La NBA et la NBAPA repoussent à septembre la décision de rompre le CBA

cba-adam-silver-nba

La ligue et l’association des joueurs sont parvenus à un accord au sujet du collective bargaining agreement. La décision de potentiellement rompre cet accord est repoussé à Septembre.

La NBA a normalement une fenêtre de 60 jours pour activer la clause de force majeure liée à la pandémie de Covid-19. Cependant, en repoussant à Septembre la decision les deux parties se laissent plus de temps pour évaluer les pertes potentielles.

Cet accord est une convention collective régissant différents aspects de la ligue vis a vis des joueurs. Le CBA prévoit le niveau du salary cap, et donc des rémunérations des joueurs, la draft, les revenus liés au basket et ce pour une durée de 6 ans. L’accord court jusqu’à la saison 2023-24.

Sur les revenus liés au basket, la NBA et les joueurs ont un deal 51-49. Ces revenus sont liés aux tickets, et produits dérivés lors des rencontres. Comme Silver a déjà annoncé que la reprise et possiblement le début de la saison 2020-21 se ferait sans spectateur en tribune, la perte financière pour les deux parties risque d’être abyssale.

Les deux parties espèrent donc trouver un accord rapidement pour redéfinir ce cadre avec le contexte que l’on connaît. Durant leur call vendredi soir, Adam Silver a commencé le travail préparatoire auprès des joueurs sur un avenir financier « difficile » pour la ligue et pour eux.

Le sujet « chaud » de la rémunération risque bien d’affecter les ligues concernées par une reprise ou non de leur saison. La MLB a déjà un pied dedans…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.