NBA : soutien du mouvement « Black Lives Matter » et va continuer dans les salles à Orlando

La NBA qui soutien les joueurs de la ligue par rapport au mouvement social depuis plusieurs semaines aux Etats-Unis réfléchie a mettre en avant son soutien. Lors de la reprise de la saison 2019-2020 au World Resort à Orlando, en Floride, selon Zach Lowe et Ramona Shelburne d’ESPN.

Black Lives Matter peint sur la route à Brooklyn. Source : Spencer Platt / Getty Images

La phrase serait présentée à l’intérieur des deux lignes de touche. Lowe et Shelburne ont rapporté que la WNBA envisage également de faire la même chose, lors de l’ouverture de sa saison 2020 à l’IMG Academy à Bradenton, en Floride aussi.

La star et aussi président de la National Basketball Players Association (NBPA) en la personne de Chris Paul a déclaré à Marc J. Spears du The Undefeated que le syndicat travaillait avec la ligue de basketball pour que les joueurs puisse changer de nom sur leur maillot lors de la reprise de la saison le 30 juillet.

« la justice sociale personnalisée, la cause sociale ou des messages de charité » sur les maillots des joueurs NBA.

Chris Paul The Undefeated

La star des Aces de Las Vegas de la WNBA, Angel McCoughtry, a d’abord soulevée l’idée et a partagée sur son compte Twitter la photo de son maillot N°35 avec le nom de Breonna Taylor à la place du sien.

Le maillot de la joueuse de la WNBA Angel McCoughtry contre les violences policières !

Breonna Taylor à été abattu par la police de Louisville dans son appartement le 13 mars 2020 alors qu’à été présenté un mandat de perquisition. Les agents ont dit qu’ils ont frappés à la porte avant d’entrer, mais sa famille a contesté ce récit dans un procès de mort injustifiée. Lowe et Shelburne ont rapporté que les joueuses de la WNBA ont également proposé de porter des chemises de shoot portant le slogan « Say Her Name » faisant allusion à Taylor et à d’autres femmes qui ont été victimes de brutalités policières.

Les meurtres de Breonna Taylor, George Floyd et Ahmaud Arbery ont contribué à déclencher des protestations sociales dans tout le pays. Les manifestants ont exigés des réformes significatives contre les brutalités policières, le racisme systématique et l’inégalité raciale.

Carmelo Anthony à gauche lors d’une manifestation le 30 avril 2015 contre les violences policières qui existaient déjà. Source : Amy Davis / Baltimore Sun / Tribune News Service via Getty images

La NBA a annoncée le 4 juin lors d’une réunion avec le Board of Governors, les propriétaires des équipes de la ligue, son plan pour redémarrer la saison à Orlando. Cependant, certains joueurs se sont demandés si le redémarrage pourrait détourner l’attention du mouvement « Black Lives Matter » pour la justice raciale.

Malika Andrews et Adrian Wojnarowski sur ESPN ont parlé avec le joueur des Lakers de Los Angeles, Avery Bradley qui s’est exprimé sur le sujet :

« moi et une coalition de joueurs voulaient voir la NBA mettre en place des mesures plus concrètes pour augmenter le niveau de diversité au niveau des entraîneurs et du front-office. Un autre objectif était que la ligue établisse des partenariats officiels avec des entreprises et des fournisseurs appartenant à des Noirs.« 

Avery Bradley Los Angeles Lakers

La NBA a par la suite publié un communiqué le 24 juin pour dire qu’un certain nombre de parties autour de la ligue se sont réunies pour discuter de la façon de traiter les initiatives de justice sociale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.