MLB Power Ranking : qu’en est-il après une semaine de compétition ?

Voilà une semaine que la compétition a repris. Faisons un premier bilan des forces en présence au sein de la MLB.

Sans plus attendre, voici le Power Ranking de « The Free Agent » :

30. Pittsburgh Pirates (-8)

Malgré un calendrier difficile (Cardinals et Brewers) aucun signe positif n’est à retirer : faible attaque ainsi que défense. Les 60 matchs vont être un long chemin de croix.

Programme : Cubs (extérieur), Twins (extérieur), Twins (domicile)

29. Seattle Mariners (-5)

Seattle coule déjà avec la pire défense (46 points concédés) notamment à cause d’un calendrier difficile (Astros, Angels). La saison sera longue, très longue.

Programme : Angels (extérieur), Athletics (domicile), Angels (domicile)

28. Boston Red Sox (-9)

La défense de Boston est déjà mal embarquée : 14ème de la ligue (36 points concédés). L’attaque répond présent avec le 4ème meilleur bilan (32 points marqués). Mais la manière n’y est clairement pas face à des adversaires au mieux de même niveau (Orioles et Mets). Le bullpen est clairement en difficulté cette saison.

Programme : Mets (extérieur), Yankees (extérieur), Rays (extérieur)

27. Kansas City Royals (-1)

Les deux défaites face à Detroit n’auraient pas du se produire. En plus, les Royals n’ont perdu que par un point d’écart, montrant la fragilité mentale de l’équipe.
Kansas City montre déjà des signes de difficultés inquiétants. Doit-on déjà penser au « tanking » du côté de Kansas City ?

Programme : Tigers (extérieur), White Sox (domicile), Cubs (extérieur)

26. Los Angeles Angels (-6)

Comme on pouvait le penser, le bullpen de LA a explosé et quand ce n’est pas le bullpen, c’est Shohei Ohtani qui se troue (0 retrait et 5 points concédés dimanche face à Seattle). Mike Trout et Anthony Rendon tentent de trouver leur rythme. Bilan mauvais face à des équipes du même niveau voire inférieures (Athletics et Mariners).

Programme : Mariners (domicile), Astros (domicile), Mariners (extérieur)

25. Chicago White Sox (-10)

L’alchimie du recrutement n’a pas encore totalement pris lors des premiers matchs de division face à des équipes de bon calibre (Indians et Twins). Les matchs sont déjà à enjeu si Chicago veut aller en playoffs.

Programme : Indians (extérieur), Royals (extérieur), Brewers (extérieur)

24. Arizona Diamondbacks (-7)

L’attaque d’Arizona est à l’arrêt avec 17 points en 6 matchs face à des équipes moyennes (Padres et Rangers). La rotation limite la casse.

Programme : Dodgers (domicile), Astros (domicile)

23. Washington Nationals (-16)

C’est la dégringolade pour le champion en titre. L’énorme rotation est déjà en rythme avec 18 runs encaissés seulement (4ème de la Ligue Nationale) mais il y a un problème inquiétant en attaque. Le calendrier a été difficile (Yankees et Blue Jays).

Programme : Blue Jays (extérieur) et Mets (domicile)

22. Baltimore Orioles (+8)

Toujours autant d’irrégularité entre 2 matchs (-11, puis +5 face aux Red Sox). La rotation est toujours aussi faible.

Programme : Yankees (domicile), Marlins (domicile), Rays (domicile)

21. San Francisco Giants (+6)

Prendre trois victoires en jouant les Dodgers et Padres est énorme, malgré une faible attaque et une défense passoire (pire de la Ligue Nationale).

Programme : Padres (domicile), Rangers (domicile), Rockies (extérieur)

20. Cincinnati Reds (-4)

L’attaque est bouillante avec 37 points mais la défense est mauvaise, avec 33 points encaissés. Moyen au vu d’un calendrier qui était tout autant difficile (Tigers et Cubs).

Programme : Tigers (extérieur), Indians (domicile)

19. Texas Rangers (+4)

De bonnes performances en interligue face à des Rockies en forme. Une attaque toujours faible mais des lanceurs présents comme attendu (3ème défense de la Ligue Américaine).

Programme : Giants (extérieur), Athletics (extérieur)

18. Philadelphia Phillies (-9)

Philadelphia n’a joué qu’une série face à Miami qui a été perdue. L’attaque a été bonne, pas la défense. La coupure peut aider les Phillies à finir de se préparer mais ils vont courir après les autres qui avancent.

Programme : Blue Jays (extérieur)

17. St. Louis Cardinals (-9)

Les lanceurs des Cardinals font le travail avec seulement 19 points encaissés (4èmes de la Ligue Nationale) mais les frappeurs sont absents : 18 points inscrits (14èmes de la Ligue Nationale).

Programme : Brewers (extérieur) et Tigers (extérieur)

16. New York Mets (-2)

New York démarre bien sa saison en étant à l’équilibre après avoir affronté Atlanta et Boston. L’attaque est bonne avec 25 points inscrits. L’absence de Noah Syndegaard se ressent avec 32 points encaissés en défense.

Programme : Boston (domicile), Atlanta (extérieur), Washington (extérieur)

15. Milwaukee Brewers (-4)

La place des Brewers et leur classement se reflètent dans les performances de leur star Christian Yelich : 3.7 % de moyenne à la batte ! Mais que se passe-t-il ? Et au total, c’est 19.8% au bâton pour les frappeurs de Milwaukee ! Insuffisant pour pouvoir jouer les premiers rôles dans leur division !

Programme : Cardinals (domicile), White Sox (domicile)

14. Miami Marlins (+11)

En position délicate après les test positifs de 17 joueurs en début de semaine, les Marlins n’ont joué que trois matchs face aux Phillies, pour deux victoires. Et quel festival offensif ! 17 points en trois rencontres ! Difficile donc de jauger Miami avec si peu de matchs et la perspective d’un calendrier peut-être raccourci.

Programme : à déterminer

13. Toronto Blue Jays (+8)

Seule équipe de la ligue sans stade pour jouer à domicile, les Blue Jays ne sont guère flamboyants cette saison. L’ajout de Hyun-Jin Ryu va faire du bien défensivement. Mais il doit rehausser son niveau de lancer : 3 points concédés en 4 manches lancées lors de son premier match. Pas assez pour permettre à Toronto de pouvoir espérer mieux.

Programme : Phillies (domicile), Braves (extérieur)

12. Oakland Athletics (-2)

Oakland fait un début de saison en trompe l’oeil : un soir tout va bien, l’autre, plus rien ne va. Offensivement, c’est assez délicat avec 21 points inscrits seulement en 6 matchs. Trop peu pour une équipe qui prétend aux playoffs cette saison. Avec 20% de moyenne générale au bâton, les A’s ne font guère peur dans leur division.

Programme : Mariners (extérieur), Rangers (domicile)

11. Detroit Tigers (+18)

C’est l’une des belles surprises de cette première semaine ! Les Tigers devaient jouer dans le bas de leur division et gagner quelques matchs par ci par là. il n’en est rien. 4 rencontres gagnées sur 6 malgré une défense pourtant loin de faire l’unanimité. Ils s’imposent par moins de deux points ou moins d’écart à chaque fois, mais ils gagnent. Le calendrier est plutôt favorable jusqu’à la mi-août. De quoi se constituer un petit matelas pour les soirées difficiles.

Programme : Royals (domicile), Reds (domicile), Cardinals (domicile)

10. Atlanta Braves (-6)

Un début en dents de scie pour les Braves, capable d’en passer 14 aux Mets puis d’en prendre 19 en deux rencontres face aux Rays. Ronald Acuña Jr. n’est clairement pas à son niveau en ce début de saison avec une moyenne à la batte de 16,7 %. Il est le joueur se faisant le plus éliminer au marbre de l’équipe. Le calendrier n’est pas forcément plus favorable avec la réception des Mets, puis des Blue Jays. Si Freddie Freeman continue sur sa lancée… qui sait !

Programme : Mets (domicile), Blue Jays (domicile)

9. San Diego Padres (+9)

Les Padres n’ont certes pas affronté des foudres de guerre en ce début de saison mais ils ont su être solides offensivement et défensivement, confirmant ainsi la bonne saison dernière. Ils semblent encore être en progression cette année.

Programme : Giants (extérieur), Rockies (extérieur), Dodgers (domicile)

8. Houston Astros (-3)

Après un début relativement correct face à de faible Mariners, les Astros ont concédés deux défaites à la maison face à un prétendant au titre. La blessure de Justin Verlander va amoindrir la profondeur et l’efficacité du bullpen de la franchise. Pour son seul match, Zack Greinke n’a pas été à la hauteur de son talent. Offensivement, il n’y a pas grand chose à dire avec 33 points inscrits.

Programme : Angels (extérieur), Diamondbacks (extérieur)

7. Cleveland Indians (+5)

Un mot : efficace. Les Indians ne sont pas flamboyants offensivement ou défensivement mais ils gagnent des matchs. Le bullpen remplit sa mission en limitant au maximum les points adverses (2.13 points concédés en moyenne par match). Les prochaines séries nous donneront un meilleur aperçu du potentiel des Indians.

Programme : Twins (extérieur), Reds (extérieur), Reds (domicile)

6. Chicago Cubs (+7)

C’est la meilleure attaque de la ligue ; emmenés par un Anthony Rizzo en feu (3 home runs cette année et 3 points produits en 6 match) les Cubs ont très bien démarré leur saison. La dernière fois qu’ils avaient démarré leur saison ainsi, ils avaient gagné les World Series, en 2016. Mais attention, défensivement c’est assez limite avec 33 points concédés en 6 matchs.

Programme : Pirates (domicile), Royals (domicile), Royals (extérieur)

5. Tampa Ray Rays (-2)

Les Rays sont bien présents cette année. Offensivement intraitables (37 points en 6 matchs), Tampa Bay s’est sorti du piège tendu par Toronto et a disposé facilement d’Atlanta. Les Floridiens sont de sérieux concurrents pour les Yankees au sein de leur division cette année.

Programme : Braves (extérieur), Orioles (extérieur), Red Sox (domicile)

4. Colorado Rockies (+24)

Quelle surprise ! Classés 28èmes de notre premier power ranking, les Rockies ont surpris leur monde pour être en tête de la ligue avec les Twins ! Pas très impressionnants offensivement (seulement 21 points inscrits en 5 rencontres), c’est défensivement que les Rockies épatent : 9 points en 5 matchs et une moyenne de points concédés par les lanceurs de seulement 1.58. Attention aux Rockies.

Programme : Padres (domicile), Giants (domicile)

3. New York Yankees (-1)

Moins de matchs joués mais tout de même 3 victoires en quatre rencontres, ce qui place les Yankees à la troisième place de la ligue au pourcentage de victoires. Ils ont gagné leur série face aux champions en titre et ont facilement dominé de surprenants Orioles. Gerrit Cole est déjà en place avec deux victoires et la franchise est la troisième meilleure défense de la ligue avec 15 points encaissés. Les Bronx Bombers sont toujours là.

Programme : Orioles (extérieur), Red Sox (domicile), Orioles (extérieur)

2. Los Angeles Dodgers (-1)

4 premières rencontres totalement différentes : 2 victoires faciles face aux Giants pour débuter, et puis plus rien sur les deux suivantes, pour finalement battre deux fois les Astros au Minute Maid Park. Offensivement et défensivement, Los Angeles est plutôt solide. Le bullpen fait des miracles (les Dodgers ont la deuxième meilleure défense avec 2.33 points/match).

Programme : Diamondbacks (extérieur), Padres (extérieur)

1. Minnesota Twins (+5)

Offensivement impressionnants (36 points marqués en 5 matchs), les Twins réalisent un début de saison idéal. La seule défaite a été concédée face aux White Sox lors d’un festival offensif. Ils confirment le ressenti que nous avions avant l’entame de la saison. Minnesota a déjà frappé 10 home runs en 5 rencontres (à ce rythme, nous serions à 120 à la fin des 60 matchs !).

Programme : Indians (domicile), Pirates (domicile), Pirates (extérieur)

Summary
Power Ranking MLB : qu'en est-il après une semaine de compétition ?
Article Name
Power Ranking MLB : qu'en est-il après une semaine de compétition ?
Description
Voilà une semaine que la compétition a repris. Faisons un premier bilan des forces en présence au sein de la MLB.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.