Retour sur le All Star Game 2020: Le retour en grâce ?

Depuis quelques années le All Star Weekend n’attirait plus vraiment les foules car devenu trop caricatural. Le point d’orgue: le match des Étoiles le dimanche soir, véritable simulacre de basket.

Mais cette année, qui dit nouvelle décennie dit aussi nouvelles règles, et nous avons sans doute assisté à l’un des meilleurs All Star WeekEnd depuis bien longtemps.

Retour sur un week end riche en émotions.

Vendredi: Le Rising Star Challenge

Morant et Zion contre Barret et Gilgeous-Alexander, USA vs World. La cuvée 2020 des rookies a de quoi donner l’eau à la bouche pour ce premier rdv du All Star WeekEnd. Les deux équipes comptaient en plus dans leurs rangs les deux néo All-Star que sont Dončić (pour team World) et Trae Young (pour Team USA). 

Je passerai rapidement sur le match qui a vu Team USA l’emporter 151 à 131. 

Ce qu’on retiendra :

  • Les passes laser de Morant en alley-hoop pour le colosse Williamson, 
  • La bonne perf du new-yorkais RJ Barret avec 27 points et 5 passes
  • Miles Bridges MVP du match avec quelques dunk de folie (notamment celui là—>)

La belle image du soir viendra des deux All star Young et Dončić copains comme cochon au centre du terrain après un buzzer beater du milieu du terrain du prodige slovène. Cette « rivalité » ne fait que commencer…

Une rivalité pour la décennie à venir ?

Samedi: Le dernier concours de Dunk pour Aaron Gordon ?

Trois épreuves et trois gagnants surprise et un concours de dunk qui restera sans doute comme l’un des meilleurs jamais vu.

Je passerai sur le skills challenge qui aura vu (le futur MIP ?) Bam Adebayo remporter le concours.

Attardons nous sur le concours à trois points et son final haletant qui a vu Miles Bridges l’emporter avec 27 points (contre 26 à Devin Booker) sur l’ultime ballon à la dernière seconde. L’un des favoris, Trae Young, artilleur invétéré du parking n’a pas fait mieux que 15 malheureux petits points et peu de paniers rentrés. Tout l’inverse de Devin Booker qui a posé les bases avec 27 points d’entree de jeu !

Un concours à trois points sans Curry ou Thompson c’est toujours bizarre…

À quand remonte le dernier concours de Dunk interessant ? A priori tout le monde s’accorde pour dire que le duel Gordon/Lavine en 2016 est le dernier. Mais ça c’était avant le duel Jones Jr/Gordon de 2020.

Je n’oublie pas bien sur Pat Connaughton et Dwight Howard qui ont rendu chacun hommage à la culture basket à leur manière, en reprenant White Men can’t Jump et le personnage de Woody pour Connaughton et Kobe pour Howard avec sa cape de Superman.

Mais ce duel, mon dieu que ça faisait du bien de les voir enchainer les performances exceptionnelles mais la polémique D.Wade occulte tout le reste.

Accusé (à juste titre ?) d’avoir favorisé son ancien coéquipier à Miami en ne donnant qu’un 9 à Gordon alors que ce dernier venait de sauter par dessus l’immense Tacko Fall (joli bébé de 2m26).

Tout le monde repart avec le sentiment qu’Aaron Gordon s’est fait volé et qu’il ne re-participera plus au Dunk contest durant sa carrière.

Comment ne pas le comprendre après avoir planté ce dunk à une main ?

Dimanche: L’hommage à Kobe Bryant

C’est le point culminant de ce weekend rempli de star du basket. Le match des étoiles : Team Lebron vs Team Giannis, acte 2.

Remake du match de l’an dernier, il n’en aura que le nom tant ce match, au combien inintéressant les années passées, aura tenu toutes ses promesses.

Le format a sans doute sa part dans ce succès. En effet, cette année la NBA a décidé de changer les règles pour ce match: 

  • Chaque quart-temps est indépendant et les compteurs sont remis à zéro à la fin de chacun d’entre eux.
  • L’équipe gagnante du quart-temps fait gagner 100 000 dollars à son association et 300 000 dollars en cas de victoire finale.
  • Hommage à Kobe oblige, pour le quatrième quart-temps, on additionne les résultats des trois premier et on ajoute 24 au plus haut total des deux. La première équipe qui atteint ce score remporte le match et tout cela sans horloge !

Et bien messieurs dames, c’est une réussite. Une intensité rarement vu sur un all star game, et deux équipes qui voulait vraiment gagner et faire leur association. Le dernier quart-temps était un vrai match de basket avec des fautes, du contact (on notera la roublardise de Kyle Lowry pour obtenir un passage en force), des joueurs qui râle auprès des arbitre pour contester les décisions, et donc au final un match super serré: 157-155.

Seule ombre au tableau, le match se termine sur un lancer franc de Davis. On a connu mieux comme fin non ?

D’un point de vue des performances individuelles, on retiendra:

  • Notre frenchy Rudy Gobert à 21 points et 11 rebonds qui était dans la short list pour le MVP du match
  • Le dunk de Chris Paul 
  • Le match fou de Kawhi Leonard qui se croyait déjà au mois de Juin prochain en finale NBA : 30 points et 7 rebonds

« The Claw » remporte donc légitimement le titre de MVP de ce vrai match de basket.

Bravo à Adam Silver et la NBA pour avoir remis sur pied un All Star week end qui se cherchait depuis quelques années. Ce format ainsi que les participants choisis ont vraiment contribuer à ce que tout le monde prenne de nouveau plaisir à regarder ce rendez-vous de star.

A mon avis certaines ligues (suivez mon regard —>NFL) devrait s’inspirer de la balle orange sur ce point et essayer de sauver le Pro Bowl promis à une mort certaine.

Publié dans NBA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.