MLB: Forces et Faiblesses de la NL Centre

Le début tant attendu de la saison 2020 de baseball arrive très vite (opening day le 23 juillet). Nous vous proposons une série de 6 articles sur chacune des équipes des 6 divisions pour relayer les forces et les faiblesses de chaque équipe.
Aujourd’hui, 5ème épisode avec la NL Centre : Cardinals de St Louis, Cubs de Chicago, Brewers de Milwaukee, Reds de Cincinnati et Pirates de Pittsburgh.

Cardinals de St Louis

Les Cardinals ont réalisé une bonne saison à 91 wins pour décrocher un ticket pour les PO. C’etait leur 1ère qualification depuis 2015 autant dire une éternité pour la franchise aux 11 WS.

Forces

La rotation des Cardinals est solide emmenée par leur Ace Flaherty qui a confirmé tout le potentiel placé en lui : 11-8 2.75ERA et surtout 231 SO en 196.1IP.
Il est accompagné par Mikolas (4.16 ERA qui a eu du mal à enchaîner après une année 2019 réussie mais qui était sa 1ère depuis son retour en MLB après 4 ans d absence). Le dernier homme du trio est Hudson qui a été très bon : 16-7 3.35ERA en 174.2IP.
Le champ intérieur est de très haut niveau : Goldschmidt qui a 34HR 97RBI, DeJong 30HR 78RBI. Ce duo est complété par Wong et Carpenter qui forment un quatuor d’experience et qui se complète bien.

Faiblesses

Le champ extérieur est très peu productif au bâton mais à leur décharge ils sont très jeunes : O’Neill (16 RBI) a 25ans, Bader (39 RBI) a 26ans et Thomas (12 RBI) a 24ans.

Pour conclure, avec cet effectif St Louis a tout pour aller chercher une 1ère place de division avec un calendrier assez dense mais homogène.

Cubs de Chicago

Les Cubs ont connu une vraie baisse de régime avec seulement 84 victoires et une 3ème place en NL Centre. Ils ont raté les PO pour la 1ère fois depuis 2014.

Forces

Chicago possède l’un des champ intérieur les plus talentueux de la ligue : Rizzo (.293 27HR 93RBI), Baez (29HR 85RBI 11SB) et Bryant 31HR 77 RBI.
Ce trio est complété par un champ extérieur tout aussi performant avec notamment Schwarber (38HR 92RBI).

Faiblesses

La rotation des Cubs a été en grande difficulté. Darvish depuis son match 7 raté des WS 2018 (on sait mieux pourquoi maintenant) peine à retrouver son niveau (3.98ERA), Lester (4.46ERA) et Quintana (4.68ERA). De plus ces 3 lanceurs ont tous plus de 30ans et sont plutôt sur le déclin.
Le bullpen n’est pas bien mieux.

En résumé, offensivement Chicago sera solide mais sur le monticule la régularité risque d’être absente
Une WC est un objectif lucide.

Brewers de Milwaukee

Milwaukee a réussi à se qualifier pour les PO l’année passée. Ce fut de justesse à cause de blessures de Yelich.

Forces

Le champ extérieur de Milwaukee est vraiment performant : Yelich 44HR 97RBI, Braun 22HR 75RBI et Caïn 11HR 48RBI regorge d’expérience.
La rotation de Milwaukee est correcte : Woodruff 11-3 3.62ERA, Houser 6-7 3.72ERA et Anderson 13-9 3.89ERA.
Milwaukee dispose ainsi d’un bullpen très équilibré.

Faiblesses

Le champ intérieur est peu productif au bâton : Hiura 19HR 49RBI, Arcia 15HR 59RBI et Gyorko très peu utilisé aux Cardinals et Dodgers en 2019.
L’homogénéité des lanceurs fait que Milwaukee n’a pas réellement de taulier ou d’ace même si Woodruff occupe cette place.

Milwaukee va devoir s accrocher pour continuer d’aller en PO et doit compter sur la totalité de son groupe sans pépins physiques (Yelich en tête) pour éviter de compromettre ses rêves d’octobre. Mais la saison réduite constitue tout de même une opportunité pour la franchise de faire les PO.

Reds de Cincinnati

Avec ses 75 victoires les Reds ont franchi un cap sportivement eux qui restaient sur 4 saisons sous les 70 victoires.

Forces

Le champ intérieur est du très haut niveau : Votto qui a une expérience folle en MLB (il a dépassé les 6000AB lors de la saison 2019), Suarez qui signe une 2ème saison à plus de 100RBI (104). Ajoutons à cela la signature de Moustakas avec ses 87RBI et vous obtenez un champ intérieur de très haut niveau
La rotation des Reds est très solide. Elle est emmenée par un Ace Gray de tres haute facture : 11-8 2.87ERA ce qui lui a valu une 7ème place au CY Young. Il a été accompagné par Castillo : 15-8 3.40ERA
Le 3ème lanceur est Bauer le lanceur fantasque acquis des Indians. Son adaptation à été ratée : 10 matchs 2-5 6.39ERA.

Faiblesses

Le champ extérieur est fourni en quantité mais très peu en qualité. Mis à part Castellanos et ses 73RBI le reste est bien faible. Cincinnati va en profiter pour lancer un rookie en la personne d Akiyama qui à 32ans débarque dans la grande ligue en provenance du Japon

Pour finir, Cincinnati s’est bien renforcé et si les différentes adaptations se déroulent positivement ils peuvent à minima viser le bilan positif et pourquoi pas se mêler jusqu’au bout à la lutte à la wild-card

Pirates de Pittsburgh

Apres avoir goûté aux PO pendant 3 saison (13-14-15) Pittsburgh reste sur 3 années sans match en octobre.

Forces

L’attaque des Pirates est emmenée par un Josh Bell qui a tout explosé en 2019 : .277 37HR et surtout 116RBI.
Ainsi, dans le champ intérieur, il est accompagné par Moran, seul joueur capable d’être performant en MLB avec 80 RBI
Le bullpen est bon aux Pirates : le closer Kella a un bilan de 2-0 et 2.12ERA. Meme Rodriguez avec ses 3.72 a réussi sa saison.

Faiblesses

L’ Ace de la franchise, Musgrove, n’arrive pas à élever son niveau. Il vient d’enchaîner sa 4ème saison avec une ERA supérieure à 4 (11-12 4.44ERA).
Malheureusement, ses coéquipiers de la rotation font même pire : Keller 7.13ERA en 48IP, Williams 7-9 5.38ERA et Brault 4-6 5.16ERA.
La rotation est donc complètement à la rue et ne permet pas viser mieux que leur 69 victoires en 2019.
En outre, le champ extérieur est peu fourni quantitativement ainsi que qualitativement.
Mis à part Reynolds, avec ses 17HR et 68RBI aucun des 3 autres OF ne dépasse les 30 : Dyson 27, Heredia 20 et Polanco 17.

En conclusion, cette année Pittsburgh va de nouveau vivre une saison difficile. Pour viser mieux qu’en 2019 (en terme de bilan car en terme de place cela sera compliqué de finir mieux que dernier) Pittsburgh compte sur une renaissance de sa rotation tout en continuant de s’appuyer sur Bell qui est la figure de proue de la franchise (sous contrat jusqu’en 2022 via l’arbitration)

Mis à part Pittsburgh les 4 équipes (St Louis Milwaukee Chicago et Cincinnati) de la division peuvent viser une place en PO meme si St Louis possède un avantage (la densité de l’effectif sur 60matchs est un atout non négociable tant le calendrier va vite s enchaîner (26 matchs par mois en Août et septembre)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.