Forces et faiblesses des équipes NFL : NFC East

Nous continuons notre revue des forces en présence de la NFL avant son grand retour. Aujourd’hui nous mettons la lumière sur la NFC East, dominée par les Eagles de Philadelphie et les Cowboys de Dallas l’année dernière. Mais qu’en sera-t-il de 2020 ? Pour ce faire nous allons analyser les forces et faiblesses des équipes de cette NFC East.

Philadelphia Eagles :

Carson Wentz vers la confirmation en 2020 ?

Les forces :

Carson Wentz semble enfin avoir trouvé sa voie. Après une très bonne saison dernière où il a mené Philadelphie en playoffs. Plus de 4000 yards à la passe et 27 TD. La saison prochaine ne devrait pas être différente pour lui. De plus les Eagles ont récupéré un bon QB : Jalen Hurts lors de la Draft de l’Université d’Alabama et d’Oklahoma. Ce choix est intéressant car Hurts a déjà évolué dans ce role de backup pour Tua Tagovailoa (drafté par les Dolphins cette année) en Alabama et a aidé son équipe à remporter des matches importants lorsque ce dernier était blessé. Wentz est sujet aux blessures, comme notamment lors du match de playoff de la saison dernière contre les Seahawks de Seattle, c’est donc un choix intelligent qui permettra d’apporter de la profondeur au poste de QB à Philly.

Wentz pourra compter évidemment sur le roc Zach Ertz superstar de l’équipe et valeur sûre. Même s’il a été en un peu moins bonne forme la saison dernière. Il a été terriblement décisif comme notamment lors de la victoire serrée contre Chicago en week 9. Il pourra aussi compter sur Alshon Jeffery et DeSean Jackson deux receveurs expérimentés. La ligne offensive est solide, avec en centre le frère de Travis Kelce, Jason Kelce toujours là pour protéger le QB des Eagles.

Les faiblesses :

Philadelphie est une bonne équipe, équilibrée, qui a réalisé une très belle saison l’an passé et qui devrait continuer sur cette lancée pour la prochaine saison. Elle n’a pas de défauts majeurs. SI ce n’est la position de Linebacker qui laisse un bon à désirer et qui n’a pas vraiment été renforcée de façon significative, sinon avec des joueurs issus de la draft, donc des joueurs dont on ne sait pas s’ils auront un impact direct ou non. Dans une défense bien menée de Philadelphie ce défaut pourrait se voir mais ne devrait pas non plus empêcher les Eagles de bien s’en sortir dans cette division et d’aller en playoffs.

Dallas Cowboys

Dak Prescott et Ezekiel Eliott les deux leaders des Cowboys

Les forces :

Dallas pourra compter cette année sur un son trio offensif comme l’an dernier. Composé de Dak Prescott comme Quarterback qui devrait sans aucun doute mener son équipe comme l’an dernier où il a lancé 4900 yards et 30 TD. Cet été il a été au coeur d’un feuilleton atour de son extension de contrat qui semblait tarder, il a signé pour plus de 30 millions de quoi s’assurer qu’il soit là pour la prochaine saison et il devra ensuite négocier avec les Cowboys un deal sur le long terme. Auteur de très bonnes performances avec son équipe il est difficile d’imaginer pourquoi les Cowboys ne lui donnent pas cette signature de longue durée pour sécuriser leur QB d’avenir. Peut-être s’agit-il d’une façon de booster sa motivation. L’autre atout de cette équipe qui a lui a été resigné est Amari Cooper le receveur. Avec 78 réceptions l’an dernier c’est donc une cible offensive de choix qui devrait continuer d’être dangereux en 2020. Et le meilleur pour la fin : Ezekiel Eliott, 1400 yd l’an dernier, 54 receptions et 12 TD, le deuxième coureur le plus prolifique de l’histoire de son Université, Ohio State où il a reçu tous les honneurs. Zeke devrait sans aucun doute confirmer cette saison et exceller. Quand tout s’aligne pour les Cowboys ils sont véritablement difficiles à arrêter.

Les faiblesses :

Avec tout l’intérêt porté à garder leurs stars les Cowboys ont laissé de côté un problème majeur. L’amélioration de leur défense. Et ont tendance à encaisser un grand nombre de points notamment lorsque les situations deviennent tendues. Une faiblesse qui peut vite devenir un grave problème face à des attaques très bien rodées. Et en particulier en playoffs. Où les meilleures défenses sont souvent celles qui décident les matches. Gallimore leur pick de la derinère draft pourrait venir apporter un peu d’aide mais ça risque de ne pas être assez. Les Cowboys seront un favori évident malgré cela. Et devraient se placer encore haut dans la division.

New-York Giants :

Oct 20, 2019; East Rutherford, NJ, USA; New York Giants quarterback Daniel Jones (8) passes the ball during the first half against the Arizona Cardinals at MetLife Stadium. Mandatory Credit: Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

Les forces :

Daniel Jones avait été drafté l’an dernier sous un vent de scepticisme et de critique, mais il a rapidement fait taire les critiques et s’est doucement imposé chez les Giants pour remplacer la légende Eli Manning. Cette année il aura à coeur de confirmer et peut-être de porter l’équipe encore plus haut. Même s’il a lancé quelques interceptions et laissé des turnovers, les Giants ont sélectionné le meilleur joueur possible en Offensive Line à la draft Andrew Thomas de l’Université de Georgie. De quoi protéger Jones et lui laisser plus de temps pour mettre en place son jeu. Un des aspects intéressants de ce choix est sa bloc pour les RB, un autre point fort des Giants.

Il va presque sans dire que Saquon Barkley devrait continuer de mener l’équipe à la course. Véritable valeur sûre à son poste, et un des meilleurs de la ligue dans ce qu’il fait. En deux saisons avec les Giants il a couru pour 2300 yards, a reçu 143 balles et a marqué 17 TD. Encore jeune le deuxième choix de la draft 2018 n’a sûrement pas fini de montrer de quoi il est capable. A la réception c’est Starling Shepard qui devrait continuer de s’imposer. Avec l’aide de Golden Tate. De quoi donner à Daniel Jones pas mal d’opportunités. Tout comme Evan Engram le Tight End qui monte en puissance.

Les faiblesses :

Les Giants ont un certain nombre de points faibles à régler à l’optique de cette nouvelle saison. Pour commencer l’équipe est un peu à la traine en ce qui concerne la protection face aux passes. C’est véritablement une faiblesse que l’on retrouve chez un nombre très important d’équipes cette saison et devrait permettre aux QB notamment ceux en développement d’en profiter. Mais pour passer le cap les Giants devront forcément mieux défendre dans ce compartiment de la défense.

Ensuite, même s’ils ont une paire de receveurs assez solides, un joueur de grand niveau à ce niveau là manque encore. Une valeur sûre serait largement appréciable pour continuer de progresser et surtout permettre à Daniel Jones de passer un cap. Mais à ce niveau là rien ne dit que Starling Shepard n’élèvera pas encore son niveau de jeu pour endosser ce rôle.

Enfin, il y a un problème atour de la position de centre. Trois joueurs sont en compétition : Spencer Pulley, Nick Gates et Shane Lemieux. Mais personne n’est réellement en avance sur l’autre pour occuper ce poste, et personne ne sort véritablement du lot. Pulley n’a jamais été véritablement à la hauteur, et Nick Gates et Shane Lemieux devraient passer de Guard à la Center cette saison. Un changement de poste n’est jamais évident et pourrait apporter avec lui des incohérence. Cela dit pas d’inquiétude, après les années vides des Giants, la franchise de New-York semble être bien repartie avec l’arrivée de Daniel Jones qui a véritablement permis de voir sur le long terme. On est encore un peu loin des leaders de la division, mais sait-on jamais. Jones qui élève son jeu et le reste de l’équipe qui suit pourrait donner une belle surprise.

Washington Football Team :

Chase Young, un joueur monstrueux en NCAA

Les forces :

Les Buckeyes d’Ohio State. Vous avez bien lu, la plus grande force la franchise de Washington est bien une Université. Ou plutôt les joueurs qui en sont sortis. Parlons d’abord de Dwayne Haskins, qui même s’il a fait une saison mitigée pour sa première année, est un Quarterback qui a montré de très belles choses avec les Buckeyes d’Ohio State et qui devrait sans aucun doute devenir une valeur sûre en NFL. L’an dernier il a offert 7 TD mais aussi 7 interceptions, il devra réajuster sa prise de décision pour peut-être prendre des risques moins inconsidérés. Mais encore une fois, il était un rookie, et il faut un certain temps pour réussir sa transition. Cette saison pourrait tout à fait être la bonne pour lui.

Pour ça il retrouvera en attaque Terry McLaurin un ancien pensionnaire de l’université de Columbus en Ohio. Les deux ont mis un certain temps pour se trouver sur le terrain mais la fin de saison avait laissé entendre des connexions prometteuses.

Et enfin, le dernier venu : Chase Young. 2e choix de la dernière draft en provenance encore et toujours des Buckeyes d’Ohio State. L’anticipation autour de son arrivée en NFL est énorme. Littéralement comparable à celle de Joe Burrow mais pour l’impact défensif. Les QB qui auront affaire à sa pression, sa rapidité et son agressivité ont de quoi trembler. La saison dernière en NCCA il a forcé 7 fumbles et a mis des Sacks pour 117 yards. Chase Young est un véritable monstre de la défense. Sa transition devrait se faire sans trop de peine. Tout comme un ancien Defensive End d’Ohio State Nick Bosa qui s’est adapté parfaitement en NFL l’an dernier. Young a été nominé pour le trophée Heisman, il est seulement le 9e joueur défensif à y avoir été nominé depuis 1982. C’est dire à quel point il a été impressionnant et unique.

Les faiblesses :

La grande question pour Washington est autour de savoir si les rookies qui avaient commencé à s’imposer l’an dernier continueront sur leur lancée. Et c’est une question déterminante tant l’équipe est en reconstruction. Les receveurs qui étaient une faiblesse en début de saison se sont avérés être une force en fin de saison, et on ne sait pas vraiment où sera l’équipe lorsque la prochain saison va commencer.

De plus l’équipe a besoin de renforcer sa ligne offensive, pour permettre à Haskins d’avoir plus de temps pour lancer et sûrement de prendre moins de risques. Sans quoi son développement risque d’être difficile malgré ses qualités. Un manque au niveau des CB peut se faire sentir aussi et est une faiblesse importante. Toutefois, c’est une faiblesse que l’on remarque chez un très grand nombre d’équipes comme je l’ai expliqué plus haut donc au final ce n’est peut-être pas le plus handicapant car beaucoup d’autres équipes ont un problème similaire.

Enfin le manque d’un Tight End de qualité risque de se faire sentir cette saison. La dernière draft n’offrait pas beaucoup de possibilités à ce niveau là et Washington n’a donc rien forcé en attendant quelqu’un de meilleur. Une trade pourrait arranger les choses, l’arrivée d’un joueur expérimenté aiderait sans aucun doute l’équipe à passer un cap à ce niveau là. Mais il est très difficile d’imaginer une amélioration avant 2021. En attendant il faudra compter sur Chase Young pour forcer des turnovers et sur Dwayne Haskins pour ne pas trop en offrir.

Pour conclure, comme l’an dernier des Eagles et Cowboys semblent bien partis dans cette division, mais les Giants en pleine reconstruction commencent à avancer de façon positive. Pour Washington même si beaucoup d’interrogations pannent encore et que l’équipe a quelques faiblesses la draft de cette année et la progression des joueurs draftés l’an dernier peuvent laisser un certain espoir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.