L’inquiétude vis à vis de la reprise en automne du football universitaire est « Elevée, voire très élevée » d’après le commissaire SEC

Dale Zanine-USA TODAY Sports

Le commissaire de la conférence Southeastern, ou SEC s’est montré très pessimiste quant à l’avenir du football universitaire dans cette conférence. La SEC est évidemment sous les regards car elle est souvent regardée comme une des meilleures sinon la meilleure conférence de football universitaire. Ses contrats télévisuels avec les grandes chaînes américaines sont énormes. Après le positionnement de BIG 10 et de PAC 12 qui vont jouer seulement à l’intérieur de leur conférence, le choix de SEC et d’ACC est très attendus.

Voici les mots du commissaire de SEC à la radio ESPN :

« Nous avons réuni un groupe de conseillers médicaux en avril dernier, afin de répondre à la question suivante : comment reprendre notre activité ? Ils ont été une partie majeure de la conversation. Mais la réalité concrète n’est pas bonne et le fait que avons fait une affaire politique des conseils médicaux de distanciation physique, du port du masque, du nettoyage de mains, du danger de transmission en extérieur, et faire attention à où l’on se trouve dans les lieux clos. Il y a de très bons conseils. Mais l’on ne peut pas atténuer ou enlever totalement le risque. Mais comment le minimiser ? Nous manquons de temps pour corriger les choses et les améliorer, et en tant que société nous nous devons à chacun d’être en meilleure santé possible. »

SEC est donc face aux décisions d’autres grandes conférences du football universitaire et une situation sanitaire catastrophique dans le Sud des Etats-Unis. Les cas de coronavirus explosent en Floride et au Texas notamment depuis quelques semaines. Avec à l’heure où nous écrivons ces lignes plus de 11 000 cas recensés en plus en Floride et plus de 9500 au Texas. Le commissaire de SEC se trouve donc face à un challenge de taille dans un contexte rempli de points d’interrogations et d’inquiétudes.

Il a ensuite ajouté :

« Tout est en train de se jouer devant nous jour après jour. C’est pourquoi je ne ressens de pression quant à une décision prise par quelqu’un d’autre. Nous essayons de prendre la bonne décision pour nous, la conférence Southeastern. Cela a un impact car comme je l’ai dit auparavant, nous sommes tous liés au niveau national. Donc quand quelqu’un prend une décision, oui, il y a un impact, mais nous allons aussi devoir faire attention à notre situation et prendre une décision qui soit appropriée pour notre conférence et surtout pour la santé étudiants-athlètes. »

« Ce que j’ai essayé de faire c’est d’à la fois rester concentré sur ce qui nous attend dans le futur, tout en étant réaliste. C’est à dire se préparer à jouer une saison comme cela a été prévu mais accepter que les circonstances qui entourent le coronavirus vont nous guider dans la prise de décision. La réalité en ce moment est que les tendances dans notre région, notre pays ne vont pas dans une direction positive dans l’espoir de retrouver des expériences normales. »

SEC ne devrait pas donner de nouvelles avant fin juillet. Mais on le sent bien il faudra pour eux s’adapter à l’évolution au jour le jour. L’avenir du champion national en titre LSU, et des ténors comme Georgia ou Alabama, ou encore les Gators de Floride sera donc sous tous les regards. Tout le monde retient son souffle, et nous aussi.

Y aura-t-il une saison de football universitaire dès l’automne pour la conférence SEC ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.