Les Lakers divisés avant la reprise ?

los angeles lakers lebron james

Howard d’un côté, LeBron de l’autre, les partisans d’une reprise font face aux récalcitrant ne voulant pas reprendre pour continuer la lutte pour l’égalité. Il n’en faudrait pas moins pour créer des tensions au sein du vestiaire de la franchise. En interne, on assure que non.

« le basket, ou toute forme de divertissement, n’est pas nécessaire en ce moment « 

Ce week end, Dwight Howard, le pivot des Los Angeles Lakers, est venu se ranger du côté de Kyrie Irving. Le joueur des Nets a tenu une conférence sur Zoom avec une centaine de joueurs pour mener une fronde contre la reprise de la saison à Orlando.

Pour Kyrie, le basket éclipsera la lutte contre le racisme dès lors que la saison aura repris. Le joueur s’est même dit prêt à tout arrêter pour mener le combat pour l’égalité.

Ces déclarations ont immédiatement montrés les divergences d’opinion au sein de la NBA et même au sein des vestiaires.

Dwight Howard s’est donc aussi exprimé sur ce sujet :

Le basket, ou toute forme de divertissement, n’est pas nécessaire en ce moment , pas de basketball tant que nous n’aurons pas résolu les problèmes. 

Dwight Howard

Son agent, Charles Briscoe, a également tenu à clarifier et apaiser la situation:

« Ce communiqué parlait de justice sociale et de racisme. Pourtant, tout le monde continue de parler de l’opportunité de jouer au basket. Il ne dit pas que le basket ne devrait pas reprendre. Il dit simplement qu’il ne faut pas détourner l’attention de ce qui se passe dans le pays pour parler de basket. Le basket n’est qu’un sport, en fin de compte. Mais ce qui se passe dans la rue, avec les gens qui meurent, c’est réel. Cette déclaration ne parlait pas de sport, elle parlait de racisme et d’injustice sociale ».

charles briscoe

À 45 jours de la reprise de la saison, les Lakers n’avait pas besoin de cela. Favoris pour accéder à la finale avec un duo James-Davis flamboyant, ces dernières déclarations pourraient mettre à mal la franchise.

Un membre de la franchise a déclaré à ESPN qu »il n’y avait pas de division » au sein du vestiaire et qu’il restait encore beaucoup de temps pour trouver une solution qui convienne à tout le monde.

La reprise du basket n’est pas incompatible avec la lutte

Dans le camps de ceux favorables à la reprise, LeBron James en est bien entendu l’étendard. Il a été soutenu par Austin Rivers ainsi que Patrick Beverley.

Austin Rivers a eu un argument très interessant à ce sujet. Pour lui, la reprise est synonyme de rentrée financières pour tous les joueurs. On parle évidemment de plusieurs millions de dollars de salaire qui seront versés à la fin de la saison. Pour Rivers, cet argent qui arrivera dans la poche des joueurs pourra servir à financer les programmes de lutte contre le racisme.

Les joueurs NBA, et surtout les plus talentueux, ont des moyens financiers incomparables pour pouvoir mener la lutte pour l’égalité. Pas de reprise signifierait aucune rentrée d’argent et une renégociation du CBA l’année prochaine avec des conséquences désastreuse pour la ligue. Un véritable pas en arrière selon lui.

La NBA semblait à l’abri d’un possible lock-out. Pourtant, des distensions sont apparues ébranlant la soit disant unité des joueurs pour la reprise. La ligue prévoit de s’entretenir avec les joueurs afin de trouver des solutions pour répondre à leurs inquiétudes sanitaires et sociale dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.