Free Agency NBA: Le point sur les ailiers

Nous continuons notre tour d’horizon de la prochaine free agency en NBA. Après les postes 1 et 2, attardons nous sur les postes 3 et 4 : ailier et ailiers forts. Et il y a du beau monde !

Anthony Davis (Los Angeles Lakers)

Anthony Davis

C’est le gros poisson de cette free agency. À 27 ans, l’ailier fort des Lakers a enfin trouvé un compagnon de jeu qui peut l’amener à gagner (enfin !) une première bague. Cette année, son duo avec LeBron a incontestablement porté la franchise. Il réalise une très bonne saison cette année avec 26.7 pts de moyenne, 9.4 rebonds et 3.4 passes par matchs.

Côté contractuel, il dispose d’une player option.
Mon avis: je pense très sincèrement qu’il va l’utiliser pour rester un an de plus aux Lakers. Surtout si la saison 2019-20 venait à être annulée. Cette année semblait être la bonne pour que The Brow remporte enfin un titre. Son amitié avec LeBron sera aussi un facteur déterminant dans son choix.

Brandon Ingram (New-Orleans Pelicans)

Brandon Ingram

Fraichement arrivé en provenance de L.A lors du blockbuster trade de Davis, Ingram a réussi son adaptation à la Nouvelle-Orléans. La saison 2019-2020 est sa meilleure année de sa jeune carrière: 24.3 pts de moyenne, 6.3 rebonds par matchs et 4.3 assistances. Et tout ça sans Zion ! Les quelques matchs que nous avions eu la chance de voir avec les deux joueurs réunis laissaient entrevoir une entente déjà bien rodée. Au-delà du duo, le trio avec Lonzo Ball représente une ossature d’avenir pour les Pelicans.

Côté contractuel, Ingram serait agent libre non-restreint. Il serait donc libre de s’engager là où il le souhaite.
Mon avis: Je pense que les deux parties vont s’entendre pour faire rester Ingram. La reconstruction post-Davis a commencé et les signaux semblent plutôt encourageant. Avec un contrat de « seulement » 7 millions de dollars, il peut désormais prétendre à un contrat beaucoup plus juteux.

Gordon Hayward (Boston Celtics)

Gordon Hayward

Encore un peu loin de ses standards de Salt Lake City, Gordon Hayward revient tout doucement après sa terrible blessure il y a 3 ans. Avec 17.3 pts de moyenne, 6.5 rebonds et 4.1 passes, il reprend peu à peu de la présence dans le box score des C’s et ce malgré l’émergence de Tatum. Avec un Gordon Hayward dans une grande forme, les Celtics disposent d’une équipe très solide pour jouer les premiers rôles à l’Est et même pour le titre final.

Côté contractuel, Hayward dispose d’une player option avec un salaire annuel de 34 millions de dollars à la clé. A bientôt 30 ans, le joueur de Boston serait bien avisé de prendre cette option.
Mon avis: Il va rester. Les années passent et les possibilités de gagner un titre s’amenuise. Les Celtics sont une organisation capable de lui apporter cette possibilité. Les jeunes loup que sont Brown et Tatum ont aussi besoin d’un « vétéran » pour les épauler et les guider.

Danilo Galinari (OKC Thunder)

Danilo Galinari

Arrivée cette saison en provenance des Clippers via le trade de Paul George, Galinari n’a pas tardé à se faire sa place dans l’effectif d’une équipe surprise cette saison. Entouré de Chris Paul et de la révélation Gilgeous-Alexander, l’italien a joué un rôle clé dans la bonne saison de la franchise.

Cependant, Galinari est régulièrement cité dans des rumeurs de trade. À 31 ans, il pourrait ne pas faire parti des plans de la franchise pour le futur.
Côté contractuel, Danilo Galinari sera agent libre non-restreint et sera donc libre de s’engager là où il le souhaite. Cette saison il aura gagné plus de 22 millions de dollar.
Mon avis: C’est du 50-50. Cela va dépendre de la situation de Chris Paul également. Je ne suis pas sur qu’OKC veuille reconstruire autour de Galinari. La franchise choisira sans doute la jeunesse de Gilgeous-Alexander.

Marcus Morris (Los Angeles Clippers)

Arrivé en cours de saison aux Clippers lors d’un trade à 3 équipes entre les Knicks, les Wizards et les Clippers. Si on totalise ses performances avec ses deux franchises de l’année, Morris réalise sa meilleure saison en terme de points marqué et de block par match (17.4 et 0.5). Aux Knicks il a eu un réel impact sur le jeu (19.6 points de moyenne). Son agressivité sur le terrain et son adresse longue distance en font un joueur solide.

Côté contractuel, il sera agent libre non-restreint. Il touche 15 millions de dollar annuel cette saison.
Mon avis: Il va rester au sein des Clippers. Il vient de mettre un pied dans une franchise avec deux méga-star (bientôt trois peut-être) qui va jouer les premiers rôles chaque année. Nul doute que les Clippers voudront garder un joueur de son calibre, ne serait-ce que pour la profondeur de banc.

La mention spéciale: Carmelo Anthony (Portland TrailBlazers)

Carmelo Anthony

À 35 ans, la saison 2020-21 pourrait bien être la dernière. Capable de quelques coup d’éclats avec Portland, Melo sera agent libre non-restreint en fin de saison. La mode est au « Last Dance » et Carmelo en mériterait une. Mais où ? Denver pour boucler la boucle ? Les Knicks car c’est SA franchise ?

Mon avis: Les Knicks svp !!!!!

Nous terminerons notre série sur la free agency NBA par le poste 5 et les Big man si chers aux Rockets.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.