Forces et faiblesses des équipes de l’AL ouest

Le début tant attendu de la saison 2020 de baseball arrive très vite (opening day le 23 juillet). Nous préparons pour vous une série de 6 articles sur chacune des équipes des 6 divisions va traitant de leurs forces et faiblesses.

Le 3ème épisode traite aujourd’hui de l’American League Ouest: Astros de Houston, Angels de Los Angeles, Athletics d’Oakland, Rangers du Texas et Mariners de Seattle

Astros Houston

Houston a connu un début d’année très difficile avec les affaires de vol de signe. En effet, les Astros en 2017 ont triché l’année où ils ont décroché les WS faisant d’eux l’ennemi public numéro 1.

Forces

Le fait de jouer dans des stades vides retardera les phénomènes de huées et sifflets tant la haine envers une équipe qui a triché sera forte. D’un point de vue de l’effectif Houston garde un champ intérieur de haut niveau avec Gurriel (31HR 104 RBI), Altuve (31 HR), Correa (21HR et Bregman (41 HR 112RBI). C’est LE véritable atout de l’équipe de Houston. Ajoutez à cela un champ extérieur du même niveau avec Brantley (22/90), Springer (39/96) et Reddick (14/56). Vous obtenez une équipe encore très compétitive cette année.

La rotation est également solide : Verlander (2.58 ERA et 300SO) et Greinke (2.93ERA).
Enfin le bullpen est également solide avec le closing pitcher Osuna qui affiche 2.63 d’ERA et 38 sauvetages.

Faiblesses

La grosse perte pour Houston cet intersaison est Gerrit Cole qui a été le patron de la rotation de l’équipe depuis de nombreuses saisons. Il a posé ses valises chez les Yankees de New-York.
Le fait d’être également la cible de nombreuses autres équipes à cause deu récent scandale font de cette saison une épreuve sur le plan mental. À cela s’ajoute aussi le covid.

Les Angels de Los Angeles

Los Angeles possède le meilleur frappeur actuel: Mike Trout. Mais après 9 saisons MLB, il n’a qu’une seule série de play-off à son actif. Trout souhaite être mieux entouré pour ramener la franchise en playoffs le plus vite possible. La saison à 60 matchs peut être une opportunité pour les Angels et Mike Trout de réaliser un coup.

Forces

Les Angels ont voulu frapper fort et ils ont partiellement réussi : Rendon champion en titre avec Washington signe pour 7ans et 245M$.Il sort d’une saison à 34 HR et 126 RBI !!!!!
Le champ intérieur est vraiment complet offensivement avec Pujols qui à 40ans sort encore 93RBI et une défense solide avec Simmons et la Stella en champ intérieur.

Faiblesses

Los Angeles voulait faire signer de grands noms au poste de lanceur. Malheureusement ce dossier a échoué : Cole a signé aux Yankees, Strasburg a prolongé aux Nationals.
De plus, les lanceurs présents en 2019 n’ont pas été bons : Bundy a un bilan de 7-14 avec 4.79 ERA et Canning qui a 5-6 pour 4.58 ERA. C’est trop peu pour accompagner Heaney l’ace, lui-même en difficulté (4-6 et 4.91).

Los Angeles a bien renforcé son attaque avec Rendon qui va former un des duos les plus explosifs au bâton avec Trout mais aura de réelles difficultés sur le monticule.
Sur une saison à 60 matchs tout est possible et si Rendon se montre à la hauteur LA pourrait bien rêver de PO.

Athletics Oakland

Chaque saison Oakland n’a pas l effectif le plus clinquant mais la saison passée, avec un très flatteur 97-65, a prouvé le contraire.

Forces

Oakland a le meilleur champ intérieur de la ligue en défense : le trio Olson-Semien-Chapman est un réel atout pour limiter les coups sûrs adverses. Ajoutons cela un champ extérieur homogène et tout aussi régulier (sans être extraordinaire) avec Davis Kemp Piscotty ou encore Laureano: on obtient une équipe qui décroche une WC.

Attention cependant au coup d’une saison. Avec le calendrier de 60 matchs et un calendrier pas évident en interligue (cette année Arizona ou San Diego ont un niveau similaire au leur).

Faiblesse

Quand octobre arrive, Oakland a un très grave problème de performance : depuis 1990 sur 14 confrontations de PO (WC ou série de division) Oakland n’a qu’un seul succès. La perte de Treinen, le closer historique de la franchise, est un coup dur. Le bullpen est très irrégulier : des joueurs comme Trivino Soria ou encore Diekman possèdent une ERA supérieure à 4.

Rangers de Texas

Les Rangers arrivent en 2020 en mettant les petits plats dans les grands : un stade tout neuf, un Ace en la personne de Kluber et un bilan en hausse avec 78-84.

Forces

L’équipe basée à Arlington possède une rotation plus que performante. Lynn a signé un 16-11 avec 3.67 d ERA et surtout 246 SO. Son coéquipier Minor n’est pas en reste avec un bilan de 14-10, 3.59 ERA et 200 SO.

Vous obtenez avec tout cela 2 lanceurs classés dans le top 10 du CY Young 2019. En addition à ces deux talents, l’arrivée en agent libre de l’ancien des Indians Kluber (double CY en 2014 et 2017) forme un trio de haut niveau.

Au baton, l’équipe est emmenée par un duo très solide avec Odor (30HR 93RBI) et Gallo (22 HR 49RBI en seulement 70 matchs pour cause de blessure) pour signer 810 runs inscrits soit une honorable 6ème place.

Faiblesses

Le bullpen est irrégulier et assez inexpérimenté : Leclerc, le closer a seulement 26 ans et sort d une saison compliquée avec seulement 14 saves et 4.33ERA. Martin, 25ans, pour sa saison rookie sort d un 2-3 et 4.76ERA. L’attaque possède énormément de joueurs de niveau moyen et il manque encore 1 ou 2 pointures pour viser plus haut (bilan positif).

Les Rangers ont considérablement amélioré la rotation ainsi qu’une partie du bullpen mais il manque encore ce petit quelque chose au bâton pour espérer rêver plus grand. En espérant également que Gallo ait pleinement retrouvé ses sensations après sa blessure depuis juillet 2019.
Le bilan positif est envisageable mais il faudra que les Rangers aient leur 3 grands lanceurs au rendez vous dès le 24 juillet.

Les Mariners de Seattle

Seattle a connu une saison très difficile avec 68 victoires mais surtout a vécu la retraite de Suzuki lors de la série de 2 matchs au japon fin mars 2019.

Forces

Seattle peut s’appuyer sur une équipe jeune avec comme leader Vogelbach qui a signé 30HR et 76 RBI. Au niveau de la rotation les Mariners peuvent compter sur leur Ace Gonzales qui a réalisé une bonne saison avec 16-13 et 3.99 ERA.

Faiblesses

Seattle ne peut pas bâtir une équipe compétitive avec un cap de seulement 98M$. Cela constitue la moitié de l’espace salariale autorisé.
De plus le champ extérieur est peu fourni quantitativement et qualitativement : Fraley (40AB en MLB) Smith (.227 et 141 SO en 510 AB) et Lewis (71AB en MLB).

Seattle a un effectif peu fourni mais également peu expérimenté dans une franchise qui n a plus vu les PO depuis 2001 et reste la seule à n’avoir toujours pas vu les WS (les Nationals étaient les avant derniers jusque cette saison).

Au final Houston est LE grand favori de cette division mais la marge avec Oakland mais surtout Los Angeles devrait grandement se réduire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.