive pas.

Source: NHL / Youtube

Au rang des performances:

  • Auston Matthews (TOR): 1 but – 2 passes – but vainqueur en prolongation
  • Mitch Marner (TOR): 0 but – 3 passes.
  • John Tavares (TOR) : 1 but – 1 passe.
  • Frederik Andersen (TOR): 36 arrêts sur 39 tirs – 92,3% d’arrêts.
  • Elvis Merzlikins (CLB): 49 arrêts sur 53 tirs – 92,5% d’arrêts.

Minnesota Wild 4 – 5 Vancouver Canucks

Les Vancouver Canucks remportent la série 3 à 1.

Un autre match à suspens !

Le Wild avait enfin réussi à marquer à 5 contre 5 mais les Canucks eux aussi savent le faire et y sont parvenus une fois de plus que les minnesotains pour les envoyer en vacances.

Dans un duel où chaque équipe s’est rendu coup pour coup les canadiens prennent le dessus grâce à un but de leur défenseur Chris Tanev après seulement 11 secondes en prolongation pour conclure une soirée de hockey à faire pâlir les maîtres du cinéma.

Source: NHL / Youtube

La rédaction de The Free Agent vous donne rendez-vous un peu plus tard dans la journée pour le dévoilement du MVP de la soirée et le programme des matchs du jour.

Summary
NHL: Les résultats des matchs du 7 août 2020
Article Name
NHL: Les résultats des matchs du 7 août 2020
Description
Quel suspens !!!! Voici les résumés et les résultats des matchs NHL du 7 août 2020
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.