MLB: Quels sont les impacts de la draft réduite ?

draft mlb

La semaine passée, la ligue majeure de baseball a pris la décision de réduire à 5 tours la prochaine draft. Habituellement, c’est pendant près de 40 tours que les franchises choisissent parmi les prospects qui se présentent à eux pour évoluer au plus haut niveau. La réduction à 5 tours (mais un nombre illimité de non-draftés peuvent être signés pour 20 000 dollars chacun) a des conséquences bien plus profondes que simplement un effectif moins renouvelé.

Des conséquences sur le recrutement de talent

Le travail de recrutement des scouts est long et fastidieux. Ils doivent pouvoir juger des qualités d’un prospect, s’assurer que ses études se passent bien et qu’il sera un atout précieux pour la franchise dans les années à venir. Avec seulement 5 choix possibles (4 pour les Astros) tout cmme travail devient alors beaucoup plus compliqué. Surtout, les franchises vont être beaucoup plus sélectives.

Les moyens mis à disposition des franchises étant équivalent à celui de 2019, l’arbitrage talent-argent-rentabilité va être difficile à faire. D’autant plus lors d’une saison où les joueurs n’ont que peu disputé de rencontres. Il faut donc espérer pouvoir repêcher ces autres joueurs après les 5 tours.

Mais combien d’entre eux accepteront de signer pour 20 000 dollars ? La MLB se positionne comme l’excellence du baseball mais n’aura pas les moyens de ses ambitions cette saison.

Il y aura donc embouteillage au plus haut niveau. beaucoup de prospects vont attendre une année supplémentaire pour se déclarer à la draft. Le conseil de la Division I de la NCAA a voté pour permettre aux joueurs sénior de conserver leur dernière année d’admissibilité, ce qui signifie qu’ils occuperont toujours des places qui étaient censées être attribuées aux nouveaux arrivants. Avec un retour à la normale, leur chances d’intégrer la grande ligue seront plus importante.

Cette stagnation s’opèrera également dans les division II et III et au niveau High School également.

C’est sans doute le niveau JUCO (Junior College) qui sera le grand gagnant. ce niveau a été une porte de sortie pour des joueurs qui n’ont pas obtenu d’offres de High School. Les recruteurs de NCAA se pressent à ce niveau pour finaliser leur recrutement, souvent de bonne qualité.

Le nombre de bourse autorisés dans les effectifs étant limité (11.7 sur un effectif de 30 joueurs approximativement), les entraineurs auront aussi la lourde tache de devoir choisir entre une répartition de l’argent ou de ne pas tenir leurs engagement sur les bourses promises. Et même si l’argent n’est pas un problème, la répartition du temps de jeu risque de poser problème aussi.

Des conséquences sur les joueurs

Cette réduction du nombre « d’élu » à la grande ligue va aussi avoir un impact sur les joueurs eux-même. Nous venons de prendre l’exemple de la répartition du temps de jeu. Comment allez-vous expliquer à un nouvel arrivant qu’il n’aura pas le temps de jeu qu’il espérait avoir parce qu’un senior, initialement partant, est resté une année de plus ?

Cependant, on peut analyser la situation de deux manières.

La première est positive.

En effet, avec ce filet de sécurité que constitue le retour possible en College, les jeunes joueurs promis à la draft seront sans doute libérés d’une certaine angoisse du vide post-draft. « Si je ne suis pas drafté, ou signé en tant que non-drafté, je peux attendre la saison prochaine ». Les options sont donc multiples pour tous ces joueurs.

La seconde peut être négative.

Revenir à la case départ peut comporter des risques: blessures, temps de jeu réduit…Avec l’arrivée de nouvelles têtes dans des effectifs gonflés, les seniors éligibles à la draft pourraient perdre leur place de titulaire à leur poste. Cette éventualité pourrait leur faire perdre tout crédit auprès des recruteurs MLB pour la draft 2021 qui, si elle est normale, sera encore plus concurrentielle. Dans l’autre sens, les jeunes arrivants pourraient avoir à ronger leur frein une année entière avant de montrer leur talent.

Cette période est sans aucun doute exceptionnelle dans tous les sens du terme. Les conséquences que la crise va avoir se feront sentir durant plusieurs années. Nous avons parlé ici des conséquences sur les programmes d’études, mais également sur la structure des ligues mineures, véritable poumon économique du pays, comme le mentionne Café Crème Sport dans son excellent article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.