Nolan Ryan, le lanceur de tous les records

Si vous ne connaissiez pas encore Nolan Ryan, cette erreur va à présent être réparée. Aujourd’hui 17 avril, marque le jour où en 1983, le pitcher des Astros réalise son 3 500ème strikeout ! 3 500ème joueurs éliminé à la batte. Il ne s’arrêtera pas là mais revenons sur l’un des meilleurs lanceurs de tous les temps.

Une longévité exceptionnelle

Drafté par les Mets de New-york au 12ème tour en 1965, il n’eut pas l’occasion de montrer imméditament de quel bois il était fait. Entre 1968 et 1971, Ryan fera parti des Miracle Mets, champion en 1969. Ce sera sa seule apparition en World Series de sa carrière ! Il lança durant 511 innings, et totalisera une ERA de 3.58 et 493 strikeout.

Nolan Ryan

Ryan est alors drafté au California Angels (qui deviendront les Los Angeles Angels). Il gardera de la rancoeur auprès des Mets pour ce trade qu’il ne voulait pas.
Durant les 8 saison passées en Californie, ses statistiques deviennent de plus en plus impressionnantes, battant tous les records de l’époque. En 1973, il établit le record de batteurs éliminés: 383 en une seule saison, battant d’une unité le précédent record de Sandy Koufax. Mais c’est avec ces no-hitter et ses strikeouts, que Ryan attire l’attention des médias.
Il réalisera 4 matchs en no-hitter durant son passage.
En 8 saisons, il affichera un bilan de 138–121, une ERA de 3.07, un WHIP de 1.29, avec 2 416 strikeouts en 2 181 innings durant 288 matchs débutés et 156 matchs complets.

Retour aux sources

Mais la direction des Angels ne souhaitent pas le garder à l’issus de son contrat et devient donc un agent libre. Il s’engage avec les Astros de Houston et devient le premier pitcher millionnaire en signant un contrat de 4 ans et $4.5 millions.
Durant ce passage il n’ira pas plus loin que les National League Championship Series. Mais en 1981, il remportera le titre de meilleure ERA de la National league, en affichant 1.69 cette année là !
De 1980 à 1988, Nolan Ryan compile un bilan de 106–94 en 282 départs, une ERA de 3.13, 1.20 de WHIP, et 1 866 strikeouts en 1 854 manches lancées.

Toujours dans le Texas, il rejoins pour la fin de sa carrière, les Rangers pour 5 ans.

Le 22 aout 1989, contre les A’s d’Oakland, il devient le seul joueur à atteindre la marque de 5 000 strikeout en carrière. Lors de sa dernière année, en 1993, on retiendra son altercation sur le monticule avec Robin Ventura des White sox.

Pour cette ultime expérience, Nolan Ryan affiche un bilan de 51–39, une ERA de 3.43, 1.12 de WHIP, et 939 strikeouts en 840 manches sur 129 départs.

Une immense carrière sur 4 décennies.

Ryan prendra sa retraite en 1993 à l’age de 46 ans à la suite dune blessure aux ligaments du bras.

Son palmarès est impressionnant:

  • 8 fois All-Star (1972, 1973, 1975, 1977, 1979, 1981, 1985, 1989)
  • World Series champion (1969)
  • 2 fois NL ERA leader (1981, 1987)
  • 1 fois Strikeout leader (1972–1974, 1976–1979, 1987–1990)

Il n’aura cependant jamais remporté le Cy Young, récompensant le meilleur lanceur de la saison. Il terminera une fois second mais ce sera tout.

Il embrasse ensuite une carrière de président des Rangers de 2008 à 2013 avant de rejoindre les Astros entre 2014 et 2019 en tant qu’assistant spécial.

Ses divers numéros seront retirés aux Angles, Rangers et Astros et sera introduit au Hall Of Fame en 1999 à la quasi unanimité ( 98,79% des votes).

Dave Murphy, deux fois MVP, disait de Ryan qu’il était  » le seul lanceur auquel tu commence à penser deux jours avant de l’affronter ».

Une terreur du monticule, un lanceur exceptionnel avec une carrière aussi longue que ses records.

Télécharger l’application The Free Agent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.