Draft NHL : Les besoins de chaque équipe

Nous commençons aujourd’hui notre série sur les besoins de chaque équipe et ce qu’elles pourraient faire lors de la prochaine draft. Ce premier épisode nous amène dans la division Métropolitaine.

Y a-t-il du choix ?

Source: The Free Agent

Ce tableau récapitulatif nous montre que Pittsburg et les Islanders auront une draft plutôt tranquille lors des deux premiers tours en 2020. Columbus pourra parler lors du premier tour mais observera lors des deux suivants suite à la tentative avortée de gagner la coupe la saison passée.

New Jersey bénéficie d’un choix mais pourraient parler 3 fois au premier tour et pourra frapper un grand coup pour tenter de s’avancer ou d’amener un joueur d’impact via une transaction.

Les Rangers parleront deux fois au premier tour et deux autres fois au troisième, de quoi continuer la reconstruction entamée en 2018. La Caroline bénéficie de cinq choix lors des 93 premières sélections.

Qu’est-ce qu’il te faut ?

Hurricanes de la Caroline

Les Hurricanes possèdent un noyau intéressant et jeune, pensons à Aho, Teravainen, Svechnikov ou encore Skjei et Slavin en défense.

Ce dont la Caroline a le plus besoin, c’est d’un gardien de but mais ils sont rares à entrer dans la ligue à la sortie de leur repêchage. Le risque que l’équipe prend d’en repêcher tôt peu venir la hanter d’autant plus si ce gardien joue déjà dans la KHL. Il ne réglerait pas le problème à court terme. Les Canes devront aussi se grossir, chose dont ils manquent dans leur système.

Blue Jackets de Columbus

Chez les Blue Jackets la réponse est plutôt simple. Tant que le joueur repêché grandit dans l’organisation et y reste, ce sera un bon choix. Jarmo Kekkalainen a pris un risque qui n’a pas payé la saison dernière. Il a perdu Panarin et Dzingel sans retour sur investissement, tout comme pour Bobrovsky. Il sera important toutefois de trouver un buteur pour complémenter Pierre-Luc Dubois.

Devils du New Jersey

Les Devils eux aussi ont ce luxe de ne pas pouvoir se tromper tant qu’ils ne repêchent pas un centre étant déjà bien équipés avec Hughes, Hischier et Zacha dans une moindre mesure. Le tableau se noircit aux autres positions.

Si les choix conditionnels d’Arizona et de Vancouver devaient se transformer en choix de 2020, ils pourraient prendre une chance avec Askarov qui viendrait en concurrence de Mackenzie Blackwood devant le filet.

Islanders de New York

Lou Lamoriello devra sortir un lapin de son chapeau pour que cette draft 2020 permette aux Islanders de produire un joueur d’impact. Ne sélectionnant qu’au 3ème tour, les insulaires ne devraient pouvoir repêcher qu’un joueur de soutien dans leurs filets, peu importe sa position.

Rangers de New York

Les Rangers ont besoin d’un centre. Avec deux choix de première ronde, il est très probable qu’ils puissent mettre la main sur un centre d’impact. Ils pourraient être attirés par l’idée de réunir deux finlandais, Kappo Kakko et Anton Lundell qui étaient associés lors de la victoire des Finlandais aux Championnats du Monde Junior en 2019. Il leur faudra également compenser l’éventuel départ de Jesper Fast. La banque d’espoirs est plutôt bien garnie, une fois le besoin de centre régler, de bonnes sélections avec les choix suivants ou un échange leur permettraient d’accélérer encore la reconstruction.

Flyers de Philadelphie

Les Flyers eux aussi ont rapidement réparé leur moteur et ont repris leur ordre de marche. Leur banque d’espoir est intéressante et profonde mais elle devra répondre à deux besoins essentiels ; remplacer des défenseurs vieillissants dont les contrats se terminent dans les deux saisons à venir et un gardien pour seconder Carter Hart qui devrait être leur cerbère pour très longtemps.

Les choix de 2020 auront le temps de se développer dans l’organisation.

Penguins de Pittsburgh

L’autre franchise de Pennsylvanie a encore une fois parier sur son noyau et ne repêchera qu’en 3ème ronde. Lorsque l’on s’attarde sur l’organisation, seuls Crosby, Malkin et Samuel Poulin, sélectionné 21ème en 2019 ont été des premiers choix des Penguins. Le dernier premier choix avant lui était Kasperi Kapanen en 2014. Difficile donc de s’appuyer sur des jeunes joueurs d’impact lorsque vous ne repêchez pas au premier tour.

Échanger Matt Murray ne devrait pas leur apporter une sélection aussi haute cette année aux vues de ces dernières performances et d’un marché des gardiens ouvert.

Capitals de Washington

Washington devra regarnir une banque d’espoirs amincie par les échanges améliorant leur présent jusqu’à leur conquête de la coupe d’il y a deux ans. La fenêtre n’est toujours pas refermée mais un choix de premier tour, même lointain, leur permettrait de ne pas creuser un trou trop difficile à combler le temps venu. Malgré de nombreuses sélections à ce poste, c’est vers un défenseur que les Caps devraient se lancer.

Sans réelle visibilité à ce jour sur l’ordre de sélection, aucun nom ne peut être avancé. Nous procéderons à une draft simulée quand les modalités du repêchage seront connues.

Rendez-vous demain avec une analyse de la division Pacifique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.