Aaron Rodgers pensait voir arriver un receveur en regardant la Draft

Avec le 26ème choix de la Draft, les Packers de Green Bay choisissent : Jordan Love, quarterback, Utah State.

Voici les quelques lignes qui ont semé une surprise si l’on est optimiste, un chaos total si on est pessimiste chez les fans des Packers. Il était clair qu’à la sortie d’une très belle saison dernière, l’équipe devait se renforcer au niveau des receveurs. Mais contre toute attente c’est un QB que la franchise a choisi.

Evidemment le franchise player Aaron Rodgers, lui qui est un des meilleurs à son poste dans la ligue s’est senti trahi. Son mentor et aussi légende de Green Bay, Brett Favre avait même suggéré qu’il quitte les Packers.

Pire encore Rodgers était devant la Draft en espérant voir arriver un receveur. Voici ses mots :

« Lors qu’ils ont fait un échange, je regardais la Draft et je me demandais quel receveur était encore disponible. Beaucoup avaient été choisi aux alentours des 20ème choix de Draft, le jeune de LSU (Justin Jefferson) que j’avais aimé voir jouer a été pris par Minnesota vers la vingtième position, je savais aussi que le jeune de Clemson (Tee Higgins) était encore disponible. J’avais apprécié le voir jouer mais je ne connaissais pas énormément de choses à propos de lui. Il y avait aussi le jeune d’Arizona State (Brandon Aiyuk) alors quand ils ont fait un échange -pour avoir un pick- cela m’a redonné de l’espoir »

Un espoir de courte durée

Rodgers plein d’espoir n’a plus continué à regarder la Draft, pensant que les Packers prendraient un des top prospects au poste de receveur qu’il a mentionné. Mais non ! C’est lorsque son agent lui a envoyé un message qui disait : « quarterback » qu’il a appris la nouvelle.

« Ce choix ne m’a pas rendu fou de joie. En particulier car nous étions à un match du Super Bowl, à quelques joueurs près. Mais en même temps je comprends, c’est un business. »

aaron rodgers

Et après ?

Il faudrait être une mouche pour voir et ressentir les premières secondes de la rencontre entre les deux hommes au training camp. Etait-elle avec une tension à couper au couteau ? Ou bien le temps a-t-il adouci les choses ?

En 2005 lorsqu’Aaron Rodgers avait été drafté Brett Favre n’avait pas non plus était très positif. Il avait fait savoir :

« Mon contrat ne m’oblige pas à faire qu’Aaron Rodgers soit prêt à jouer. J’espère qu’il regardera attentivement et retiendra quelque chose de ce qu’il a vu. »

Au final les deux hommes ont eu une excellente relation. Brett Favre a été clé dans la formation d’Aaron Rodgers. D’ailleurs les deux hommes sont restés de très bons amis depuis.

C’est lui qui avait suggéré que Rodgers devait quitter les Packers. Après cela toutes les rumeurs sont arrivées : New England Patriots, San Francisco 49ers, et la dernière en date et la plus incroyable : Chicago Bears. Les Pats ont trouvé un QB, les 49ers en ont un, les Bears en ont deux. Et ils sont par dessus tout les plus grands rivaux des Packers. Car même si Brett Favre avait fini sa carrière chez un rival du côté du Minnesota, on en est pas encore là.

Et Jordan Love dans tout ça ?

On parle beaucoup d’Aaron Rodgers mais Jordan Love est un peu laissé de côté dans cette discussion. Certes Rodgers est un joueur incroyable, qui a laissé sa marque dans la grande légende des Packers et cela pour toujours. Mais il faut penser à la suite. Aaron Rodgers a été sujet aux blessures ces dernières années, et même s’il a réalisé encore une incroyable saison l’an dernier, il est plus vers la fin que le début.

Jordan Love commence sa carrière en NFL comme une erreur de casting. Voire pire, un ennemi qui a été choisi par la franchise contre son QB. On peut difficilement faire pire niveau pression.

Si la situation s’améliore ce ne sera qu’un détail que l’on oubliera. Jordan Love sera un backup et Rodgers pourra le préparer à la suite. Mais il est certain que tout cela est un test majeur en ce qui concerne ses capacités à résister à la pression. Jordan Love peut soit s’écrouler, soit exploser.

L’avenir des Packers dépend entièrement de la gestion de cette crise. Dans une division qui est en plus très relevée. Les Vikings se sont bien améliorés, les Bears ont une belle option au poste de QB avec Nick Foles et les Lions, si Stafford reste en forme, peuvent être dangereux.

Summary
Aaron Rodgers pensait voir arriver un receveur en regardant la Draft
Article Name
Aaron Rodgers pensait voir arriver un receveur en regardant la Draft
Description
Aaron Rodgers confie sa surprise lorsqu'il a regardé le premier tour de la Draft 2020. Il pensait voir arriver un receveur mais c'est Jordan Love de Utah State qui a été choisi. Tout cela a crée une crise majeure chez les Packers
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.