Un salaire réduit pour les joueurs en cas de stades vides ?

des stades vides en MLB

Plus les jours passent et plus une reprise du baseball semble concrète. Les différentes idées soulevées par la ligue, qui ne font pas forcément l’unanimité auprès des joueurs, semblent prendre forme. La reprise serait sans aucun doute, sans spectateurs dans les tribunes.

D’un point de vue économique, l’absence de spectateur est une réelle perte de revenu pour la ligue et les franchises. Lors des matchs, il se vend de la nourriture et des boissons mais aussi des maillots et divers produits dérivés sous license.

Alors se pose la question de la rémunération des joueurs. Doit-elle être adaptée à cette situation exceptionnelle ?

Une exception prévue contractuellement

Lors de la rencontre en Mars, un accord de 17 pages avait été conclu et prévoyait une réduction proportionnelle au nombre de matchs annulés.
Donc si la prochaine saison ne compte que 81 matchs, le salaire des joueurs sera divisé par deux.
L’accord prévoit aussi une avance de $170 millions pour les mois d’avril et mai dans le cas où la saison serait annulée complètement.
L’accord n’est valide qu’en cas de saison jouée avec des spectateurs.

Mais faut-il aller au delà ? La possibilité fait sont chemin auprès des autorités fédérale mais aussi des propriétaires des franchises.
Économiquement parlant, cela a du sens. Certes il y aura des droits TV, réduits au nombre de matchs, mais l’absence de spectateurs est une perte sèche pour les franchises.

Les joueurs ne seront sans doute pas favorables

Même si des concessions sont faites par la ligue et les franchises, l’idée d’un nouveau rabotage au niveau des salaire ne fera pas l’unanimité auprès des joueurs.
Deux joueurs d’envergure que sont Mike Trout et Clayton Kershaw ont déjà exprimé leur position sur une reprise dans un lieu unique.

Les joueurs devront sacrifier leur vie de famille pour contenter la ligue et les spectateurs, désireux d’avoir de nouveau du baseball en direct , et non plus des rediffusions. C’est aussi ce qu’a exprimé le Président Trump. La pression politique n’arrangera pas la chose.

En ces temps exceptionnels et très durs pour bon nombre d’américain (près de 16 millions d’entre eux ont été mis au chômage), il paraît peu probable que l’opinion soit très favorable à une bataille sur les salaires entre les joueurs et la ligue.

Télécharger l’application The Free Agent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.