Martin Brodeur bat le record de matchs de playoffs sans encaisser de buts

C’était un 19 Avril 2012, le gardien des Devils du New Kersey, Martin Brodeur, a ajouté un nouveau record à son palmarès. Il établit le record de matchs de playoffs sans prendre de buts : 24.

Lors du Game 4 des quarts de finale de la conférence Est, les Devils inflige une défaite 4 à 0 aux Panthers de Floride. Ce soir là Bradeur sera crédité d’une passe décisive pour Steve Bernier.

L’un des meilleurs gardiens de l’histoire de la NHL

Si on se penche un instant sur ces statistique, et que vous devez choisir un gardien pour votre équipe sur NHL 20, alors choisissez Martin Brodeur.

Il est le plus jeune gardien à avoir gagné 300 matchs. Et 400 aussi. Et 500 aussi… Il a gagné 691 rencontres, a stoppé 28 928 shoots, affiche 125 clean sheet, et a joué 1 266 matchs. Tous les chiffres que nous venons d’énoncer sont des records.

Nombreux sont ces coéquipiers et coachs qui comparent la carrière de Brodeur à celle de Wayne Gretzky. « Il était capable de savoir où allait le puck avant même le shooter » Cory Schneider, le gardien actuel des Devils.

Il a gagné 4 fois le Vezina Trophy, récompensant le meilleur gardien de la NHL et 5 fois le Jennings Trophy. Brodeur n’a pas eu qu’une excellente carrière en saison régulière mais aussi en playoff, amenant les Devils régulièrement très proche de la coupe Stanley. Il la gagnera 3 fois. Il est classé deuxième All-Time pour le nombre de match joué en playoffs (205), derrière son idole d’enfance: Patrick Roy.

Sa moyenne de buts concédés par match est aussi extraordinaire. En carrière il finira à 2.24 avec une saison à 1.89 seulement en 1997-1998 !

Une mentalité à part

Sa détermination à passer outre une mauvaise performance lui a sans doute permis de faire une carrière exceptionnelle.

« La force de Brodeur est de rebondir après un but et de ne pas le laisser le distraire »

Lou Lamoriello, general manager des devils.

Pour ces coéquipiers, Martin était juste un type normal qui aimait sentir la pression, l’adrénaline des grands matchs sur ses épaules. Il était sans doute fait pour ces moments là, ce moments où vous ne devez pas flancher.

Son influence aussi été notable. Il a redéfinis la manière dont les gardien appréhendaient les face-à-face. De manière générale, les gardiens attendaient que l’attaquant face le premier mouvement pour ajuster une réaction. Brodeur n’était pas de ce calibre là. Cela ne le dérangeait pas de faire le premier pas pour prendre le dessus sur son adversaire. Ainsi l’attaquant était obligé de réagir aux mouvement du gardien des Devils.

Brodeur a commencé à jouer au hockey à l’age de 6 ans en tant qu’attaquant mais c’est tourné vers le poste de gardien car il voulait jouer les 60 minutes. Un vrai mordu de hockey qui va être introduit au Hall of Fame.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.