Draft NHL : Le besoin de chaque équipe, épisode 2

Après la conférence Est et la Métropolitaine hier, on traverse le continent pour s’attarder sur les besoins des équipes de la division Pacifique pour la Draft NHL.

Dominantes dans le passé, certaines équipes n’ont pas réussi à s’adapter assez rapidement à une ligue plus dynamique et rapide, ce n’est donc pas une surprise de les retrouver dans les bas-fonds du classement.

Si le format à 24 équipes était retenu pour la reprise la Pacifique serait, avec l’Atlantique, la division la plus pénalisée avec 3 équipes éliminées (Anaheim, Los Angeles et San José).

Y a-t-il du choix ?

Dans un souci de clarté et d’amélioration de la qualité du contenu, la rédaction de The Free Agent a déjà apporté des changements au format. Vous verrez apparaître dans le tableau récapitulatif des choix deux flèches pour les choix conditionnels. La flèche rouge indique que l’équipe pourrait toujours avoir son choix si les conditions n’étaient pas respectées. La flèche verte à l’inverse indique que l’équipe pourrait recevoir un choix de l’équipe indiquée.

Source: The Free Agent

Petite indication supplémentaire, les Ducks recevront à coup sûr un choix de 4ème ronde de la part de Nashville, qui pourrait être celui de Philadelphie, détenu par les Preds. Le choix le plus haut reviendra aux Ducks.

Qu’est-ce qu’il te faut ?

Ducks d’Anaheim

Source: Les Petits Champions (Disney)

Classements : 13ème dans l’Ouest / 27ème au général

Participation au format 24 équipes : Non

Agents libres sans restriction : Ryan Miller (G) / Patrick Eaves (C)

Anaheim est sans doute la franchise ayant eu la plus grande des difficultés à s’adapter à la nouvelle Ligue Nationale. Les deux Ryan, Kesler et Getzlaf, en sont les preuves vivantes. Bob Murray, le DG des canards, était vendeur à la date limite des transactions et à laisser partir Andrej Kase, choix de 7ème ronde et a réussi à récupérer un choix de 1ère ronde ainsi qu’un prospect intéressant à la défense.

C’est vers ce poste que devrait se tourner les Ducks, même si une amélioration est nécessaire à tous les niveaux. L’avenir semble plus radieux à l’attaque cependant avec les arrivées prochaines de Trevor Zegras, Isac Lundestrom, Max Jones et Maxime Comtois, pour une équipe qui en a bien besoin avec seulement 182 buts marqués (26ème/ 31).

Coyotes de l’Arizona

Source: NHL

Classements : 11ème dans l’Ouest / 22ème au général

Participation au format 24 équipes : Oui

Agents libres sans restriction : Taylor Hall (AG) / Carl Soderberg (C) / Brad Richardson (C)

Partis sur les chapeaux de roue, les Coyotes ont perdu le fil lorsque leurs deux gardiens tombèrent au combat. Entre-temps John Chayka avait réduit encore un peu plus le pool de prospects et de choix de l’organisation en acquérant Taylor Hall. Le choix conditionnel de 1er tour envoyé dans la transaction devrait être celui de 2021, l’échange pourrait encore être plus coûteux. Sans réelle marge de manœuvre pour engager des agents libres à la fin de cette saison et avec la perte éventuelle de Raanta et de ses paires 2 et 3 à la défense, les Coyotes devront prendre une décision rapide de la suite à donner.

La franchise de l’Arizona n’est plus aussi jeune et l’avenir si brillant. La baisse de production de Clayton Keller depuis son année recrue en est la preuve.

Chayka et l’organisation devront encore faire des miracles, eux qui semblent se spécialiser dans les choix heureux dans les quatre derniers tours du repêchage.

Il faudra avoir un œil sur un réel buteur afin de palier au départ de Hall et à celui annoncé de Phil Kessel. Le chantier s’avère encore plus démentiel à la défense en attendant le retour de Jakob Chychrun et l’éclosion de Victor Soderström.

Flames de Calgary

Source: NHL

Classements : 7ème dans l’Ouest / 17ème au général

Participation au format 24 équipes : Oui

Agents libres sans restriction: Tobias Rieder (AD) / Zac Rinaldo (Att) / Travis Hamonic (D) / Derek Forbort (D) / T.J Brodie (D) / Erik Gustafsson (D) / Michael Stone (D) / Cam Talbot (G)

Afin d’améliorer son noyau et d’aspirer à de plus grands honneurs, Brad Treliving a sacrifié quelques poulains et des choix. Heureusement pour lui, les jeunes pur-sang Gaudreau, Tkachuk ou Monahan semblent atteindre leur potentiel.

Calgary fait cependant face à la même problématique qu’Arizona et va devoir se débarrasser de quelques membres importants en défense sans pour autant pouvoir les remplacer qualitativement.

Les renforts ne viendront pas forcément de Stockton, le club-école. Seul Juuso Vilimako est en mesure de prendre un job à plein temps dans la grande ligue, lui qui soigne encore une blessure subie en début de saison.

Les Flames doivent donc aller à la chasse aux étalons, concentrant les recherches sur un centre de premier plan responsable défensivement et des défenseurs.

Oilers d’Edmonton

Source: NHL

Classements : 4ème dans l’Ouest / 9ème au général

Participation au format 24 équipes : Oui

Agents libres sans restriction: Tyler Ennis (ATT) / Riley Sheahan (C) / Patrick Russel (AD) / Mike Green (D) / Mike Smith (G)

Tel un diesel, il a fallu du temps pour que le moteur des Oilers chauffe. Après un nombre incalculable d’année à repêcher sans grands résultats, la patience paye. L’éclosion de Daniel Nuurse, d’Ethan Bear, de Kailer Yamamoto ou encore les promesses d’Evan Bouchard et Philip Broberg laisse entrevoir des jours plus heureux en Alberta.

La branche R&D des Oilers devra se concentrer à encore améliorer l’attaque. L’arrivée d’Athanasiou, agent libre avec restriction à la fin de la saison et le retour en grâce de James Neal ne suffiront certainement pas à compléter le duo McDavid – Draistaitl. Jesse Puljujarvi fera-t-il partie de l’équation ?

Ken Holland devra également trouver un autre gardien du fort malgré les performances correctes de Koskinen.

Kings de Los Angeles

Classements : 14ème dans l’Ouest / 28ème au général

Participation au format 24 équipes : Non

Agents libres sans restriction : Trevor Lewis (Att) / Ben Hutton (D) / Joakim Ryan (D)

La reconstruction est lancée chez les Kings et l’avenir à moyen terme semble radieux surtout à l’attaque. À Lizotte, Kempe et Vilardi déjà avec le grand club, il faudra rapidement compter sur les nombreux talents à l’attaque qui grandissent dans l’organisation tels qu’Alex Turcotte, Arthur Kaliev ou encore Samuel Fagemo. Ce sont eux qui prendront la place des Brown, Carter et Kopitar dans un avenir plus ou moins rapproché.

Rob Blake a de l’argent à dépenser sur le marché cet été et décidera certainement de l’utiliser à la défense. Il pourra également compter sur ces 8 choix dans les quatre premières rondes de la draft pour trouver des jeunes qui apprendront sous l’œil de Drew Doughty.

Sharks de San Jose

Source: NHL

Classements : 15ème dans l’Ouest / 29ème au général

Participation au format 24 équipes : Non

Agents libres sans restriction : Joe Thornton (C) / Stefan Noesen (Att) / Melker Karlsson (Att) / Tim Heed (D) / Dalton Prout (D) / Aaron Dell (G)

Malgré tout, Wilson reste optimiste et ne souhaite pas procéder à une reconstruction et veut participer aux séries la saison prochaine.  D’ici là, il devra faire des miracles pour compiler une équipe compétitive avec le peu d’argent à dépenser et une équipe vieillissante.

Il ne pourra pas compter sur l’arrivée de jeunes talents de l’organisation tant elle manque de jeunes joueurs d’impact. Tout choix qui fleurira dans l’organisation sera bon à prendre qu’il soit attaquant, défenseur ou gardien.

Canucks de Vancouver

Classements : 9ème dans l’Ouest / 20ème au général

Participation au format 24 équipes : Oui

Agents libres sans restriction : Tyler Toffoli (ADG) / Josh Leivo (ADG) / Christopher Tanev (D) / Oscar Fantenberg (D) / Jakob Markstrom (G) / Louis Domingue (G)

Vancouver, bien que dans la course, ferait partie des grands gagnants du format à 24 équipes. L’amélioration a été rapide chez les Canucks, récupérer un joueur comme Quinn Hughes au 7ème rang ne peut pas faire de mal.

Les Canucks sont jeunes et progresse. Le départ éventuel de Markstrom devrait être compensé par Thatcher Demko mais Michael DiPietro n’a pas fait bonne figure lors de sa seule rencontre cette année. Un gardien auxiliaire est sur la liste de shopping de Jim Benning.

Bien que le ciel paraît dégagé en défense comme à l’attaque, Benning cherchera à se grossir, une phrase qui n’est pas si fréquente pour une équipe de l’Ouest.

Golden Knights de Vegas

Source: NBCSN

Classements : 3ème dans l’Ouest / 8ème au général

Participation au format 24 équipes : Oui

Agents libres sans restriction : Robin Lehner (G) / Tomas Nosek (C) / Ryan Reaves (AD) / Jon Merrill (D) / Deryk Engelland (D)

Une équipe d’expansion se bâtit via la draft si elle veut être compétitive, c’est un lent processus. Oubliez ça, vous êtes à Vegas. Rare sont ceux qui auraient pu prévoir une telle réussite pour une franchise n’ayant que 3 ans d’existence.

George McPhee a su profiter de règles favorables pour garnir rapidement son équipe de choix ou de jeunes dans la fleur de l’âge. Lui et Kelly McCrimmon, qui a pris sa succession, ont également profiter d’un nombre important de sélections pour bâtir l’organisation. Les échanges de Nick Suzuki et Erik Brannstrom démontrent cette volonté de gagner dans l’immédiat mais encore plus une certaine profondeur.

L’intersaison 2020 sera un test pour les Golden Knights qui devront faire de la place sous le plafond salarial mais également renforcer la défense. Nicolas Hague pourrait venir combler le trou. Il ne reste plus grand monde derrière lui.

Avec Payton Krebs, Cody Glass et Jack Dugan, l’attaque de Vegas continuera de fonctionner.

Le repêchage sera aussi l’occasion de trouver un jeune gardien à faire grandir dans l’organisation.

Cette série continuera demain avec un point sur la division Centrale avant de repartir pour l’Atlantique vendredi. N’hésitez pas à commenter ou apporter vos suggestions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.