Trade Deadline en NHL: Qui sont les gagnants et les perdants ?

"nhl trade deadline 2020"
Alors, où vais-je pouvoir bien aller ?

La Trade deadline est une date marquée dans tous les agendas des general managers de NHL. C’est l’occasion pour beaucoup d’équipe de se renforcer en vue de la courses aux playoff ou encore d’ajouter de la profondeur de banc pour être le plus compétitif possible durant cette phase finale.
Retour donc sur les gagnants et les perdants de cette journée.

Les gagnants sont presque tous à L’Est

Washington parlera russe

Avec l’addition de Kovalchuk en provenance des Canadiens de Montreal, Washington ajoute une dose de russe à son effectif. Et qui dit russe à Washington, dit Alex Ovechkin qui est…coéquipier de Kovalchuk en sélection et qui s’apprécie beaucoup. C’est un atout offensif majeur pour les Capitals en vue des playoff. C’est un pur buteur qui s’entend aussi très bien avec Kuznetsov.
Suffisant pour faire de Washington un vrai prétendant au titre ?

Tampa Bay : enfin les bons choix ?

C’est l’équipe la plus hype de cette saison, deux séries à 10 victoires ou plus couplé à une attaque en feu, le Lightning s’est encore renforcé, mais de manière très intelligente.
Ils sont allé chercher l’un des joueurs les plus sous-côté de la ligue Blake Coleman en provenance des Devils du New-Jersey. Auteur de 31 points cette saison, Coleman aura son rôle à jouer dans la stabilisation de cette équipe pour la rendre véritablement intouchable et éviter le fiasco de l’an passé en playoff.
Sur le plan défensif, le Lightning a aussi acquis Zach Bogosian et Barclay Goodrow apportant une profondeur de banc qui pourra s’avérer décisive durant les playoffs.

Les Bruins de Boston ou comment voir plus loin que 2020.

Boston, actuellement en tête de la conférence Est, s’est également renforcé avec l’arrivée de deux joueurs notables : Ondrej Kase, Nick Ritchie.
Le premier représente l’avenir, l’ailier de 24 ans est un atout offensif majeur pour les Bruins qui pourront le re-signer en 2021 lorsqu’il sera en agent libre restreint.
Nick Ritchie quand à lui, a le profil du joueur pouvant amener Boston jusqu’au titre suprême.

Carolina: les bons choix aux bons postes

Les Hurricanes ont sans doute été cherché ce dont ils avaient vraiment besoin. La course au playoffs à l’Est est si serrée que ces derniers mouvements peuvent avoir une incidence sur la capacité de Carolina à enchaîner les victoires importantes.
Ils ont été cherché du coté de la défense en les personnes de Sami Vatanen et Brady Skjei, deux top prospects à leurs postes respectifs.
En plus de cela, ils ont été cherché du côté de Florida Vincent Trocheck.
Suffisant pour aller en playoff ?

Kreider et Lehner sont aussi les gagnants du soir

Tout le monde l’attendait sur le départ, finalement il laisse ses valises au Madison Square Garden.
Avec sa prolongation avec les Rangers, ces derniers deviennent vraiment un contender pour les playoff. Après un début de saison moyen, les coéquipier de Panarin enchaînent les bonnes prestations et Kreider n’y est étranger.
Il signe donc un contrat de 7 ans à 6,5 millions de dollars annuel, légèrement en dessous de ce qu’ont proposé les Rangers. Une preuve de plus de sa motivation.

Robin Lehner, gardien des Blackhawks a fait LE moove de cette trade dealine en partant au Vegas Golden Knights.
Marc-Andre Fleury, alternant le bon et le moins bons cette saison, Vegas s’est attaché les service d’un très bon élément à ce poste crucial. Il affiche le pourcentage d’arrêt le plus bas de sa carrière cette année et espère donc bien avoir pas mal de temps de jeu et décrocher enfin ce qu’il voulait en début de saison.

Les perdants de la soirée

Chicago et ses tours de draft

La mauvaise opération de la soirée nous vient de Chicago. En effet, en plus de la perte de Lehner, qui les a maintenu à flot une bonne partie de la saison, ils n’ont récupéré en échange que un second-round pick, un third-round pick, un gardien back-up et un défenseur sorti de College.
Chicago aurait du clairement afficher ses ambitions en re-signant Lehner et en jouant carte sur table face aux autres franchises. L’avenir ne parait pas si dégagé que cela pour les BlackHawks.

Les équipes restées sages…

Et elles sont nombreuses: Dallas, Toronto, Nashville pour ne citer qu’elles. Ces équipes en course pour les playoffs n’ont fait aucun mouvement qui aurait pu leur permettre de se démarquer et de s »améliorer significativement en vue des playoffs.
La grosse surprise vient de Colorado qui avait des besoin en attaque et assez d’espace dans son salary cap pour pouvoir se renforcer…mais il n’en a rien été. Dommage pour une équipe qui a une légitimité cette saison pour la Stanley cup.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.