Le stade d’Ohio State n’accueillera pas plus de 20% de sa capacité maximale

PAR Damien Viottolo 29 JUILLET 2020 Commenter

Le Ohio Stadium le stade emblématique des Buckeyes d’Ohio State n’accueillera pas plus de 20% de sa capacité maximale la saison prochaine.

On sera donc bien loin de son record de fans présents dans le stade en 2016, contre l‘Université du Michigan. Puisque plus de 110 000 personnes étaient présentes ce jour-là pour regarder un des matchs les plus captivants du football universitaire. Celui que l’on appelle « The Game.« 

Ce sont donc environ 20 000 fans au maximum qui pourront être présents dans le « Horseshoe Stadium. » Dont le surnom fait référence à sa forme particulière, qui rappelle celle d’un fer à cheval. Evidemment les fans des Buckeyes présents devront porter un masque et respecter la distanciation physique

Plus triste encore la traditionnelle Skull Session durant laquelle la fanfare d’Ohio State offre une performance d’avant-match sera elle aussi supprimée.

La fanfare d’Ohio State en action

La fanfare d’Ohio State est connue pour ses performances impressionnantes. C’est donc à la fois un rituel traditionnel et une part importante ce qui fait la légende des Buckeyes d’Ohio State qui ne seront pas de la partie. Si, il est tout de même important de le préciser, la saison reprend bel et bien.

Voici un exemple de quoi cette fanfare est capable :

Une décision difficile mais qui semble inévitable

Le directeur du Département Athlétique a communiqué les nouvelles mesures aux titulaires de tickets annuels.

« Alors qu’aucune décision officielle en ce qui concerne la saison 2020 de football universitaire n’a été prise, le Département Athlétique a travaillé avec les directeurs de l’université, les experts en santé publique et les représentants gouvernementaux. Tout cela dans le but de mettre en place des plans pour les jours de matchs afin de protéger la santé, la sécurité et le bien-être de nos étudiants-athlètes, du staff, de la faculté et des fans. Le port du masque sera obligatoire pour tous les fans présents dans le stade. Tout comme la distanciation physique. »

gene smith

Un stade emblématique

L’Ohio Stadium n’est pas un stade comme les autres. Il est déjà le troisième plus important stade universitaire du pays en terme de capacité. Seuls ceux de Penn State et de l‘Université du Michigan font mieux. Celui de l’Université du Michigan est d’ailleurs celui qui peut accueillir le plus de fans avec plus de 107 000 sièges disponibles. Contre, seulement, si on peut le dire, plus de 102 000 pour Ohio State.

Le stade est aussi surnommé « The house that Harley built » littéralement la maison construite par Harley. Cela fait référence à Chic Harley un des joueurs de football les plus emblématiques de la première moitié du 20ème siècle. Ce dernier a évolué aux postes de HB, mais aussi en défense au poste de safety. Et ce n’est pas tout ! Il a aussi été et le punter et le kicker de l’équipe d’Ohio State. Mais au delà de sa versatilité sur le terrain c’est une autre anecdote qui lui a valu d’entrer dans la légende avec ce surnom. Alors que les Buckeyes évoluaient dans l’ancien Ohio Field, Harley a lancé une campagne de financement pour la création d’un nouveau stade. Il a réussi à réunir 1,3 millions de dollar, une somme incroyable pour l’époque. Ce qui a permis la création du stade que l’on connaît aujourd’hui.

Pour la curiosité le stade a accueilli entre autres des artistes comme U2, Pink Floyd, Metallica, Taylor Swift ou encore Jay-Z et Beyoncé. Cette année, si tout se passe bien, ce sera Justin Fields, un artiste du football que le stade pourra accueillir.

AUTEUR : Damien Viottolo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :