NBA: Vers un lock-out ?

nba ball

On connaissait les inquiétudes sur le plan sanitaires des joueurs de la NBA durant la reprise de la saison à Orlando, mais ce sont d’autre considérations qui s’immiscent dans cette reprise. Les récents évènements ont éveillé les consciences y compris celles des joueurs NBA. Hier, Kyrie Irving s’est entretenu sur Zoom avec plus d’une centaine de joueur sur la reprise de la saison. Il souhaiterait que les joueurs ne participent pas à la reprise de la NBA à Orlando pour protester contre le racisme systémique que subissent les noirs aux États-Unis.

La reprise pour oublier ?

Sans sports depuis la mi-mars, les États-Unis se sont embrasés avec la mort de George Floyd il y a quelque semaines de cela. L’actualité était centrée sur les différents évènements se déroulant dans tout le pays: manifestation, déclarations diverses et variées, funérailles…

Les dernières nouvelles de la NBA ou encore de la NHL , annonçant une reprise très prochaine avec des dates concrètes pour la NBA redonnait une raison de s’enthousiasmer et de penser à autre choses. La reprise de la NBA permettrait aux gens de retrouver un semblant de vie « normale ».

Mais le risque, comme l’évoque un joueur à Adrian Wojnarowksi, réside dans le fait que du jour au lendemain l’attention sera portée sur les performances des joueurs plutôt que des problèmes sociétaux très important comme le racisme.

Le basketball passe au second plan

Oui, le basketball comme tout autre sport est une source de divertissement incroyable pour des millions de gens à travers le monde. Il permet de penser à autre chose, d’oublier ses soucis quotidiens, les mauvaises nouvelles des journaux télévisés, le temps d’un match.

Le racisme, l’égalité entre les hommes et les femmes, le réchauffement climatique sont autant de sujet qui éclipsent et doivent éclipser le sport. et les déclarations de George Hill, meneur des Bucks de Milwaukee, reflètent tout à fait ceci:

Je travaille tous les jours depuis que tout a commencé avec mon corps, mon jeu et des choses comme ça, mais dans l’ensemble, je me soucie moins du basket-ball en ce moment », a déclaré Hill, à ESPN. «C’est comme ma dernière inquiétude. C’est juste un jeu auquel j’ai la chance de jouer.

george Hill

Il ajoute à cela: « Si je n’avais pas eu ce talent, j’aurais surement été George Floyd ».

Kyrie, Mitchell, Anthony et d’autre grossissent les rang du « contre ».

Il est vrai que Kyrie attire toute l’attention depuis ce matin concernant ce mouvement de révolte des joueurs mais d’autres joueurs semblent aussi concernés par la reprise.

Toujours soucieux de leur images, les joueurs ne voudraient pas que le public pensent qu’ils se soucient plus de leur affaires plutôt que de la réforme sociale. À contrario, LeBron James, qui n’était pas dans cette réunion, assure que la reprise du basketball n’altèrent en rien la poursuite de la lutte pour une société égalitaire.

Garett Temple ajoute que l’argent gagné avec cette reprise (900 millions de dollars) peut aussi servir à lutter contre les violences policières ou le racisme.

Mais d’autre considération sanitaires ont été mises en avant concernant la « bulle ». Sera-t-elle vraiment étanche alors que le nombre de cas en Floride n’a jamais été aussi élevé ?

Le risque de blessure et les conséquences sur les prolongations de contrats ont aussi été évoquées, notamment par Donovan Mitchell.

Alors se dirige-t-on vers un lock-out ?

Chris Paul s’est rendu compte que les rangs du « contre » avait grossit et que de nombreux joueurs jeunes étaient aussi très préoccupés par cette reprise. Alors que se passerait-il si un nombre suffisamment important décidait de ne pas se rendre à Orlando ?

Tout d’abord, les propriétaires pourraient invoqués la clause de « Force Majeure » leur permettant de renégocier le CBA. Les pertes pour les joueurs seront encore plus importante. On évoque le chiffre de 1.2 milliards de dollars de salaire perdus par les joueurs.

Cette renégociation ne sera pas en faveur des joueurs. Ce matin, on vous annoncait également que la saison 2020-21 pourrait se jouer sans spectateurs. cette absence de fans, ferait encore perdre une somme très importante de revenus pour les franchises. La renégociation du CBA mènerait forcement à un Salary Cap diminué.

Et on sait que la free agency en 2021 va être très mouvementée, de nombreux joueurs vont vouloir des contrats max. Avec une renégociation, les exigences seront revues à la baisse pour tout ces joueurs.

Une saison 2019-20 annulée puis une saison 2020-21 débutée par un lock-out de longue durée et possiblement sans fans en cas de reprise, est un scénario à envisager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.